TankU, les citernes à mazout vont lui dire merci

Mesurer de manière fiable le contenu d’une citerne à mazout était jusqu’ici un exercice compliqué. Grâce à l’Internet des objets, et surtout à l’application TankU, la mesure est désormais précise, sans aucune intervention manuelle.

TENGIE Cofely TankU IoT jbc sli
ENGIE Cofely TankU IoT jbc sli
ENGIE Cofely TankU IoT jbc li
ENGIE Cofely TankU IoT jbc sli

Dans le secteur tertiaire public ou privé, l’industrie ou les aéroports, le relevé manuel régulier du contenu de citernes prend du temps, expose les techniciens à des émanations et leur impose de soulever de lourds couvercles. Pour remédier à tous ces problèmes, ENGIE Cofely, ENGIE Lab et ENGIE Electrabel ont collaboré à la mise au point de TankU, un jaugeur de mazout intelligent.

Des mesures transmises via le réseau IoT Sigfox

TankU permet, grâce à un capteur à ultrasons, de mesurer et surveiller le volume de fuel dans une citerne. Son émetteur envoie ensuite les données – actualisées deux fois par jour – sans fil via Sigfox, un réseau dédié à l’Internet des objets (IoT), capable d’interconnecter tous les objets où qu’ils soient à l’aide de communications à bas débit. Une technologie déployée sur toute la Belgique depuis quelques semaines par ENGIE M2M.

TankU a été testée sur les 23 cuves de la base aérienne de Coxyde. En parallèle, une équipe d’ENGIE Cofely a effectué des mesures manuelles afin de comparer les résultats et corriger l’application. Parmi les problèmes rencontrés ? Convertir la distance en centimètres entre la surface du liquide et le sommet de la citerne… en litres. La mise au point des tableaux de conversion a nécessité des réglages précis, en fonction du type de réservoir (cylindre, rectangle…), mais également de ses dimensions et de sa capacité.

De même, il a fallu trouver une solution pour les citernes en sous-sol, privées de la couverture Sigfox. L’installation de répéteurs, entre autres, a permis d’assurer l’envoi du signal.

Les avantages de TankU

TankU est aujourd’hui 100% opérationnelle et efficace. Et permet de mesurer le niveau d’autres types de cuves, d’eau ou de produits chimiques. Ainsi, des capteurs TankU sont en test sur les citernes de chlore dans les piscines publiques gérées par ENGIE Cofely.

« Cette application IoT présente de multiples avantages », souligne Hans Verlinde, Area Manager chez ENGIE Cofely. « La mesure automatique quotidienne du niveau améliore le suivi et rend les interventions beaucoup plus rapides en cas de besoin. Les lourds couvercles des citernes ne doivent plus être soulevés pour effectuer les mesures et nos techniciens ne doivent plus toucher le mazout. Grâce à cette solution, nos techniciens peuvent désormais se concentrer sur d’autres tâches et interventions. L’application permet également d’intégrer des alarmes automatiques, par exemple lorsqu’une citerne a atteint un niveau critique. Elle génère par ailleurs des rapports de manière automatique, ce qui donne finalement au client une meilleure vision de sa consommation. »

Un pas de plus dans la transition énergétique

La digitalisation est l’un des quatre piliers de la stratégie du Groupe ENGIE. ENGIE entend jouer un rôle important dans le développement de l’Internet des objets en Belgique. Le développement d’applications concrètes, telles que TankU, pour améliorer la gestion énergétique et la maintenance des bâtiments, est un pas de plus dans la transition énergétique.

It's only fair to share...Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn