« Le réseau Sigfox couvrira tout le pays d’ici fin 2016 »

Un réseau capable d’interconnecter tous les objets connectés de notre quotidien où qu’ils soient via des communications à bas débit. Le rêve est devenu réalité en Belgique grâce à la technologie Sigfox déployée par ENGIE M2M. Dirk Indigne, son CEO, nous éclaire sur ce nouveau réseau dédié à l’Internet des objets.

ENGIE M2M Dirk Indigne jbcLa digitalisation est l’un des 4 piliers de la stratégie du Groupe ENGIE pour que chacun puisse « vivre mieux l’énergie ». Investir et déployer un réseau sans fil destiné à interconnecter les objets intelligents n’étaient donc pas une option ?

Dirk Indigne : « L’Internet des objets va transformer notre façon de vivre au quotidien. D’ici 2020, 50 milliards d’objets intelligents communiqueront entre eux grâce à Internet. De la mobilité à l’énergie en passant par la maison, la santé, les villes… tous les secteurs seront impactés. Le développement d’un réseau de qualité était donc nécessaire pour permettre, en Belgique, le déploiement des applications liées à ces objets. »

Ce réseau est basé sur la technologie Sigfox…

D.I. : « Absolument. Début 2015, ENGIE a acquis une participation dans la société française Sigfox, pionnière mondiale du développement de réseaux sans fil destinés à interconnecter des appareils. Sigfox est déjà présent dans une vingtaine de pays et sera déployé dans 60 autres dans les cinq prochaines années. En fait, Sigfox fait partie d’une toile de réseaux européens, ce qui assure une couverture multi-pays aux objets connectés. Et puis, au travers de Sigfox, ENGIE M2M est la première et unique entreprise en Belgique à offrir un réseau cellulaire global exclusivement dédié à l’Internet des objets via des communications à bas débit ! »

Du bas débit à l’heure où tout le monde parle de vitesses 4G voire 5G ?

D.I. : « En effet, nous visons une très faible consommation d’énergie pour assurer l’autonomie des objets connectés. Un réseau à grande vitesse est trop énergivore et n’est pas nécessaire pour la majorités des applications existantes ou futures. »

Quels sont les autres avantages de Sigfox ?

D.I. : « Sigfox repose sur une infrastructure d’antennes et de stations de base entièrement indépendantes des réseaux existants. Les objets se connectent ainsi instantanément au réseau ENGIE M2M. Par ailleurs, Sigfox a breveté une technologie de bande étroite bidirectionnelle qui révolutionne le monde de la connectivité machine-à-machine en permettant la connexion à large échelle d’objets à l’aide d’une solution de connectivité simple, fiable, sécurisée, avec une consommation en énergie faible et des abonnements à prix compétitif. »

Pouvez-vous préciser ?

D.I. : « En fait, Sigfox propose une connectivité 200 à 600 fois plus économe en énergie que les réseaux cellulaires traditionnels. Les frais de communication sont aussi 5 à 10 fois moins élevés. Et les coûts de maintenance sont faibles. Côté sécurité, tous les transferts de données passant par le réseau ENGIE M2M sont sécurisés par des mécanismes d’authentification intégrée et des processus de sécurité. »

Sigfox est-il déjà totalement opérationnel en Belgique ?

D.I. : « À l’heure actuelle, l’entièreté du territoire flamand est couvert par le réseau et, à la mi-2016, la très grande majorité du pays le sera. Cent pour cent des entreprises et des consommateurs belges auront accès à Sigfox d’ici la fin de l’année. »

Seuls les clients d’ENGIE auront accès à Sigfox ?

D.I. : « Les développements à venir contribueront à la mise en œuvre de cette technologie destinée aux clients et aux non clients du Groupe ENGIE en Belgique. ENGIE M2M ainsi qu’ENGIE Electrabel, ENGIE Cofely et ENGIE Fabricom commercialiseront les nombreux services et solutions associés à cette technologie très performante. Dans cette optique, ENGIE Electrabel étudie la manière d’intégrer cette technologie dans son offre aux professionnels et aux particuliers pour un service toujours plus performant. »

Des applications concrètes de Sigfox sont-elles déjà possibles ?

D.I. : « Une dizaine d‘applications innovantes et très concrètes sont actuellement en cours de développement. Ces applications permettront une gestion plus rationnelle de l’énergie, de la maintenance, des déchets, etc. À titre d’exemple, ENGIE M2M travaille actuellement avec quatre entreprises de distribution de l’eau en Flandre pour tester les compteurs d’eau intelligents via le réseau Sigfox. Ce développement devrait permettre de simplifier le suivi de la consommation d’eau, de détecter les fuites et ainsi faciliter l’entretien des installations et un usage durable de l’eau. »

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn