Haute tension autour du projet Stevin

Ce mardi 21 novembre, les autorités et les responsables d’Elia inauguraient la nouvelle ligne à haute tension Stevin. Elle vise à renforcer le réseau électrique entre Zomergem et Zeebrugge. Les spécialistes d’ENGIE Fabricom se sont chargés de l’installation des pylônes et des câbles. Ils ont dû s’adapter aux contraintes du chantier, quitte à recourir à des hélicoptères pour accomplir leur travail.

ENGIE Fabricom Stevin jbc sli

Depuis deux ans, si vous habitez la région d’Eeklo, vous avez probablement aperçu dans le ciel des hélicoptères virevoltant à plus de 100 mètres de hauteur, particulièrement proches de pylônes électriques… « Impressionnant » pour certains témoins, « audacieux » pour d’autres, c’est en tout cas le moyen employé par les équipes d’ENGIE Fabricom pour relier, dans le respect des consignes de sécurité, les câbles électriques entre les pylônes, compte tenu de la forte densité des routes et habitations entre Eeklo et Zomergem.

Répondre aux besoins du réseau

Le projet Stevin apporte une réponse à quatre besoins essentiels du réseau électrique belge :

  • rapatrier vers le continent l’énergie produite par les parcs éoliens en mer et la transporter vers l’intérieur du pays,
  • réaliser une liaison sous-marine internationale avec le Royaume-Uni,
  • améliorer l’approvisionnement de l’ouest du pays en électricité
  • et enfin raccorder au réseau électrique d’autres unités de production d’énergie renouvelable de la région côtière.

Trois phases de travaux

Les travaux ont comporté trois volets pour nos équipes :

  • Volet 1 : Pose d’une double ligne à haute tension de 380 kV
  • Volet 2 : Construction de trois postes haute tension
  • Volet 3 : Démontage et pose souterraine des lignes 150 kV existantes

La sécurité avant tout

Denis Janssens-Petit, chef de projet chez ENGIE Fabricom, nous explique : « Les opérations par hélicoptère sont spectaculaires, mais peuvent aussi comporter des risques. Les travaux sont, en effet, précédés d’une préparation adéquate et d’une reconnaissance minutieuse des lieux. La météo joue un rôle crucial dans tous les cas. Les services de secours sont informés des opérations et une communication radio permanente est assurée entre les pilote et copilote de l’hélicoptère et les équipes au sol. En cas d’urgence, le câble de traction peut toujours être détaché de l’hélicoptère pendant le vol. Cela empêche que l’hélicoptère, en cas de panne, entraîne avec lui des personnes et des machines ou qu’une panne de machine au sol rende l’hélicoptère incontrôlable. »

Et il continue : « Pendant ces opérations, nos monteurs sont en permanence attachés au pylône via leur harnais de sécurité. Lors du tirage des câbles, des portiques de protection en bois sont placés aux endroits où le trajet de la ligne croise des routes ou des bâtiments. Ceci afin de maintenir les câbles qui pendent à une hauteur suffisante au-dessus des bâtiments et des véhicules qui circulent. » Pour le croisement d’une ligne à haute tension en contrebas, ENGIE Fabricom a même prévu une protection spéciale et unique avec des grues télescopiques reliées entre elles.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn