Londerzeel et Meise concluent un CPE pour rendre leurs bâtiments plus économes en énergie

Dès cette année, les communes de Meise et de Londerzeel vont rendre – avec le concours d’ENGIE Cofely et d’Ingenium en qualité de facilitateur – pas moins de 18 bâtiments plus économes en énergie grâce à un contrat de performance énergétique (en abrégé, CPE).

ENGIE Cofely EPC CPE jbc sli

Communiqué de presse

Grâce aux projets CPE, les communes parviennent à économiser 20 à 25% de l’énergie dans leurs bâtiments et à réduire leurs émissions de CO2. À Meise et Londerzeel, le CPE est entré en application le 1er janvier 2018. C’est la première fois que deux communes flamandes unissent leurs forces pour introduire un dossier conjoint.

Les communes sont propriétaires de nombreux bâtiments. La plupart d’entre eux sont vétustes et ne sont donc pas aux normes énergétiques actuelles ou à venir. Autrement dit, ils consomment trop d’énergie. En outre, la plupart des communes ne disposent pas des ressources financières nécessaires pour réaliser des investissements dans les économies d’énergie. Les travaux de rénovation sont souvent reportés.

Aussi la province du Brabant flamand a-t-elle élaboré un programme novateur de coaching pour aider les communes à mettre en œuvre les mesures d’économies d’énergie dans leurs bâtiments. Dans cette optique, la province a opté pour le modèle de CPE. Grâce à ce programme de coaching, la province du Brabant flamand encourage l’élaboration de projets CPE pour les bâtiments communaux.

Projet de contrat de performance énergétique

Un projet de contrat de performance énergétique consiste, pour une ‘Energy Service Company’ (société de services énergétiques ou ESCO), à appliquer des mesures en matière d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables, avec une garantie contractuelle que les économies d’énergie prévues seront réalisées et maintenues pendant toute la durée du contrat. Les revenus générés par ces économies d’énergie sont utilisés pour rembourser le coût des investissements réalisés. Cela limite le risque financier pour le propriétaire de l’immeuble, en l’occurrence la commune.

Dans le cas qui nous occupe, les communes de Londerzeel et Meise ont décidé de financer elles-mêmes les investissements. Si les économies d’énergie sont supérieures au seuil garanti, ENGIE Cofely et les communes se partagent les bénéfices excédentaires. Si ces économies sont inférieures à l’objectif, ENGIE Cofely rembourse alors la différence. Une fois que le financement est remboursé, l’économie d’énergie réalisée revient entièrement aux communes, qui disposent ainsi, après une période de 15 ans, de bâtiments plus modernes, plus économes en énergie et plus confortables.

Londerzeel et Meise

On recourt généralement au CPE pour des grands bâtiments ou des groupes de plusieurs bâtiments présentant une consommation d’énergie suffisamment importantes. C’est pourquoi Londerzeel et Meise ont décidé de collaborer et de grouper leurs bâtiments avec l’aide du centre d’appui ‘Duurzaam Bouwen’ de la province du Brabant flamand. Le programme de coaching a permis une collaboration avec le facilitateur Ingenium, qui a négocié le CPE au nom des communes. Ce processus a abouti à la désignation d’ENGIE Cofely pour le projet.

« Le dossier CPE s’inscrit dans le Plan mondial d’action en faveur du climat et la Convention des Maires, au titre desquels Londerzeel – tout comme Meise – relève le défi d’économiser 20% d’énergie d’ici 2020. Le dossier CPE comporte un autre défi : ENGIE Cofely garantit à Londerzeel et Meise des économies d’énergie d’au moins 20% dans les bâtiments communaux », déclare l’échevin de l’Énergie, Tom Troch. Cela équivaudra à une réduction des émissions de CO2 de plus de 700 tonnes par an pour les deux communes.

Le dossier CPE de Londerzeel et Meise est unique, car :

  • deux communes collaborent ;
  • le dossier s’inscrit dans la Convention des Maires ;
  • il s’agit du premier CPE intercommunal pour des bâtiments communaux en Flandre ;
  • les deux communes optent ainsi pour une approche complète de la gestion de leurs bâtiments.

Depuis le 1er janvier 2018, ENGIE Cofely assure, pour une période de 15 ans, l’entretien des bâtiments de la commune et du CPAS et la mise en œuvre des mesures d’économies d’énergie. Ingenium continuera à accompagner les communes pour le suivi du CPE.

Travaux prévus :

  • Isolation des toits
  • Remplacement des châssis
  • Remplacement des chaudières par des chaudières à condensation
  • Installation de deux petites unités de cogénération (20 kWe)
  • Meilleur suivi de l’énergie grâce au système Optimiz
  • Mise en place de systèmes de régulation pour une gestion plus efficace de l’énergie
  • Installation de systèmes de collecte et de réutilisation des eaux de pluie
  • Installation de panneaux solaires sur 11 bâtiments

En outre, les travaux se traduiront aussi par une réduction significative de la consommation d’eau à la piscine communale de Meise, notamment grâce à une optimisation du système de filtration. Au total, plus de 200 m³ d’eau seront économisés chaque année.

« Nous sommes fiers d’avoir été choisis par les communes de Meise et Londerzeel. Nous constatons une nouvelle dynamique entre les secteurs public et privé pour rendre les bâtiments plus économes en énergie et plus durables. ENGIE nourrit l’ambition de devenir le partenaire de référence des institutions publiques désireuses d’exploiter toutes les possibilités de la transition énergétique pour gagner en confort et permettre une gestion simplifiée », souligne Stan de Pierpont, General Manager d’ENGIE Cofely.

Projet de coaching CPE dans la province du Brabant flamand

Le projet de coaching CPE connaît un réel succès. Dans la province du Brabant flamand, pas moins de cinq projets de CPE communaux ou intercommunaux sont dans les starting-blocks. Le projet Meise-Londerzeel est le premier à démarrer concrètement. Pour les quatre autres programmes CPE (notamment dans les communes de Beersel, Dilbeek, Grimbergen et Bertem-Lubbeek), un ESCO sera désigné au cours de l’année 2018. Hal et Vilvorde ont décidé, au cours du programme de coaching, de s’occuper elles-mêmes de leur parc immobilier communal.

D’ici 2020, les sociétés de services énergétiques vont réaliser, dans la province du Brabant flamand, des investissements d’économies d’énergie dans des dizaines de bâtiments communaux – pour un montant total estimé à 5,2 millions d’euros –, pour des économies d’énergie de 20 à 25% et une réduction de 7.260 tonnes d’émissions de CO2 !

« Ce projet montre que des communes, bénéficiant d’un soutien supralocal, peuvent développer des projets énergétiques avec succès pour réduire considérablement leurs émissions de CO2 », explique Tie Roefs, députée provinciale en charge de l’Environnement et du Développement durable. « Comme nous voulons que notre province soit climatiquement neutre d’ici 2040, nous avons besoin du soutien des communes. De plus, les citoyens, les entreprises, les écoles et les organisations attendent que les communes montrent l’exemple. Le programme de coaching CPE provincial nous permet déjà de les aider ».

ENGIE Cofely :

Anne-Sophie HUGÉ, contact presse
Tél. : +32 2 518 60 20
E-mail : anne-sophie.huge@engie.com

Olivier DESCLÉE, contact presse
Tél. : +32 2 501 56 89
E-mail : olivier.desclee@engie.com

Province du Brabant flamand :

Tie ROEFS, député pour l’environnement et le développement durable
Tél. : +32 16 26 70 52
E-mail : kabinet.roefs@vlaamsbrabant.be

Els CORNELIS, team Climat
Tél. : +32 16 26 72 55
E-mail : els.cornelis@vlaamsbrabant.be

Commune de Londerzeel :

Lesley BEIRENS, ingénieur des Travaux publics
Tél. : +32 52 39 92 61
E-mail : lesley.beirens@londerzeel.be

Commune de Meise :

Jan DE GOLS, agent du développement durable
Tél. : +32 28 92 20 62
E-mail : jan.degols@meise.be

Ingenium s.a. :

Matthias ZULIANI, expert en énergie
Tél. : +32 50 40 45 30
E-mail : matthias.zuliani@ingenium.be

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn