6 conseils pour garder sa maison au frais tout l’été

Comment isoler sa maison de la chaleur et la garder au frais tout l’été ? Voici 6 conseils à adopter sans tarder.

09/06/2020 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

1. On favorise la pénombre et on adopte les voilages thermiques

Plonger la maison dans la pénombre est le premier geste pour se protéger de la chaleur. Tout le jeu consiste à le faire au bon moment selon l’orientation des fenêtres. Ce sont les fenêtres situées à l’ouest qui génèrent le plus de surchauffe. Si vous quittez la maison pour la journée, pensez à fermer les volets, tirer les rideaux ou baisser les stores avant 10h le matin. Si vous restez chez vous, adoptez les voilages thermiques. Très pratiques, ils laissent passer la lumière mais pas la chaleur !

2. On privilégie le ventilateur à l’airco

La climatisation est très pratique pour rafraîchir la maison. Seul hic, elle consomme beaucoup d’énergie – l’équivalent de 2 sèche-linge qui tournent en même temps – et n’est pas très écologique. Ainsi, si on fait tourner l’airco durant 12h les 45 jours chauds de l’année, cela vous coûtera en moyenne 135€ avec un airco mobile de 1000 Watts et plus de 500€ avec une climatisation fixe.

Privilégiez plutôt le ventilateur (0,1 kW). Vous pensez qu’un ventilateur ne fait que brasser l’air chaud ambiant ? Détrompez-vous ! Orientez-le vers une source d’eau (un récipient avec des glaçons, une serviette humide, des pains de glace, comme ceux pour les frigobox…). L’évaporation de cette eau diffusée dans l’air par le ventilateur vous fera gagner quelques degrés.

Si vraiment vous n’avez d’autre choix que d’utiliser ou de vous équiper d’un air conditionné, voici quelques conseils…

Airco fixe ou mobile ?

Si un airco mobile peut présenter des avantages – on peut le déplacer d’une pièce à l’autre, le prix est moins élevé (200€ à 800€ contre 600€ à 1 200€ pour un fixe, hors pose) –, il faut savoir qu’il est plus bruyant et que son efficacité sera réduite si son tuyau d’évacuation de l’air chaud n’est pas relié à l’extérieur. Or pour cela, vous serez obligé d’ouvrir une porte ou une fenêtre. L’air chaud reviendra dans la pièce aussi vite qu’il en sera sorti ! Ce qui entraînera une surconsommation de l’appareil.

Vous n’aurez pas ce problème avec un airco fixe doté à la fois d’une unité intérieure et extérieure. De plus, certains modèles sont réversibles. Ils peuvent chauffer l’hiver !

Réduire la conso de son airco

  • Choisissez un appareil dont la puissance est adaptée au volume de la pièce à rafraîchir.
  • Fermez portes et fenêtres lors de l’utilisation.
  • Ne refroidissez pas plus de 7 ou 8°C en dessous de la température extérieure.
  • Ne l’utilisez pas la nuit
  • Privilégiez les modèles avec pompe à chaleur, le système est plus efficace et moins énergivore.
  • Vérifiez régulièrement les filtres.
  • Si vous avez des panneaux solaires, faites tourner l’airco au pic de production. Idéal pour augmenter son autoconsommation et réduire l’impact du climatiseur sur votre facture d’énergie. De plus, le pic a lieu souvent aux heures les plus chaudes de la journée 😉

3. On éteint ses appareils électriques

La télévision, l’ordinateur, l’imprimante, le TV recorder… nos appareils électriques non seulement consomment, mais aussi produisent de la chaleur. Pensez à les éteindre complètement (pas en veille), la température vous paraîtra plus supportable. Idem, évitez d’utiliser votre four l’été.

4. On fait confiance aux plantes comme airco naturel

Les plantes placées près des fenêtres ou sur la terrasse peuvent faire office d’écran et protéger votre maison de la chaleur. De plus, à l’intérieur, des plantes régulièrement arrosées peuvent diminuer la température de quelques degrés grâce à leur humidité. N’hésitez donc pas à réunir toutes vos plantes dans la pièce la plus chaude de la maison. Lesquelles choisir ? On vous présente nos 5 climatiseurs en pot préférés pour protéger la maison de la chaleur en été.

A l’extérieur, plantez un maximum d’arbres et arbustes, leur ombrage sera bénéfique pour votre maison. Quant aux toitures et aux façades végétalisées, ce sont aussi d’excellents moyens d’isoler sa maison contre les chaleurs d’été.

5. On isole les murs

Il existe au moins 5 avantages d’une bonne isolation de la maison. Idéalement pour s’assurer une température agréable, rien ne vaut l’isolation des murs par l’extérieur. Mais cette solution est relativement onéreuse. En été, le matériau isolant absorbe la chaleur et en hiver, le froid. Le mur extérieur est donc entièrement préservé des écarts de température. L’isolation des murs creux est également une bonne option !

6. On isole la toiture

La toiture, finalement, on l’isole plus pour l’été que pour l’hiver. En effet, quand le soleil brille, il chauffe votre toit à… 80°C ! Pour conserver une température moyenne de 20°C chez vous, isoler son toit est fortement recommandé. Une bonne isolation du toit dans une maison existante doit avoir une épaisseur d’au moins 18 à 20 cm. Et un toit en pente ne s’isole pas de la même manière qu’un toit plat.

Vous trouverez tous les détails pour bien isoler votre toit dans notre Guide Isolation.

Les experts isolation d’ENGIE peuvent vous conseiller et vous aider à choisir la bonne solution pour isoler votre maison en toute tranquillité. Ils se rendent chez vous en respectant les mesures de sécurité et vous remettent un devis gratuit avec des explications sur les primes disponibles.

À lire aussi