4 fausses vérités sur le chargement public

Bien que la majorité des charges de voitures électriques ont lieu à domicile et sur le lieu de travail, il existe toujours une forte demande pour un réseau de recharge public. Comment fonctionne, au juste, la charge publique?

11/09/2018 -
Kristof C.

Nous pouvons apercevoir de plus en plus de bornes de recharge publiques dans les rues. Les bornes sont gérées par différentes parties et ont toutes des designs bien différents. En tant que conducteur de véhicule électrique, cela signifie-t-il que vous ne pouvez pas les utiliser ? Sur base de quatre propositions, nous passons en revue les questions les plus fréquemment posées et les idées reçues et érronnées concernant le chargement public.

Déclaration 1: « Il n’y a pas de bornes de recharge publiques en Belgique »

On estime qu’il y a déjà 1 800 bornes de recharge publiques en Belgique et que leur nombre augmente rapidement ces derniers temps. Ainsi la Flandre travaille sur le déploiement de 2500 stations de recharge au total d’ici 2020.  Bruxelles (200 bornes de recharge) et la Wallonie (100 bornes de recharge) ont également lancé des initiatives prévues dans ce sens. En plus des bornes de recharge publiques, il y a aussi de nombreux projets réalisés autour de stations de recharge dites semi-publiques: bornes de recharge pour propriétés privées, mais accessibles au public. Par exemple, de plus en plus d’ hôtels, de restaurants et de magasins offrent à leurs clients la possibilité de charger leur voiture.

Curieux de connaître où se trouvent les bornes de recharge publiques dans votre région? Ce site web vous donne un bon aperçu des bornes de recharge accessibles au public. Pratique!

Déclaration 2: « Les bornes de recharge publiques sont introuvables »

Les personnes disposant d’un véhicule électrique ou d’un hybride rechargeable trouvent les bornes de recharge publiques via leur voiture (intégré au GPS) ou via différentes d’applications. Chargemap, par exemple, donne un bon aperçu de l’infrastructure de recharge publique en Belgique, y compris le prix par point de recharge, les avis et les commentaires des utilisateurs. C’est une application gratuite que vous pouvez télécharger via iOS ou Google Play.

Chargemap app

Déclaration 3: « J’ai trouvé une station de recharge, mais je dois avoir la carte de recharge correspondante pour l’activer »

À l’instar des opérateurs de télécommunications, les fournisseurs d’infrastructure de recharge publique travaillent ensemble et permettent aux clients d’accéder au réseau de chacun. Dans les télécoms, lorsque l’on parle de «roaming» dans le monde de la tarification publique, on parle également d’«interopérabilité».

Au niveau belge, il existe l’OCP (Open Charge Platform) réunissant les principaux opérateurs de l’infrastructure de recharge publique et offrant l’accès à l’infrastructure de recharge des uns et des autres. Ainsi, tous les temps de chargement sont regroupés sur une facture unique par mois.

EVBox, dont la carte donne accès à presque toutes les bornes de recharge en Belgique et au total plus de 28 000 points de recharge en Europe, est l’un de ces acteurs.

Déclaration 4: « Le chargement public est extrêmement coûteux »

Tout dépend où (et parfois quand) vous chargez. En général, l’utilisation d’un chargeur AC public coûte environ 0,35 EUR par kWh. Ces bornes de recharge rechargeront votre véhicule électrique avec une vitesse de chargement allant jusqu’à 100 km d’autonomie par heure. Parfois, il se peut que vous payiez plus, notamment dans le cas des chargeurs rapides. Ces chargeurs utilisent une puissance supérieure et ont pour but de charger rapidement des véhicules 100% électriques en un temps record (+300 km/h). La charge publique est généralement plus chère que la charge à domicile ou au travail, mais beaucoup est lié à l’emplacement et la vitesse de chargement.