Quelles sont les primes énergie à Bruxelles en 2020 ?

Les montants des primes énergie à Bruxelles en 2020 restent identiques à 2019. Par contre, conditions d’octroi et constitution du dossier sont simplifiées. Isolation, audit énergétique, prime chaleur… on vous résume tout.

03/01/2020 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Grâce aux différentes primes énergie et incitants financiers, chaque Bruxellois a diminué sa consommation énergétique de 25% en 10 ans ! Pour continuer sur cette lancée, le gouvernement régional a décidé d’allouer la même enveloppe en 2020 qu’en 2019 : 18 millions d’euros. Seule la prime au convecteur performant a été supprimée en raison de la faible demande.

Les primes concernent 3 types de travaux : l’isolation, l’installation d’un système de chauffage et de production d’eau chaude et les audits énergétiques. Il existe aussi des primes à la rénovation, des prêts verts à 0 à 2 %. Quant aux communes bruxelloises, elles accordent elles aussi des primes pour encourager les investissements permettant une économie d’énergie.

Vous n’habitez pas à Bruxelles ? Des primes sont également octroyées en Wallonie et en Flandre en 2019.

Comment introduire une demande de prime à Bruxelles ?

C’est à Bruxelles Environnement que vous devez adresser vos demandes. Pour cela, vous pouvez utiliser IRISbox, le guichet électronique de la Région Bruxelles-Capitale. La demande peut dorénavant être introduite jusqu’à 12 mois suivant la date de la facture de solde des travaux. Une fois l’entièreté des documents envoyés, le paiement est effectué en moyenne dans les 8 semaines.

Tout le monde peut introduire une demande : particulier, locataire, propriétaire mais aussi copropriété, collectivité…

Bon à savoir : les primes énergie incluent les extensions de bâtiments, tant pour les rénovation lourde que simple qui améliore l’efficacité énergétique du bâtiment. En moyenne, 20% des coûts éligibles de la facture des travaux sont remboursés.

Un formulaire unique permet aussi d’introduire plusieurs demandes de primes simultanément.

À l’avenir, un dispositif rapprochant prime énergie et prime à la rénovation sera mis en place. Ainsi, un formulaire unique devrait voir le jour, tout comme une plateforme unique de demande. Les analyses des modalités devraient démarrer dans le courant 2020. Une étude sera également lancée pour examiner les modifications au régime des primes énergie et rénovation pour que celles-ci remplissent mieux encore les ambitions de la stratégie de rénovation durable, a annoncé le ministre Bruxellois de l’Energie Alain Maron.

Les primes énergie à Bruxelles

En région de Bruxelles Capitale, les primes énergie concernent l’audit énergétique, l’isolation du toit, des murs, du sol, le placement de double vitrage et nouveaux châssis ou encore la ventilation mécanique. Il y a aussi des primes « chaleur » pour l’installation d’une pompe à chaleur, d’un chauffe-eaux solaire, de vannes thermostatiques, d’une chaudière à condensation, etc.

L’an dernier, la prime C8 avait aussi été introduite pour les ménages les plus précaires. 100 € sont désormais octroyés aux ménages les plus précaires pour le contrôle périodique (entretien obligatoire) des appareils au gaz (chaudière ou chauffe-eau).

La prime C1, réservée au remplacement de la chaudière s’élève à 700€, 800€ ou 1 200€ selon votre catégorie de revenus (A, B, C).

Le montant des primes dépend en effet de votre catégorie de revenus (A = catégorie de base, B = revenus moyens, C = faibles revenus) et de votre situation (isolé, cohabitant ou couple).

Les primes pour l’isolation du toit

L’isolation du toit est une priorité pour la Région bruxelloise. Elle estime en effet qu’il s’agit de l’investissement le plus rentable dans un bâtiment et voulait donc l’encourager. C’est pourquoi elle avait revu leurs montant à la hausse en 2018. Ils restent inchangés en 2020.

Les montants ?
Catégorie A : 20€/m²
Catégorie B : 30€/m²
Catégorie C : 40€/m²

Les primes pour l’isolation des murs

La prime B2 qui concerne l’isolation des murs par l’extérieur, elle, s’élève respectivement à 55€ (cat.A), 65€ (cat.B) et 75€ (Cat.C).

Vous trouverez ici le tableau récapitulatif des primes énergie bruxelloises 2020.

La prime à la rénovation

Elle n’est valable que pour les logements de 30 ans minimum. Elle est octroyée pour des travaux portant sur l’isolation thermique des sols, murs et toit, la ventilation, les traitements contre l’humidité, l’installation de chauffage, les appareils de production d’eau chaude sanitaire.

Bon point : elle est cumulable avec la prime énergie, si et seulement si le montant total des deux primes ne dépasse pas 90 % du montant de l’investissement. Mais attention, alors que la prime énergie peut se demander jusqu’à 12 mois suivant la date de la facture de solde des travaux, la demande d’une prime à la rénovation doit être introduite avant le début des travaux !

La prime correspond à un pourcentage (30 à 70%) du montant des travaux acceptés. Le pourcentage est déterminé par les revenus du demandeur et le périmètre dans lequel se trouve le logement. Montant maximum : 35.000 €, majoré de 5.000 € par chambre à coucher à partir de la 3e chambre. Tant que ce montant n’est pas atteint, une personne peut introduire de nouvelles demandes pour un même logement. Elle n’est donc pas obligée de réaliser tous ses travaux en une seule fois.

Vous trouverez ici l’ensemble des montants de la prime rénovation à Bruxelles.

Le prêt vert 0 à 2 %

Pour financer vos travaux, en plus des primes, vous pouvez demander un prêt vert. Il permet aux particuliers d’entreprendre des travaux d’isolation et de ventilation ainsi que de financer un système de chauffage performant. Taux de ce financement : de 0% à 2%, selon les revenus. Les bénéficiaires peuvent prétendre à un montant de minimum 500 € et de maximum 25.000 €.

Il y a 2 types de prêt : un crédit à la consommation et un crédit hypothécaire. Ces prêts sont réservés aux Bruxellois dont les revenus sont faibles (46.653€ pour un isolé, 72.572€ maximum pour les ménages avec 1 ou 2 revenus).

Les aides communales

Certaines communes bruxelloises accordent des primes pour favoriser les économies d’énergie. Les travaux subsidiés ? Isolation du toit, chauffe-eau solaire, etc. Les aides varient d’une commune à l’autre. Contactez votre service de l’Urbanisme pour connaître les primes auxquelles vous pouvez prétendre et leurs conditions d’octroi.

Vous vous sentez prêt à isoler ? Vous avez balayé les préjugés qu’on a tous entendus un jour sur l’isolation ? Nos experts isolation se rendent gratuitement chez vous et analysent votre toit, vos murs et votre sol. Ils vous conseillent ensuite sur la solution d’isolation la plus appropriée pour votre maison.

À lire aussi