Comment économiser de l'énergie en remplaçant votre chaudière au mazout

Dans le but de répondre aux exigences du Pacte Énergétique, le gouvernement belge veut interdire les chaudières au mazout d'ici 2035. Cette interdiction avait été évoquée en 2015 dans le cadre de l'Accord sur le Climat visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

29/05/2020 -
Valentine S.
Marketing expert Energy Efficiency

Interdiction des chaudières au mazout en fonction des régions

En Belgique, une interdiction fédérale s'appliquera en 2035. Cependant, les régions sont libres de choisir comment et quand appliquer cette mesure.

 

• En Wallonie: l’interdiction des chaudières au mazout s'appliquera pas avant 2035.

• À Bruxelles: l’interdiction des chaudières au mazout s'appliquera à partir de 2025.

• En Flandre, l’interdiction des chaudières au mazout s'appliquera à partir de 2021

pour les nouvelles constructions et rénovations majeures (avec permis de construire)

 

Soyez rassuré(es) : même si la commercialisation est interdite. vous pouvez toujours continuer à utiliser votre chaudière au mazout après 2035.

Après cette date, les particuliers et les entreprises, y compris les bâtiments résidentiels, tertiaires et publics, devront agir.  Que ce soit pour de nouveaux projets de construction ou de rénovation.

La chaudière à mazout de votre entreprise sera interdite ?

Nous l’avons bien compris, l'interdiction des chaudières à mazout sera bientôt d’application. Que faire ?

Vous pouvez bien sûr attendre l'expiration du délai.

Ou anticiper et choisir un autre type de chauffage.

Il y a d'ailleurs une bonne raison de le faire.

À partir de 2035, la demande de mazout tendra à diminuer. Ce qui entraînera une hausse du prix du carburant.

Vous devez rénover la chaudière à mazout de votre entreprise? Parce que votre installation consomme trop? Ou parce que la chaudière doit être remplacée?

Evaluez soigneusement vos coûts de chauffage, sans négliger l’impact écologique.

Faites inspecter votre système de chauffage

Les experts ENGIE réalisent un audit énergétique approfondi de vos installations de chauffage existantes. Par exemple, dans le cadre d’un contrat de performance énergétique (CPE), qui vous garantit des économies d'énergie via un système de malus-bonus.

Nos experts évalueront la consommation d'énergie et tiendront compte de la nouvelle réglementation. Vous bénéficierez d'économies d'énergie à long terme.

Le passage du mazout au gaz naturel est déjà une source d’économie en soi :

 

  1. Les chaudières au gaz et brûleurs sont modulants, contrairement à un système ON /OFF.
  2. Le prix du gaz naturel est, en outre, moins élevé que celui du mazout.
  3. Aujourd'hui, les chaudières au gaz bénéficient d’un récupération de condensation.

 

Grâce à ces trois avantages importants, vous pouvez vous attendre à des économies (en Mwh) d'environ 10%.

Résultat ? Grâce au gaz, vos émissions de CO2 diminuent de 31% !

 

À lire aussi