La biotechnologie pour un avenir durable

ENGIE Fabricom et Bio Base Europe ont uni leurs forces, il y a quatre ans, pour un projet durable. Les imaginative builders d’ENGIE Fabricom ont remporté l’adjudication pour les travaux de canalisations et les installations de l’usine pilote et y est depuis active chaque jour. ENGIE Fabricom contribue, par cette infrastructure, à un progrès harmonieux en menant des recherches sur la fermentation du gaz et le traitement en aval. Le 19 février, l’Impact Event s’est tenu au Bio Base Europe à Gand. C’est le grand rendez-vous de tous les acteurs de la bioéconomie. Ce fut également l’occasion d’inaugurer cette nouvelle infrastructure.

ENGIE Fabricom Bio Base Europe jbc sli

Située dans le port de Gand, l’usine pilote de Bio Base Europe réalise des recherches sur la fermentation des gaz et le traitement en aval. La fermentation des gaz est une nouvelle technologie durable pour convertir des gaz résiduaires, comme le CO2, à l’aide de micro-organismes tels que des bactéries et des moisissures, en un large éventail de produits chimiques (biocarburant, peinture…). Tout l’intérêt écologique de cette nouvelle technologie réside dans la diminution significative de l’empreinte environnementale.

Le site permet aux entreprises et aux chercheurs d’accéder à une infrastructure pilote dernier cri et à une expertise en matière de bioéconomie. Il aide ainsi les entreprises à faire passer les bioproduits des processus de laboratoire aux processus industriels, une opération à la fois onéreuse et risquée. Aujourd’hui, le site pilote de Bio Base Europe compte 70 collaborateurs et a déjà 200 projets à son actif.

La Flandre, banc d’essai de la bioéconomie

À l’horizon 2050, la moitié de la chimie devrait être basée sur la biologie. Fort de Bio Base Europe, la Flandre a pris une avance importante dans ce secteur à forte croissance.

La nouvelle infrastructure – fruit d’un investissement de 9,36 millions d’euros – a été inaugurée ce 19 février, lors de l’Impact Event, par le ministre flamand de l’Économie et de l’Innovation, Philippe Muyters, l’échevin gantois de l’Innovation, Christophe Peeters, et le CEO de Bio Base Europe, Wim Soetaert.

Fort du nouvel investissement, le site Bio Base Europe peut conforter sa croissance et continuer à façonner un avenir durable pour l’innovation. Au cours de l’événement, les 700 visiteurs ont pu découvrir l’infrastructure.

Par ailleurs, l’événement, également parrainé par ENGIE Fabricom, s’est focalisé sur l’impact et le développement de la bioéconomie, illustrés par les exposés d’orateurs renommés belges et internationaux.

ENGIE Fabricom, un partenariat durable

Il y a quatre ans, ENGIE Fabricom a remporté l’appel d’offres pour l’installation des canalisations inoxydables pour les applications de processus et de fermentation dans les nouvelles installations de Bio Base Europe.

Outre une ingénierie minutieuse basée sur le P&ID et un modèle 3D, ENGIE Fabricom se charge aussi de la sélection et de l’achat d’un large éventail de matériaux. Le montage est assuré par une équipe d’une dizaine de personnes.

En 2017 et 2018, un nouveau bâtiment a été construit. L’équipe s’y attelle aussi à placer toutes les conduites.

« Les conduites doivent naturellement répondre aux exigences de qualité les plus sévères et doivent être de ‘qualité alimentaire’. Ces critères de qualité influent non seulement sur les matériaux mais aussi sur les travaux : les conduites doivent être propres et en pente et les soudures doivent être les plus discrètes possible pour éviter tout renflement », explique Jean De Marez, Senior Project Manager Industry North chez ENGIE Fabricom. Quel défi ! Le résultat d’une superbe collaboration. « Une collaboration durable pour un projet qui l’est tout autant », conclut Jean De Marez.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn