ENGIE vous guide sur la route de vos vacances

Comme chaque année, vous serez des milliers à parcourir les autoroutes belges ce weekend. Destination ? Vacances ! Sans vous douter des solutions installées par ENGIE Fabricom pour vous guider sur votre chemin. Pour l’UPtimisation de la mobilité sur le réseau routier, une circulation plus fluide et plus sûre… et le moins d’embouteillages possible.

ENGIE Fabricom mobiliteit mobilité jbc sli

Bientôt le weekend du fameux chassé-croisé entre les ‘juilletistes’ et les ‘aoûtiens’, classé rouge sur le réseau routier belge. Partout, on annonce des kilomètres de bouchons… Mais c’est sans compter sur les différentes technologies installées sur les routes par les équipes d’ENGIE Fabricom pour augmenter la sécurité et fluidifier, là où cela reste possible, le trafic des vacanciers.

Notre recette pour moins d’embouteillages

Ces dernières années, la mobilité est devenue un véritable défi pour notre pays. Pour contribuer à relever ce défi et construire un monde harmonieux, ENGIE Fabricom multiplie les projets d’infrastructure innovants. Une évolution qui passe notamment par le déploiement de technologies intelligentes, comme les systèmes de feux de signalisation réduisant les embouteillages. Ces derniers sont capables d’analyser la densité de la circulation et ainsi d’adapter les passages au vert selon les situations. Des adaptations qui peuvent également se faire en simultané sur plusieurs carrefours, pour favoriser les flux.

Des informations instantanées aux automobilistes

Cette technologie intelligente n’est pas la seule à être installée le long de nos routes pour augmenter la sécurité et la mobilité. Les panneaux de signalisation numériques sont également repensés. Désormais capables d’afficher des informations instantanées selon la situation, ils sont devenus une vraie force pour communiquer efficacement auprès des usagers de la route et fluidifier le trafic. Pic de pollution ? Accident à 3 kilomètres ? Tunnel fermé ? Les informations s’affichent immédiatement grâce à nos équipes, qui se chargent de mettre en place des milliers de points de mesure, dont les données sont aussitôt envoyées au centre de contrôle du trafic en Flandre (Verkeerscentrum) en vue d’obtenir une cartographie de la circulation en continu. Comment ? « Nous plaçons des boucles de détection dans la chaussée, au niveau des accès, des sorties et des échangeurs de circulation », explique Kurt De Peuter, Departement Manager Roads North chez ENGIE Fabricom. « Cette boucle envoie des données relatives au nombre, aux types de véhicules, ainsi que leur vitesse, au centre du trafic. Nous avons déjà installé quelque 3.500 boucles. Elles permettent de cartographier l’entièreté du réseau, très dense, dans le triangle Anvers – Bruxelles – Gand. Et avec beaucoup de précision. Avant, on en comptait une tous les 5 kilomètres, mais on se rapproche progressivement des 500 mètres. » De son côté, le centre du trafic envoie des informations sur les travaux routiers, les embouteillages et les accidents vers les différentes signalisations LED, au-dessus ou en bordure des routes, également installées par nos équipes. « Ainsi, nous ne nous contentons pas d’augmenter la sécurité sur les routes, nous limitons les embouteillages et nous informons les automobilistes », explique Kurt De Peuter.

Une autoroute à pont mobile vers la mer

Au-delà des feux et des panneaux de signalisation, les projets pour UPtimiser la mobilité auxquels participe ENGIE Fabricom en Belgique sont parfois encore plus conséquents. L’un des plus impressionnants est probablement celui terminé en septembre 2017 sur l’autoroute A11, reliant Bruges à Knokke. Un tout nouveau tronçon de route de 12 km y a été aménagé afin de sécuriser l’accès à la côte et optimaliser le trafic de marchandise vers le port de Zeebrugge. Si le tronçon est innovant, c’est notamment parce qu’il comporte un double pont mobile qui enjambe le canal Baudouin. Ce dernier se relève en une minute à peine afin de laisser passer, une à deux fois par jour, des bateaux de plus de 15 mètres. Une technologie innovante à laquelle ENGIE Fabricom a largement œuvré. L’entreprise sera d’ailleurs en charge de sa maintenance durant les 30 prochaines années.

Un travail de l’ombre

Pour ce faire, pas de congés du bâtiment au sein de nos équipes. Elles restent en effet disponibles jour et nuit et travaillent à des moments de trafic modéré, soit la nuit, le weekend et en période de vacances. Un travail sans répit… et (si possible) dans l’ombre !

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn