À l’hôpital Chirec, ils ne peuvent plus se passer de ce mouchard

L’ingénieur Renaud Vantrimponte, directeur des infrastructures du groupe hospitalier CHIREC, compare Power Quality à la boîte noire des avions. Mais de nombreux collègues parlent dans les couloirs de « mouchard ». Un m

27/08/2019 -
Valentine S.
Marketing expert Energy Efficiency

L’ingénieur Renaud Vantrimponte, directeur des infrastructures du groupe hospitalier CHIREC, compare Power Quality à la boîte noire des avions. Mais de nombreux collègues parlent dans les couloirs de « mouchard ». Un mouchard sympathique, en effet, qui garde un œil sur les choses en temps réel.

Il est important qu’un hôpital déploie tous ses efforts pour assurer une alimentation électrique continue. Une panne d’électricité dans un hôpital de plus de 500 lits – enfin, dans n’importe quel hôpital – peut coûter plusieurs dizaines de milliers d’euros. Pire encore: il peut potentiellement présenter des risques majeurs pour ses patients. Pensons aux opérations, aux IRM, à la perte d’informations sensibles, au réseau informatique… Il est évident que les groupes et réseaux de secours sont la priorité absolue. Mais des pannes de courant brèves ou microcoupures peuvent également générer des dommages aux appareils et aux installations. La solution ? Power Quality en fait partie.

Beaucoup de fluctuations dans l’alimentation

Aux alentours de 2010, le Chirec de Braine-l’Alleud (Brabant wallon) a fait face à une dizaine de coupures de courant et fluctuations de tension. Plusieurs responsables à celles-ci : soit interne, soit le fournisseur d’énergie, soit le gestionnaire de réseau.

« Depuis lors, nous utilisons Power Quality de façon standard dans tous nos hôpitaux », déclare Mr. Vantrimponte. «Avec cette solution, nous savons d’où proviennent les interruptions et mesurons les microcoupures, et sommes à même de trouver les responsables. Mais Power Quality nous donne surtout la possibilité d’ajuster les réglages des protections de type ‘minima de tension’ aussi précisément que possible. Concrètement, cela signifie que Power Quality nous donne statistiquement les profondeurs et longueurs des creux de tension et nous permet de régler nos protections pour qu’elles ne soient ni trop sensibles aux déclenchements intempestifs, ni insensibles au risque de casse des électroniques de commande, et ainsi éviter toutes les pannes de courant improductives. L’outil Power Quality nous permet de trouver un juste milieu qui nous fait donc économiser beaucoup d’argent. »

Un mouchard sympathique

« Ce qui le rend particulièrement utile, c’est que plusieurs collègues sont avertis en temps réel par email et par SMS des creux de tensions ou pannes de courant, même de courte durée », poursuit Mr. Vantrimponte. « C’est la raison pour laquelle nous appelons le système « le mouchard ». Grâce à ces rapports, nous pouvons analyser et vérifier à distance et en temps réel sur quel(s) site(s) quel type de coupure de courant ont impacté ou non notre activité médicale et croiser les données avec celles de nos groupes de secours et/ou « no-break ». Est-ce un problème interne, ou bien, externe ? En général, ENGIE nous fournit les rapports et en principe, nous pouvons aussi les consulter nous-mêmes via la plateforme Power Quality… En tout cas, au final, nous avons un aperçu concret et précis. Ensuite, nous prenons des actions pratiques sur base de ces données. »

Un système indépendant

« Power Quality est un système centralisé totalement séparé du réseau informatique« , déclare Mr. Vantrimponte. « C’est un avantage pour nous, car cela permet au mouchard de faire son travail, même si l’ensemble du réseau informatique tombait en panne. C’est pourquoi j’aime aussi comparer la solution à une boîte noire d’avion. Il vous donne les informations dont vous avez besoin, quelles que soient les circonstances extérieures et en temps réel. Pour nous, c’est clair : on ne pourrait plus s’en passer. »

 

À lire aussi