Des étudiants mettent les ombres de leur vie en lumière au SMAK

Quel est le point commun entre des étudiants de l’enseignement en alternance, ENGIE et le SMAK, le musée d’art contemporain de Gand ? Shadowlife ! Une installation lumineuse monumentale à voir jusqu’au 4 février durant le Lichtfestival (Festival de la Lumière). Un projet mené dans le cadre de la politique de responsabilité sociétale d’ENGIE.

ENGIE SMAK jbc sli
ENGIE SMAK jbc sli
ENGIE SMAK jbc sli
ENGIE SMAK jbc sli
ENGIE SMAK jbc sli

On éveille plus facilement les jeunes au sport qu’à l’art. Pourtant, l’art est un moyen d’expression formidable pour mettre en lumière ses sentiments, traduire ce que l’on ressent face à des sujets parfois difficiles comme la sexualité, la maladie, la délinquance, le terrorisme… C’est ce qu’a proposé le SMAK, le musée d’art moderne de Gand, à 150 élèves âgés de 16 à 19 ans du Centrum Leren en Werken (CLW), un établissement spécialisé dans l’enseignement en alternance, et du Secundair Kunstinstituut (SKI), une école secondaire artistique.

Une œuvre monumentale

Durant quatre mois, de septembre à décembre 2017, ils ont travaillé ensemble lors de plusieurs ateliers pour créer une installation lumineuse monumentale. De la conception à la réalisation jusqu’au montage final, ils ont tout réalisé. Fixées sur des échafaudages, les différentes pièces de leur œuvre – grandes silhouettes en carton, sculptures en plastique, vidéos en stop-motion – jouent entre ombres et lumière pour extérioriser leurs sentiments, leurs frustrations, leurs questionnements.

C’est la cinquième fois que le SMAK et ENGIE s’associent pour donner l’opportunité à des jeunes au parcours scolaire parfois difficile d’accéder à la culture. Pour les inciter à la réflexion, à envisager le monde autrement, à faire confiance à leur talent à travers une démarche artistique qu’ils n’auraient peut-être pas envisagée seuls.

L’insertion par la culture

Baptisée Shadowlife, l’installation est visible depuis ce 31 janvier et jusqu’au 4 février 2018, de 17h à 22h dans le cadre du Lichtfestival (Festival de la Lumière) de Gand. Plus précisément, elle est exposée dans le hall des Floralies, à l’arrière du SMAK.

Ce soutien de la part d’ENGIE s’inscrit dans le cadre de son rôle d’acteur responsable ancré localement et qui assume pleinement sa responsabilité sociétale. Une responsabilité dont l’un des principaux objectifs est d’aider à l’insertion de l’enfance et de la jeunesse par l’éducation, le sport et la culture.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn