Construire sa piscine économe en énergie avec ENGIE

Une piscine pour une commune, cela représente un gros investissement. Pour la construire et l’exploiter. La solution pour économiser sur les frais d’exploitation ? Le partenariat public-privé proposé par le Groupe Sportoase, une joint-venture avec ENGIE Cofely. Son 11ème complexe vient d’être inauguré à Audenarde.

ENGIE Cofefly Sportoase Oudenaarde jbc sli
ENGIE Cofefly Sportoase Oudenaarde jbc sli
ENGIE Cofefly Sportoase Oudenaarde jbc sli

100 ! C’est le nombre de piscines dont ENGIE Cofely gère les installations techniques en Belgique. Cette expertise, la filiale d’ENGIE la met aussi au service de Sportoase, spécialisée dans la réalisation et l’exploitation de centres sportifs polyvalents sous forme de partenariat public-privé, qu’elle a créée en 2005 avec le Groupe Van Roey. Aujourd’hui, 11 centres sont opérationnels et 5 sont en développement.

Une gestion durable grâce au partenariat public-privé

Pourquoi proposer un partenariat public-privé aux villes et communes pour leur centre sportif ? « Pour leur garantir une économie importante sur la facture énergétique et une gestion plus durable de leur centre », répond Stan de Pierpont, Managing Director d’ENGIE Cofely. « Non seulement elles ont une maîtrise absolue des coûts, mais en plus, elles peuvent se décharger de l’ensemble de la gestion de la piscine, dès sa construction ou sa rénovation. »

Concrètement, la commune donne sa garantie sur le financement et Sportoase réalise l’investissement. L’entreprise Van Roey se charge de la partie génie civil, tandis qu’ENGIE Cofely en collaboration avec ses sociétés sœurs se charge des installations techniques (chauffage, électricité, traitement des eaux, ventilation, systèmes d’accès, etc.). L’exploitation du complexe est ensuite assurée par Sportoase, de la gestion technique à l’engagement des maîtres-nageurs et même la communication aux visiteurs. Et cela durant 30 ans.

Des économies impressionnantes

Les sites Sportoase sont exploités de manière optimale pour réduire la consommation énergétique. « En comparaison avec une piscine classique, les sites réalisent jusqu’à 30% d’économie d’énergie », souligne Marc Van Isterdael, Administrateur délégué de Sportoase et Business Development & Sales Manager chez ENGIE Cofely. « La récupération de l’eau occupe une place centrale. Ainsi, les eaux pluviales servent notamment au rinçage des sanitaires. Les eaux usées sont traitées et épurées, et récupérées de cette manière jusqu’à 70%. »

Les sites Sportoase sont en outre très bien isolés et équipés de lampes LED, de détecteurs de mouvement, d’un chauffe-eau solaire et de modules de cogénération. Les pompes, les moteurs et les ventilateurs sont munis de régulateurs de fréquence. Un système de gestion technique des bâtiments entièrement intégré assure un fonctionnement et une consommation optimaux de toutes les installations. Même une surveillance à distance est possible !

Ces technologies de pointe, on les retrouve évidemment à Audenarde où Sportoase vient d’inaugurer son 11ème centre. Le toit y accueille en outre 200 m² de panneaux photovoltaïques pour une production annuelle de 17.000 kilowattheures.

Un bel exemple de synergies

Ce nouveau Sportoase est aussi un bel exemple des possibilités de synergies et de collaboration au sein des différentes entités du Groupe ENGIE. En tant qu’entrepreneur principal, ENGIE Cofely est responsable de la gestion complète du projet, du système de gestion technique des bâtiments et de l’entretien du complexe. Sa société sœur, ENGIE Axima, s’est chargée de toutes les installations de chauffage, ventilation, airco et sanitaires. Quant à ENGIE Fabricom, elle s’est occupée du génie électrique et Tractebel a assuré l’engineering des installations techniques.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn