La chaudière au mazout : prix, entretien, rendement, installation …

Si la chaudière au mazout rencontre moins de succès que son homologue au gaz naturel, elle reste malgré tout prisée par 37% des ménages en Belgique. L’occasion de faire le point sur ce système de chauffage dont les jours seraient toutefois comptés…

29/01/2021 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

La chaudière au mazout en Belgique

Les chaudières au mazout sont de moins en moins nombreuses chez nous. Sauf en Wallonie. Dans le sud du pays, on les retrouve encore dans 52% des habitations, alors qu’à Bruxelles seuls 20% des ménages les plébiscitent et 29% en Flandre, selon les derniers chiffres du SPF Économie.

La raison est simple : le réseau de gaz naturel est beaucoup plus développé au nord de la Belgique et dans la capitale.

Les différents types de chaudière à mazout

La chaudière à mazout classique

Ce modèle n’est aujourd’hui plus commercialisé. Mais il en reste – toujours en fonctionnement – dans certaines habitations. Elles ont alors souvent plus de 15 ans, voire plus de 20 ans !

Si vous possédez ce modèle de chaudière (plus de 54% des chaudières fioul seraient encore d’ancienne génération), il est certainement plus que temps de la remplacer. D’ailleurs, si vous la faites entretenir chaque année (comme légalement obligatoire), votre chauffagiste devrait l’avoir déclassée… En effet, elle est devenue très énergivore, son rendement n’est plus aux normes et ses émissions de CO2 sont très élevées.

Découvrez ici quand il faut remplacer sa chaudière.

La chaudière au mazout à condensation

Comme la chaudière au gaz , celles au mazout a bénéficié d’un saut technologique avec la « condensation » et la « basse température ». La chaudière au mazout à condensation est d’ailleurs devenue la norme (directive EcoDesign) et la seule à pouvoir être vendue.

Ses consommations énergétiques et son rendement sont comparables à la chaudière au gaz naturel. Le prix du mazout est toutefois moins stable que celui du gaz.

Bon à savoir : grâce à une chaudière à mazout à condensation, vous pourriez économiser entre 5 et 10% de chauffage par rapport à une chaudière à mazout classique neuve (mais qui ne peut plus être vendue). 30 % sont parfois possibles entre une ancienne chaudière au mazout âgée de 20 à 30 ans et une nouvelle chaudière à mazout à condensation.

Comment fonctionne une chaudière au mazout à condensation ?

La combustion du mazout produit de la vapeur d'eau. Cette vapeur contient de la chaleur récupérable. L’échangeur de la chaudière à condensation va récupérer cette chaleur présente dans les fumées et la réinjecter dans le circuit de chauffage. La température à la sortie de la chaudière sera dès lors moins élevée et les pertes par les fumées seront moins grandes. Résultat : un rendement plus élevé !

Notons que la chaudière à condensation peut être couplée à un ballon d’eau chaude sanitaire.

Combien consomme une chaudière à mazout ?

La consommation d’une chaudière à mazout dépend de multiples facteurs : son âge, son type, sa puissance, l’isolation de la maison, la surface à chauffer, vos besoins énergétiques…

On estime, pour un client moyen, entre 2000 et 2500 litres par an la quantité moyenne de mazout nécessaire pour se chauffer.

Prix d’une chaudière au mazout en 2020

  Prix*

Chaudière

4000 à 5000 €

Installation  

1800 € htva

Entretien

200 à 250 €/an

*Prix indicatif

Il existe plusieurs manières de financer sa chaudière. Pensez aussi à faire un comparatif des prix. Mais en comparant ce qui est comparable ;-) Les appareils pas chers ou aux meilleurs prix n’offrent peut-être pas les mêmes avantages… Et les plus chers ne sont pas forcément non plus les plus indiqués pour votre maison et vos besoins… Surtout, évitez les appareils d’occasion pour lesquels vous n’aurez pas forcément de garantie et dont vous ne pourrez pas vérifier les performances…

Quand faut-il entretenir sa chaudière à mazout ?

Le contrôle périodique obligatoire doit avoir lieu chaque année pour une chaudière au mazout. Et cela que vous habitiez en Wallonie, en Flandre ou à Bruxelles. Cet entretien doit en outre être effectué par un technicien agréé qui procédera à différentes opérations :

  • nettoyage de l’appareil ;
  • réglage du brûleur ;
  • ramonage de la cheminée

Le ramonage annuel de la cheminée est très important avec une chaudière à mazout. Comme le contrôle, c’est une obligation légale. Une attestation vous sera d’ailleurs délivrée avec la date, les points d’amélioration, le nombre de cheminées ramonées. Un document à conserver durant 2 ans.

Pourquoi un entretien annuel ?

Car le mazout dégage des suies en brûlant et que leur accumulation pourrait s’avérer dangereuse. Quoi qu’il en soit, il existe 4 bonnes raisons d’entretenir sa chaudière ..

Quelle marque de chaudière au mazout à condensation choisir ?

On vend environ 20 000 chaudières à mazout à condensation par an en Belgique. Il existe évidemment de nombreuses marques (Vaillant, Viessmann, ATAG, Buderus, Junkers/Bosch, Remeha, Saint-Roch…). Sur base de quels critères choisir ? Y a-t-il de meilleures marques que d’autres ? On répond à ces questions dans notre article « Quelle marque choisir pour sa chaudière ? ».

Retrouvez également une foule de conseils dans notre guide gratuit « Comment choisir son système de chauffage » .

La chaudière à mazout va-t-elle disparaître ?

L' interdiction de la vente de chaudières à mazout à partir de 2035 est inscrite dans le Pacte énergétique interfédéral. Interdite à la vente ne signifie pas pour autant interdite d’utilisation. Vous ne devrez pas remplacer votre chaudière si vous en avez encore une qui fonctionne parfaitement.

La Flandre anticipe toutefois davantage que les autres Régions en la matière. Par exemple, il ne sera plus possible, dès le 1er janvier 2021, de remplacer sa chaudière à mazout usagée par une autre chaudière à mazout à condensation si le réseau de gaz est disponible dans la rue, sauf s’il est démontré que les chaudières au mazout sont aussi efficaces que les dernières chaudières à condensation au gaz naturel. De même, dans les nouvelles constructions et les grosses rénovations, la chaudière à mazout est également proscrite. Pour contrebalancer cette mesure, la Région flamande propose une prime de 2500€ (avec un maximum de 50% de l’investissement) à tous ceux qui souhaite passer du mazout au gaz naturel. Une prime équivalente existe aussi pour passer du mazout au gaz propane ou butane si le réseau de gaz est inexistant dans la rue. Plus d’infos ici sur les primes chauffage en Belgique en 2021.

À Bruxelles aussi, les choses commencent à bouger. On parle d’une interdiction de vente des chaudières à mazout dès 2025. D’ailleurs, la région a introduit ce 1er janvier 2021 un nouveau bonus pour inciter les Bruxellois à passer du mazout au gaz. Montant ? 300 €, 350 € ou 500 € selon votre catégorie de revenus (A, B ou C). Un bonus qui s’ajoute à la prime existante pour l’installation d’une nouvelle chaudière au gaz de classe A, allant de 700 € à 1200 € pour une chaudière jusqu’à 40 kW (au-delà, un bonus de 5€/kW est ajouté), et à la prime pour le tubage de la cheminée (de 50 € à 70 € par mètre pour les dix premiers mètres).

Ces changements de législation pourraient faire augmenter fortement le coût global du chauffage. Si vous devez remplacer votre chaudière d’ici là, d’aucuns conseillent de déjà envisager un autre type de chauffage. Pourquoi pas le gaz naturel ? Notre guide gratuit « Remplacer sa chaudière au mazout par une chaudière au gaz naturel vous explique comment, à quels prix et pour quels avantages.

Les avantages et inconvénients d’une chaudière au mazout à condensation

Les avantages

  • Elle a un excellent rendement
  • Elle peut être combinée à d’autres systèmes de chauffage comme une pompe à chaleur, des panneaux solaires…
  • Sa chaleur se diffuse de façon homogène
  • Elle convient bien pour les grandes maisons

Les inconvénients

  • Elle nécessite une citerne à mazout
  • Elle prend de la place (chaudière au sol, même s’il existe quelques modèles de chaudière murale)
  • Elle doit être entretenue chaque année
  • Le prix du mazout est très variable
  • Elle est amenée à disparaître
  • Elle n’est pas compatible avec une démarche vers la neutralité carbone
  • Elle est plus chère à l’achat qu’une chaudière au gaz
  • Il n’y a pas de prime à l’achat

Vous souhaitez acheter une nouvelle chaudière ? Vous pouvez compter sur ENGIE pour vous aider, du choix à l’installation et jusqu’à l’entretien.