Quelles sont les primes énergie à Bruxelles en 2022?

En 2022, une véritable révolution pour les primes énergie et rénovation à Bruxelles, avec l’entrée en vigueur de la stratégie « Renolution ». Isolation, audit énergétique, prime chaleur, etc., on vous explique comment ça va fonctionner et on vous donne tous les montants…
Paul D.
01/04/2022 |

Grâce aux différentes primes énergie et incitants financiers, chaque Bruxellois a diminué sa consommation énergétique de 25% en 10 ans ! Pour continuer sur cette lancée, mais aussi soutenir la relance économique en région bruxelloise, le gouvernement régional a planché sur une nouvelle stratégie pour la rénovation du bâti, appelée « Renolution ». Une vraie révolution énergétique qui rassemble tous les acteurs du secteur et dont le but est d’aider la Région à atteindre ses objectifs climatiques, notamment celui de la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Le plan « Renolution » envisage d’atteindre un niveau moyen de performance énergétique de 100 kWh/m²/an pour les logements bruxellois, soit une consommation moyenne divisée par 3 ou 4 par rapport à la situation actuelle. Une sacrée ambition qui compte sur un budget de 53,6 millions d’euros… et plus de 350 millions d’euros prévus d’ici 2024 pour l’ensemble du plan.

Renolution : quoi de neuf dès le 1er janvier 2022 ?

Ne dites plus « Prime énergie, Prime à la rénovation de l’habitat et Prime à l’embellissement des façades » ! Toutes ces anciennes appellations sont remplacées par le terme « Renolution »… Concrètement, les primes restent grosso modo aussi avantageuses qu’en 2021, mais l’idée est de simplifier leur compréhension, de renforcer les moyens et aider tous les Bruxellois, notamment les faibles revenus, à financer leurs travaux énergétiques.

Autre grande nouveauté de ce régime : l’introduction de votre demande de prime doit se faire après la fin les travaux, c’est-à-dire après le paiement de la facture de solde. L’ensemble du dispositif est donc entré en vigueur au 1er janvier 2022, avec la possibilité d’introduire votre demande dès le 1er mars 2022.

NB : si vous avez encore des factures de 2021, vous pouvez encore bénéficier de l’ancien régime pour ces travaux.


Comment introduire une demande de prime à Bruxelles ?

C’est toujours Bruxelles Environnement qui est en charge de vos demandes. Pour cela, vous devez passer par IRISbox, le guichet électronique de la région Région de Bruxelles-Capitale, dès le 1er mars 2022.

Tout le monde peut introduire une demande : particulier, locataire, propriétaire, mais aussi copropriété, collectivité, etc. Un formulaire unique permet aussi d’introduire plusieurs demandes de primes simultanément. D’autant qu’un bonus pour travaux simultanés est toujours octroyé. On vous en dit plus ci-dessous.

À quoi ressemblent les nouvelles primes « Renolution » ?

Même si tous les détails techniques ne sont pas encore 100% validés, la Région a concocté un tableau reprenant les 13 types de primes (classées de A à M, et ensuite déclinée par un chiffre) et les montants octroyés. Vous y trouverez, entre autres, les primes pour :

  • l’audit énergétique (A1) ;
  • la toiture (E) ;
  • l’isolation thermique de la façade (F1) ;
  • les portes et fenêtres extérieures (G) ;
  • l’isolation thermique de sol et plancher (H1) ;
  • le chauffage et chauffe-eau (J) ;
  • ou encore la mise en conformité d’une l’installation électrique ou au gaz (L).

Les montants de ces primes vont varier en fonction du type de bâtiment : logement (maison unifamiliale ou appartement), immeuble à appartements, non résidentiel (crèche, hôpital, école, commerces, etc.) et de votre catégorie de revenus. Il en existe trois :

  • I est la catégorie par défaut ;
  • II pour les revenus moyens ;
  • III pour les faibles revenus.

Autre point important : pour chaque type de prime, un bonus peut venir augmenter le montant. Cela va dépendre d’une série de critères, par exemple liés aux matériaux, aux performances énergétiques.

En plus des primes Renolution, il existe aussi des prêts verts à 0 à 2%. Quant aux communes bruxelloises, elles accordent elles aussi des primes pour encourager les investissements permettant une économie d’énergie.

Sachez que le plan renforce également le rôle de homegrade.brussels, en tant que centre de conseil et d’accompagnement sur le logement en Région de Bruxelles-Capitale.

Vous n’habitez pas à Bruxelles ? Des primes sont également octroyées en Wallonie et en Flandre en 2022.

Les primes énergie à Bruxelles

Parmi les primes Renolution, vous allez retrouver une série d’aides « énergie ». Lesquelles ?

  • La réalisation d’un audit énergétique, par exemple, vous donne droit à une prime de 400€ par maison unifamiliale ;
  • L’isolation du toit, des murs, du sol vous permet également d’obtenir plusieurs aides. Vous isolez thermiquement votre plancher ? Le montant varie de 35 à 45€ par m2 ;
  • Le placement de nouveaux châssis en bois ? De 100 à 140€ par m2, avec deux bonus possibles, dont un pour le vitrage isolant
  • Vous installe une ventilation mécanique : de 1.550 à 2 230€ par m;

Du côté « chauffage », vous ne serez pas en restes, avec une petite dizaine de primes. Si vous choisissez d’installer une nouvelle chaudière au gaz jusqu’à 40 kW, vous avez droit à un soutien de 700 à 1 200€ par m2, toujours selon votre catégorie de revenus. Mais ce n’est pas tout, des aides existent aussi pour les pompes à chaleur, le chauffe-eau solaire, la pose de vannes thermostatiques, d’un thermostat d’ambiance, etc.

Notez que la prime C8, pour le contrôle périodique (entretien obligatoire) des appareils au gaz (chaudière ou chauffe-eau), reste également disponible pour les ménages les plus précaires (catégorie de revenus III) avec un montant de 100€.

Un bonus pour encourager les Bruxellois à remplacer leur chaudière à mazout ou leur poêle à mazout ou au charbon par une chaudière au gaz à condensation (ou une pompe à chaleur ou un chauffe-eau solaire) reste également d’application. Son montant dépend de votre niveau de revenus (I, II ou III) :

  • 300€, 350€ ou 500€ pour remplacer une chaudière au mazout ;
  • 600€, 700€ ou 1 000€ pour remplacement par un poêle à mazout ou au charbon par solution plus verte.

Plus d’infos ici sur les primes pour le chauffage en 2022 à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre.

Les primes pour l’isolation du toit à Bruxelles

L’isolation du toit reste une priorité pour la Région bruxelloise, car il s’agit de l’investissement le plus rentable dans un bâtiment et veut donc l’encourager. La preuve ? Les travaux d’isolation des toitures sont désormais dispensés de permis d’urbanisme (hors bien classé). De plus, les montants des primes E2 pour 2022 ont été revus à la hausse :

  • Catégorie de revenus I : 35€ par m2 ;
  • Catégorie de revenus II : 45€ par m2 ;
  • Catégorie de revenus III : 55€ par m2.

Avec un bonus possible de 10€ par m2, si vous isolez avec des matériaux naturels, composés d’au moins 85% de composants renouvelables, comme le cellulose, le liège, les fibres végétales ou animales.

Les primes pour l’isolation des murs

La prime F1, qui concerne l’isolation des murs par l’extérieur, s’élève respectivement à 50€ (catégorie I), 70€ (catégorie II) et 90€ (catégorie III), avec la possibilité d’ajouter le même bonus que pour la toiture.

Si vous isolez par l’intérieur ou en coulisse, vous avez aussi droit à des primes, mais elles sont inférieures.

Un bonus pour les travaux simultanés

Rien de plus avantageux que de faire plusieurs travaux en même temps. En effet, si vous introduisez simultanément (même formulaire) au moins trois demandes de primes de types différents, et que vous les obtenez, alors vous avez droit à une majoration du montant à hauteur de 10% ou de 20% pour la catégorie de revenus III.

Le prêt vert 0 à 2 %

Pour financer vos travaux, en plus des primes, vous pouvez demander un prêt vert. Il permet aux particuliers d’entreprendre des travaux d’isolation et de ventilation ainsi que de financer un système de chauffage performant. Taux de ce financement : de 0% à 2%, selon les revenus. Les bénéficiaires peuvent prétendre à un montant de minimum 500 € et de maximum 25.000 €.

Il y a 2 types de prêt : un crédit à la consommation et un crédit hypothécaire. Ces prêts sont réservés aux Bruxellois dont les revenus sont faibles (46.653€ pour un isolé, 72.572€ maximum pour les ménages avec 1 ou 2 revenus).

Les aides communales

Certaines communes bruxelloises accordent des primes pour favoriser les économies d’énergie. Les travaux subsidiés ? Isolation du toit, chauffe-eau solaire, etc. Les aides varient d’une commune à l’autre. Contactez votre service de l’Urbanisme pour connaître les primes auxquelles vous pouvez prétendre et leurs conditions d’octroi.

Vous vous sentez prêt à isoler ? Vous avez balayé les préjugés qu’on a tous entendus un jour sur l’isolation ? Nos experts vous conseillent sur la solution d’isolation la plus appropriée pour votre maison.