Encore plus d’électricité produite par l’éolien en 2020

L’objectif d’ENGIE Electrabel, filiale d’ENGIE, était d’atteindre 400 MW de capacité éolienne terrestre en 2020. Ce devrait être chose faite dès 2018 ! Pour 2020, elle vise dès lors 100 MW de plus. Dépasser les 500 MW, tel est le nouveau défi, qui cadre parfaitement avec la volonté du Groupe ENGIE d’être leader de la transition énergétique.

ENGIE windenergie énergie éolienne jbc sli

Mi-2015, ENGIE Electrabel décidait de porter sa capacité éolienne terrestre à 400 MW d’ici 2020. Quinze mois plus tard, 40 parcs et 144 éoliennes étaient déjà en service ou en construction, soit 300 MW. Revoir les ambitions à la hausse est apparu comme une évidence pour la filiale d’ENGIE. Dès 2018, les 400 MW devraient être atteints, en 2020 ce devrait être plus de 500 MW !

Avec les communes, les entreprises, les riverains

Comment ENGIE Electrabel compte-t-elle y parvenir ? Grâce à des partenariats durables avec les communes du pays et les intercommunales (partenariats 50-50 public-privé). Mais aussi avec les entreprises. C’est déjà le cas notamment avec Infrabel pour le parc Greensky, le long de la ligne ferroviaire à grande vitesse Louvain-Liège. Ou avec des entreprises clientes comme Umicore et Aurubis qui ont érigé des éoliennes sur leurs sites.

Les riverains participent aussi au déploiement de l’éolien terrestre. Ils sont déjà près de 1.600 à être actionnaires d’un parc éolien depuis la création d’Electrabel CoGreen, la coopérative qui permet d’investir dans des parcs éoliens près de chez soi. Le dernier à avoir été inauguré par le ministre flamand de l’Énergie Bart Tommelein est situé à Wielsbeke dans la zone industrielle Wielsbeke d’Hooie.

Pour atteindre son objectif, et poursuivre la marche vers plus d’énergies renouvelables, ENGIE Electrabel peut également compter sur les centres de recherche d’ENGIE ainsi que sur la collaboration du Groupe avec les plus grandes universités du pays. Le monde académique travaille, entre autres, sur le potentiel des éoliennes de plus petite taille.

1 milliard de kWh d’électricité durable

Avec 500 MW de capacité éolienne terrestre, soit 1 milliard de kWh, ce sont 300.000 ménages qui pourront profiter d’une électricité durable. Ce qui permettra, en outre, d’économiser 440.000 tonnes de CO2 par an ! Des chiffres qui démontrent la volonté d’ENGIE et de ses filiales en Belgique de réduire l’impact de la production d’énergie sur la planète et de devenir un acteur majeur de la transition énergétique.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn