L’accord de branche porte ses fruits pour Armacell, avec un ROI d’un an et demi

En août 2019, Armacell adhérait aux Accords de Branche suite à la récente décision de prolongation à 2023 en Wallonie. Bertrand Denoël a estimé que le ROI des mesures d’économie d’énergie choisies sera approximativement d’un an et demi.

25/02/2020 -
Valentine S.
Marketing expert Energy Efficiency

C'est quoi un Accord de branche ?

En tant que moyenne ou grande entreprise située en Région Wallonne, vous pouvez conclure un accord volontaire de politique énergétique (Accord de branche) avec le Gouvernement régional, au travers de votre fédération.

Le but de cet Accord de branche : au travers d’un projetpérenniser et améliorer l'efficacité énergétique et le potentiel en énergie renouvelable de votre entreprise.

Quelle est la raison qui vous a incité à rentrer dans les Accords de Branche ?

Cela était cohérent avec la stratégie d’Armacell. Nous travaillons dans l'économie circulaire en réutilisant des bouteilles en plastique pour en faire des mousses qui sont ensuite utilisées, notamment, dans la construction d’éoliennes.

Dans cette même optique, nous cherchons continuellement à faire plus d’économies d’énergie en optimisant notre efficacité énergétique afin de réduire notre empreinte écologique : nous avons installé par exemple, près de 3000 panneaux solaires sur nos toits et disposons d’une cogénération qui permet de chauffer les bâtiments de manière responsable en réutilisant l’eau chaude fournie par une entreprise voisine.

La dernière chose que nous souhaitions mettre en place est l’Accord de Branche dont nous parlait notre Account Manager d’ENGIE depuis un moment.

Pourquoi cela n’a-t-il pas été décidé plus tôt ? Qu’est-ce qui a changé par rapport au passé ?

Le manque de temps et de ressources. Nous étions conscients que cela pouvait demander beaucoup de temps mais nous savions que cela allait nous pousser à mettre en place d’autres mesures pour réduire notre consommation énergétique.

Aujourd’hui, le manque de ressources est toujours là. C’est pourquoi, nous avons décidé de nous faire assister par une entreprise externe (Delpower), qui se spécialise dans le conseil et l’ingénierie. Cette entreprise a, à notre demande et en qualité d’auditeur agréé, établit l’audit de base, prépare le dossier et crée le lien entre nous et administration. Cela nous a permis de gagner beaucoup de temps.

Quelles sont les ambitions à travers cet Accord de Branche ?

Réduire notre consommation énergétique et atteindre les objectifs fixés à 2023. L’objectif général était de +/- 13% par rapport à l’année de référence (2015). Entretemps, nous avons mis en places différentes mesures d’efficacité énergétique

Avez-vous une idée approximative de l’investissement en temps et en ressources de votre passage en Accord de Branche ?

Il est bien entendu difficile d’estimer le temps passé sur le projet et cela dépend d’une société à l’autre. Chez nous, le responsable maintenance, le responsable production et moi-même avons consacré +/- 5 demi-journées à Delpower, qui à son tour a travaillé sur le dossier. À l’issue de ce travail, nous avons rencontré les responsables de la Région Wallonne ainsi que d’autres spécialistes mandatés par celle-ci.

Pourquoi l’accord de branche est-il intéressant ?

C’est très intéressant car les mesures se financent presque toutes seules, via les économies qu’on fait sur la facture, d’abord, et sur la consommation d’énergie, ensuite. La première année, les investissements nous coûtent un peu d’argent mais dès que les différents projets auront abouti, ils permettront de faire des économies. Les mesures d’économie d’énergie choisies nous garantissent un payback très rapide d’environ un an et demi.

Sur quels autres supports techniques avez-vous pu compter ?

Nous avons choisi de sous-traiter l’implémentation des mesures à nos sous-traitants habituels avec qui nous travaillons depuis 15 ans.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Aujourd’hui, il nous reste à réduire notre consommation de +/- 3,5 % d’ici 2023. Cette économie sera établie grâce à plusieurs projets : le relighting des bâtiments et le remplacement de certains compresseurs utilisés en production qui sont très énergivores.

De quels avantages financiers avez-vous pu bénéficier ?

Cela nous a permis de faire des économies sur différents postes et ce, tant pour l’électricité :

  • 1 composante des coûts de transport
  • La contribution à l’énergie renouvelable
  • La cotisation fédérale

Que le gaz naturel :

  • La cotisation fédérale
  • Les droits & accises
     

L’ensemble de l’énergie consommée est donc moins cher. 

Découvrir la capsule vidéo (RTBF) 

À lire aussi