Votre entreprise passera-t-elle bientôt au gaz riche ?

Deux types de gaz naturel sont distribués en Belgique : le gaz pauvre et le gaz riche. Le gaz pauvre dispose d’un pouvoir calorifique faible et est distribué sous une pression de 25 mbar. Ce gaz nous est livré uniquement par les Pays Bas. Le gaz

29/11/2017 -
Kristof C.
La moitié des consommateurs de gaz belges passe à une autre sorte de gaz à partir de 2018.

Deux types de gaz naturel sont distribués en Belgique : le gaz pauvre et le gaz riche. Le gaz pauvre dispose d’un pouvoir calorifique faible et est distribué sous une pression de 25 mbar. Ce gaz nous est livré uniquement par les Pays Bas. Le gaz riche est à haut pouvoir calorifique et est livré sous une pression de 21 mbar. Ce gaz nous vient essentiellement de la Mer du Nord, la Russie, la Norvège et du Qatar. L’approvisionnement en gaz pauvre depuis les Pays Bas va s’arrêter en 2030 C’est pourquoi le gouvernement Belge veut progressivement approvisionner le pays entier avec du gaz riche. La conversion commencera en 2018 et continuera jusqu’en 2029.  Chaque année un certain nombre de communes sera migré du gaz pauvre vers le gaz riche.

Que signifie ce changement pour votre entreprise ?

La loi sur le bien-être au travail stipule qu’une employeur a l’obligation d’offrir à son personnel un environnement de travail sûr. Vous êtes donc responsable du fonctionnement correct et sécurisé de tous les appareils au sein de votre entreprise, ainsi que de leur contrôle, leur entretien, des analyses de risques nécessaires, de l’information au personnel et des éventuelles mesures de protection.

Votre entreprise est donc obligée de faire vérifier tous les appareils à gaz par un technicien agréé pour assurer qu’ils continueront à fonctionner correctement en toute sécurité après le passage au gaz riche. Attention il s’agit uniquement des appareils au gaz naturel, pas le gaz en bouteille (propane, butane), ni les véhicules roulant au gaz (LPG, CNG).

Pourquoi faire vérifier vos appareils à temps ?

Si vous planifiez votre vérification à temps, vous pouvez le combiner avec votre prochain contrôle périodique obligatoire. Vous évitez ainsi des frais de déplacement supplémentaires.

 

Demandez à votre technicien habilité un rapport de visite indiquant les appareils au gaz naturel qu’il a vérifié, ainsi que les travaux d’adaptation qu’il a effectué. Vous aurez ainsi une trace écrite de son passage et des interventions effectuées.

Quels sont les dangers pour votre entreprise si vous ne faites pas vérifier vos appareils ?

Vous risquez que vos appareils ne fonctionnent pas de façon optimale : qu’ils produisent plus de CO, consomment plus de gaz ou qu’ils se détériorent plus rapidement. Un appareil en mauvais état de fonctionnement ne coûte pas seulement plus cher à votre entreprise, il est aussi mauvais pour l’environnement, votre santé et la santé de vos collègues ou collaborateurs.

 

Adaptation éventuelle du régulateur de pression de votre compteur de gaz ?

Dans certains cas, un technicien du gestionnaire de réseau de distribution devra effectuer une adaptation du régulateur de pression au niveau du compteur de gaz de votre entreprise ou de votre cabine de quartier. Cette adaptation est totalement gratuite pour votre entreprise, elle sera prise en charge par votre gestionnaire de réseau de distribution. Mais vous êtes donc bien tenu de laisser le technicien accéder à votre compteur. Attention à Bruxelles et dans une grande partie de l’agglomération Anversoise il n’y a pas de régulateurs de pression, aucun technicien du gestionnaire de réseau de distribution ne devra donc passer.

Est-ce que votre entreprise se situe dans une commune qui devra passer au gaz riche ?

Vous pouvez le vérifier sur le site suivant : https://www.legazchange.be/fr/entreprises.