Malgré sa récente hausse, le prix de l’électricité reste à un niveau intéressant pour votre entreprise !

Le prix de l’électricité est devenu volatile, il n’en est pas moins à un niveau historiquement bas ! Le bon moment pour signer un contrat pour votre entreprise, d’autant plus que nombre de signaux laissent entrevoir une hausse structurelle.

07/11/2017 -
Damien G.
Marketing expert Reliable installations

La définition des prix sur le marché de l’électricité dépend de paramètres comme l’offre et la demande et, dans une certaine mesure, de la spéculation.  Mais le marché se trouve aussi en pleine transition énergétique. Cette période transitoire va aussi de pair avec de fortes variations de prix.

Le prix de l’électricité est-il historiquement bas ?

Oui ! De 2006 à 2015, les prix de l’énergie ont globalement navigué entre 40 et 60 €/MWh, à l’exception du pic survenu en 2008 juste avant le déclenchement de la crise financière. Avant fin 2015, jamais ils ne sont descendus sous la barre des 38 €/MWh.

De 2006 à 2015, les prix de l’énergie ont navigué entre 40 et 60 €/MWh. Ils se sont ensuite stabilisés autour de 35 €/MWh

Depuis lors, les prix sont restés à des niveaux historiquement bas pendant une bonne partie de l‘année 2016 (inférieur à 30 €/MWh) pour ensuite se stabiliser autour de 35 €/MWh.  On assiste depuis quelques semaines à une augmentation liée à différents événements sur les marchés.  S’agit-il d’une première étape vers une hausse plus structurelle des prix ?

Comment expliquer cette évolution à la baisse entre 2008 et 2016 ?

Cette évolution résulte de la conjonction complexe de différents facteurs influençant le prix du marché. Nous retiendrons essentiellement que ces dernières années ont été remplies de fortes turbulences qui ont poussé la demande et les prix de l’électricité à la baisse :

  • Au niveau économique et géopolitique : crise financière de 2008 (et la réplique de 2011), et ses conséquences, désindustrialisation de l’économie européenne, les tensions avec la Russie et dans tout le Moyen-Orient,…
  • Une surproduction pétrolière mondiale qui a engendré une guerre des prix du brut. Un choc pétrolier signifie donc aussi un carburant moins cher pour les centrales électriques,
  • Un marché en pleine transition énergétique qui passe d’un système reposant essentiellement sur l’utilisation des énergies fossiles vers un mix énergétique faisant la part belle aux énergies renouvelables,
  • La volonté de favoriser l’efficacité énergétique et donc de réduire la consommation énergétique aussi bien chez les particuliers que dans les entreprises.

Cette évolution du marché démontre l’importance d’une décision d’achat bien étudiée et la nécessité de choisir le moment propice. Une entreprise qui aurait par exemple attendu octobre 2016 pour conclure son contrat de livraison pour 2017 aurait payé son électricité 30% plus cher que quatre mois auparavant. Pour une entreprise belge de taille moyenne (5 GWh ou 5 000 MWh), cela représente un surcoût annuel de 50 000 €/an.

Le bon moment pour signer un contrat d’énergie pour votre entreprise !

Certaines situations qui influent sur les prix sont relativement difficiles à anticiper. Se pose alors la question de savoir s’il est préférable d’acheter votre énergie aujourd’hui ou d’attendre une hypothétique baisse de prix. Il n’existe pas de réponse scientifique. Tout est affaire de circonstances, de contexte.

Mais globalement, on peut dire qu’aujourd’hui les prix se trouvent toujours à des niveaux historiquement bas, même si l’actualité les soumet à de fortes hausses :

  • Les incertitudes sur la disponibilité du parc nucléaire français (faisant suite à la demande de l’ASN (Autorité de Sûreté Nucléaire) d’un contrôle de la qualité de certains composants (fournis par un fabricant particulier) dans plusieurs centrales nucléaires.
  • L’envolée des prix du charbon (sur fond de forte demande dans le secteur électrique en Chine), qui ont tirés les prix allemands pour l’électricité à la hausse !

Par contre, à plus long terme, différents signaux nous laissent penser que nous allons devoir faire face à des hausses de prix beaucoup plus structurelles :

La sortie en phase du nucléaire

À plus long terme, 4 signaux nous laissent penser que nous allons devoir faire face à des hausses de prix beaucoup plus structurelles

La sortie du nucléaire est déjà en cours en Allemagne, suite aux décisions prises après les événements de Fukushima. En Belgique, la sortie progressive en 2022 et en 2025 de l’utilisation d’énergie nucléaire à des fins de production industrielle d’électricité est réglée par la loi du 31 janvier 2003, qui a été modifiée en 2013 et en 2015.

La diminution progressive de la production d’électricité à base de charbon

Plusieurs pays européens, dont l’Allemagne et la France, ont en effet réaffirmé leur engagement conjoint pour réformer le modèle d’échange de quotas d’émission de CO2 de l’Union Européenne (« ETS », Emissions Trading Scheme), ce qui va pénaliser la production d’électricité à base de charbon, forte en émissions de CO2. Le nouvel accord gouvernemental néerlandais prévoit aussi par exemple un plan pour fermer les centrales au charbon à partir de 2020. Et les dernières centrales devront être fermées pour 2030 au plus tard.

Conséquence: une hausse du prix du gaz

Ces deux premiers éléments vont engendrer une hausse de la demande de gaz naturel pour la production d’électricité, entrainant dans la foulée une hausse du prix du gaz.

L’énergie renouvelable

Et en trame de fond, l’énergie renouvelable (dont la prédictibilité dépend de la météo, et est donc un exercice très aléatoire) va prendre une part grandissante dans le mix de production d’électricité. Une partie du prix de marché représentera dès lors une sorte de prime d’assurance destinée à faire face à l’indisponibilité du renouvelable en cas d’absence de vent ou de soleil.

 

En conclusion, en dépit de la hausse récente des prix de marché, plusieurs éléments structurels laissent craindre une hausse des prix à long terme et nous conduisent à penser que les prix actuels restent à des niveaux historiquement bas.

Suivez les marchés énergétiques de près

Les marchés de l’énergie sont en évolution constante. C’est d’ailleurs tout à fait logique, car ils dépendent fortement de facteurs autant micro que macro-économiques.

Vous souhaitez recevoir toutes les semaines des informations utiles pour votre stratégie d’achats et suivre simplement et efficacement l’actualité sur les marchés énergétiques ?