La Fondation ENGIE sélectionne 6 nouveaux projets et soutient ainsi plus de 67 000 enfants et jeunes

Le comité de sélection de la Fondation ENGIE a délibéré sur le soutien aux nouveaux projets 2019. 240 porteurs de projets ont répondu à l’appel à projets. Plus de 67.000 jeunes sont aujourd’hui soutenus en Belgique par la Fondation ENGIE

Visuels-fondation-engie-desktop-1300x520px

Communiqué de presse

Actif depuis plus de 100 ans sous différentes formes en Belgique, ENGIE déploie également depuis 2013 localement une Fondation. La Fondation ENGIE encourage l’inclusion de l’enfance et de la jeunesse par le biais du sport, de l’éducation et de la culture. A ce jour, ce sont 50 projets et67 000 enfants qui ont ainsi été soutenus directement dans l’une des trois régions du pays.

Outre un soutien financier, la Fondation ENGIE met à disposition les compétences des 17.000 experts de l’énergie et des services, notamment pour proposer des mécénats de compétences en matière d’efficacité ou d’audit énergétique. La Fondation ENGIE crée également un maillage entre mécènes et entre associations bénéficiaires pour augmenter, localement, l’impact des projets et encourager l’émancipation des jeunes.

Le comité de sélection de la Fondation se réunit deux fois par an. Il est composé de collaborateurs du Groupe ENGIE et de personnalités extérieures comme le Professeur de médecine interne à l’Université Catholique de Louvain (KUL) Eric van Cutsem, le caricaturiste Pierre Kroll, le coach sportif Jacques Borlée, la conseillère en philanthropie Marianne Wagner, Sihame El Kaouakibi, fondatrice et coordinatrice de Let’s Go Urban ainsi que Philippe Van Cauteren, directeur artistique du S.M.A.K. Cette diversité d’expertise au sein du Comité de Sélection permet d’accompagner, de suivre et d’évaluer les projets de façon dynamique et professionnelle.

Ce Comité de Sélection s’est réuni le vendredi 14 juin dernier et a délibéré en s’alignant objectivement sur une liste de 8 critères d’éligibilité des projets présentés. Le travail a été intense car 240 porteurs de projets avaient répondu à l’appel à projets lancé en début d’année via le site www.projets.fondation-engie.com

Les 6 nouveaux projets soutenus par la Fondation ENGIE :

Be Maker

Be Maker est une ASBL qui développe une formation dans le domaine des nouvelles technologies et des filières techniques (STEM) pour des jeunes fragilisés. Elle agit via des actions de sensibilisation et d’approfondissement scolaire et extra-scolaire. Be Maker est une initiative mobile qui, à l’aide d’un Tech-Truck ou « FabLab mobile », circule dans les différentes écoles secondaires de Bruxelles (FR + NL). Ce projet touche 4.000 élèves Bruxellois de l’enseignement secondaire (12 à 18 ans) issus de milieux socioéconomiques fragilisés. Par son action, Be Maker éveille la curiosité des jeunes sur les possibles des filières technologiques.

 

Centrum Ganspoel

Cette association souhaite créer un Jardin Sensoriel pour jeunes enfants porteurs d’un handicap dans la commune de Huldenberg. L’objectif est de réunir en un lieu partagé des enfants et des jeunes atteints d’une déficience visuelle multiple d’une part et les enfants habitant le quartier avoisinant d’autre part. Dans ce jardin spécialement aménagé, les expériences sensorielles seront réalisables par tous, sous la guidance de spécialistes. Ce projet alliant biodiversité, inclusion, découverte de l’autre et éducation permanente permet aussi de renforcer les liens sociaux au sein d’un quartier de cette commune du Brabant flamand. Il touche 500 enfants.

 

Le Chœur « The Circle of Silence » par Flagey

Le projet « The Circle of Silence Choir » proposée par Flagey consiste à mettre en place une chorale d’excellence composée chaque année (pendant une période de 10 ans) de 30 enfants Bruxellois issus des quartiers défavorisés et de milieux socioculturels très diversifiés (âgés de 10 à 18 ans). Les initiateurs du projet sont convaincus qu’un cadre musical et une éducation rigoureuse peuvent guider positivement les jeunes dans leur développement personnel et citoyen. Flagey offrira un foyer pendant 10 ans où ces jeunes passeront plusieurs heures par semaine à des répétitions, des ateliers et des représentations dans leurs quartiers d’origine. L’objectif consiste également à impliquer leurs écoles respectives, leurs parents et leurs entourages.

 

La Fondation Papillon

La Fondation Papillon soutient (entre autres choses) un Centre d’Hébergement à Montigny-le-Tilleulpour des enfants dont les parents ont été déchus de leurs droits. Grâce au projet « Des Jeux pour Tous », les initiateurs veulent aménager une nouvelle aire de jeux extérieure et un terrain de football, partant du constat que le jeu revêt une place primordiale dans la vie quotidienne des enfants placés en institution. Le jeu exerce une influence majeure sur leur développement moteur et sensoriel, intellectuel, social et langagier. Il leur permet également de se concentrer sur des activités saines et valorisantes tout au long de l’année. Le projet concerne 36 jeunes (âgés de 6 à 17 ans).

 

Les Enfants de Saive aux Champs

L’association va créer, au cœur de l’école d’enseignement spécialisé de Saive, un Jardin Sensoriel pour les enfants handicapés qui y sont scolarisés et qui ont très peu l’occasion d’entrer en contact direct avec la nature. Il est prouvé scientifiquement que l’environnement naturel et vert exerce des bienfaits sur les émotions, les humeurs, le bien-être et le comportement des jeunes enfants en leur offrant un cadre d’épanouissement serein. Le jardin sera composé de 4 zones baptisées Repos + Cinq sens + Potager + Arbres. Il sera agrémenté de sentiers hautement sécurisés facilitant les déplacements d’enfants souvent polyhandicapés. Ce projet s’adresse à 70 enfants de 2 à 14 ans porteurs d’un handicap moteur et/ou cérébral, et est basé sur un accompagnement personnalisé en lien avec la biodiversité et la découverte de sensations.

 

SODA Plus

L’objectif du projet « Motivatie Boost » de cette association est que tous les élèves de l’enseignement secondaire, quels que soient leurs antécédents socioéconomiques et leur passé scolaire bénéficient des mêmes chances de réussite scolaire et sociale, et participent de façon égale à la vie quotidienne. Les élèves fréquentant les écoles où les formations SODA (basées sur les compétences comportementales) sont données obtiennent en moyenne de meilleurs résultats en matière de « soft skills » (ponctualité, discipline, ordre, politesse, respect et attitude professionnelle). Ils reçoivent une Certificat SODA reconnu par la Communauté Flamande. Pour réaliser cet objectif, il faut entre autres choses créer une plateforme en ligne pour permettre à ces jeunes (parfois confrontés à des difficultés comportementales) de trouver plus facilement un stage en entreprise, une formation et/ou un emploi. Ce projet touche 20.000 élèves en Flandre.

5 projets déjà soutenus par la Fondation ENGIE et reconduits en 2019-2020 :

Le Projet « Cantania » de BOZAR

Le projet « Cantania » réunit chaque année des dizaines de jeunes enfants autour du chant choral et culmine par quelques représentations dans la grande salle du Palais des Beaux-Arts. Le « Family Day » annuel permet à des centaines d’enfants accompagnés de leurs parents de découvrir le monde artistique et leurs propres talents. Ce programme mené avec enthousiasme par les équipes de BOZAR destiné aux enfants et aux jeunes issus de milieux défavorisés contribuent à leur intégration sociale et citoyenne.

 

BX Brussels

Ce club de football établi à Anderlecht sous la conduite de Vincent Kompany s’adresse à un public de jeunes (garçons et filles) issus de l’immigration et habitant des quartiers fragilisés de Bruxelles. Plus que la simple pratique du football vu comme vecteur d’intégration sociale, le club développe également des programmes liés à l’apprentissage de comportements et de compétences nécessaires à une bonne employabilité.

 

Le Fonds Victor

Le Fonds Victor développe trois actions en particulier: un appel à projets lancé dans les écoles secondaires (1er degré) afin qu’elles développent un projet permettant d’inciter les jeunes à la lecture. Après examen des projets, le Fonds récompensera trois projets au moins. En association avec le Prix Farniente, le Fonds Victor remettra chaque année un “Prix Victor”. Un jury sélectionnera 5 livres publiés par les auteurs francophones. Les classes, groupes de jeunes pourront s’inscrire et s’engageront à lire les livres. Ils développeront dans leur école, dans leur groupe, des activités liées à ces livres (activités ludiques, accueil des auteurs en classe). Pour réaliser cette opération, le Fonds Victor financera l’achat des livres qui seront distribués aux groupes et aux classes participant au Prix.

 

« Un pont entre deux Mondes » à La Monnaie

Outre ses programmations musicales et artistiques, La Monnaie développe également des projets à caractère sociétal comme « Un Pont entre Deux Mondes » permettant à des publics éloignés de la Culture de réaliser leurs premières expériences et découvertes, en participant à des séances durant lesquelles l’art et la culture sont vus comme des vecteurs d’intégration sociale. Chaque année, La Monnaie organise également une journée autour d’un projet communautaire avec différentes parties prenantes de la vie sociale de Bruxelles. ENGIE soutient chaleureusement depuis 12 années le programme « un Pont entre deux Mondes ».

 

Teach For Belgium

Cette association a pour but de recruter et de sélectionner des personnes (diplômées d’un Master), ayant démontré la motivation solide d’aller enseigner dans des écoles à indice socio-économique faible et dans lesquelles les élèves rencontrent le plus de difficultés. Les candidats affichent la volonté d’avoir un impact mesurable sur ces élèves. Teach for Belgium forme ces futurs profs de façon concrète, pratique et exigeante, les accompagne dans leur tâche, grâce à un système de tutorat et de formation continue, pour les amener à enseigner pendant au moins 2 ans dans les écoles à encadrement différencié et dans les matières où la pénurie d’enseignants se fait le plus durement sentir (mathématiques, sciences et néerlandais, mais aussi français).

 

Philippe Van Troeye, CEO d’ENGIE Benelux et Président de la Fondation ENGIE Belgique: «Je suis particulièrement fier que, grâce aux associations et aux bénévoles soutenus par la Fondation ENGIE, tant de jeunes puissent envisager avec confiance leur présent et leur avenir. Soutenir ces projets fait, à mes yeux, entièrement partie du rôle d’une entreprise historiquement ancrée comme ENGIE. Nous avons l’ambition d’agir pour un progrès harmonieux. Ce progrès s’incarne certainement par la manière dont nous exerçons nos métiers, mais aussi par le soutien actif que nous voulons apporter localement aux enfants et aux jeunes à travers le sport, l’éducation et la culture. ».

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn