L’hydrogène, l’atout vert de la mobilité du futur

L’hydrogène, par sa capacité à être stocké et transporté, est une solution d’avenir dans le domaine de la transition énergétique. Notamment en termes de mobilité verte. ENGIE prend une part active dans le développement de solutions durables à partir d’hydrogène.

ENGIE Hydrogène jbcL’hydrogène est assurément une source d’énergie durable très importante pour l’avenir. En effet, sa combustion ne dégage que de l’eau et il n’engendre donc aucun gaz à effet de serre. L’hydrogène est capable de produire de l’énergie et de l’électricité. Il permet donc d’envisager un véhicule totalement non polluant et avec une autonomie importante.

En fait, la façon la plus propre de produire de l’hydrogène se fait par électrolyse de l’eau au moyen d’électricité d’origine renouvelable. Cette production est l’un des leviers d’avenir choisi par ENGIE pour accélérer la transition énergétique. « L’hydrogène est vraiment le chaînon manquant d’un système entièrement décarbonisé, décentralisé et digitalisé », assure Thierry Leperc, directeur général adjoint du Groupe ENGIE. « Nous souhaitons développer la mobilité verte que ce soit via le CNG, l’électricité ou des solutions innovantes à partir d’hydrogène. »

Des véhicules à hydrogène à partir de voitures électriques

Avec Michelin, ENGIE est récemment entrée dans le capital de Symbio FCell, le pionnier de la pile à combustible : « Nous fabriquons des véhicules hydrogènes à partir de véhicules électriques en ajoutant un kit qui permet de doper l’autonomie. Ce prolongateur d’autonomie est donc unique puisque nous partons de véhicules déjà produits de façon industrielle. »

Cette entrée dans le capital va permettre à ENGIE de prendre une part active dans l’évolution des usages de l’hydrogène. La solution Symbio FCell est une filière techniquement réalisable, économiquement équilibrée et financièrement soutenable. Outre son prolongateur d’autonomie, la société travaille aussi sur nouveaux systèmes de propulsion à forte puissance entièrement basés sur les piles à hydrogène pour les applications de transports routier, maritime et fluvial.

Les Territoires Hydrogènes

En France, neuf projets du Groupe ENGIE ont été choisis dans le cadre des Territoires Hydrogènes. Une initiative qui vise à démontrer, à l’échelle d’un territoire, la faisabilité technico-économique et l’intérêt environnemental de l’hydrogène associé aux réseaux énergétiques et à des usages énergétiques locaux.

« L’hydrogène représente un sujet stratégique pour ENGIE », déclare Isabelle Kocher, Directeur général d’ENGIE, « car il permet d’accélérer la transition vers un monde de l’énergie moins émetteur de CO2, de façon centralisée ou décentralisée. Sa capacité à être stocké et transporté fait de ce gaz vert un excellent vecteur de développement des énergies renouvelables intermittentes et un facilitateur du déploiement de la mobilité verte. »

ENGIE travaille sur trois axes de développement : les usages industriels, l’hydrogène comme vecteur énergétique par ses capacités de transport et de stockage, et la mobilité. Sur chacun des segments, le Groupe développe des solutions et explore des technologies innovantes.

Ainsi, parmi les projets retenus pour Territoires Hydrogènes, on notera le développement d’un éco-quartier à énergie positive où l’on trouvera, entre autres, des stations-service à l’hydrogène, des solutions de production d’hydrogène pour les industries mais aussi de stockage et de soutien au réseau électrique au départ d’hydrogène.

ENGIE_BETTER_MOBILITY_TODAY_COLOR_RGB

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn