Mise à jour au sujet des certificats verts pour panneaux solaires en 2018

Le prix des panneaux solaires a connu une forte baisse les dernières années, les subventions pour ces installations ont aussi diminuées. Une installation photovoltaïque reste donc un investissement considérable. Il y 3 facteurs qui impactent le

29/11/2017 -
Kristof C.

Le prix des panneaux solaires a connu une forte baisse les dernières années, les subventions pour ces installations ont aussi diminuées. Une installation photovoltaïque reste donc un investissement considérable.

Le rendement financier d’une installation solaire est un facteur décisif pour beaucoup d’entreprises.

Il y 3 facteurs qui impactent le rendement d’une installation photovoltaïque:

  1. le prix des panneaux
  2. les frais de distribution et taxes évités par la consommation locale
  3. certificats verts attribués pour la production

Ce dernier facteur change bientôt de nouveau en Wallonie et en Flandre.

Région wallonne

 

 

Le soutien aux panneaux photovoltaïques diffère selon la taille de l’installation.

La Wallonie travaille pour les installations de plus de 10 kWc avec des enveloppes de certificats verts par année. Le gouvernement détermine donc un nombre de certificats verts disponible pour chaque technologie. Chaque projet fait l’objet d’une demande de réservation auprès de la CWAPE. Une fois cette demande acceptée, le nombre de certificats verts est ‘réservé’ et ne peut plus être utilisé pour d’autres projets.

La CWAPE a annoncé les changements à la baisse pour le régime des certificats verts en Wallonie pour les panneaux solaires pour les réservations faites à partir du 1/1/2018. Si on recalcule le support en certificats verts en €/MWh produit, on arrive au tableau suivant :

Région flamande

 

 

Pour la Flandre la VEA (l’Agence flamande de l’Énergie) a annoncé les corrections sur les certificats verts pour le projets à partir du 1/1/2018 , un changement avec impact réduit.

Par contre des changements plus importants ont été annoncé pour le 1/4/2018, mais doivent encore être confirmés officiellement : la séparation des catégories 2 et 3 (cat. 2 : 10-250 kW, cat. 3 : 250-750 kW) en vue de participation publique et le raccourcissement de la durée du support de 15 à 10 ans, avec un coefficient revu à la hausse pour conserver le même nombre de certificats au total.

Ce changement a l’accord de principe du gouvernement flamand, mais doit encore être approuvé et publié officiellement.  Ensuite la VEA publiera les nouveaux coefficients.

Les catégories 2 (10 – 250 kW) et 3 (250-750 kW) seront donc séparées en deux:

  • a : avec participation publique
  • b : sans participation publique

Ces changements seront positifs pour le rendement des projets en Flandre.

Région de Bruxelles-Capitale

 

 

La Région Bruxelloise n’a pas encore annoncé de changements, le régime des certificats verts reste très intéressant.