Les bornes de recharge rapide révolutionnent les voitures électriques

Avec la multiplication des bornes « fast charge », faire le « plein » d’énergie de sa voiture électrique prend beaucoup moins de temps. 30 minutes suffisent pour charger 80% de la batterie ! On vous explique comment c’est possible.

17/10/2017 -
Kristof C.

Les bornes « fast charging » vont faire gagner du temps aux conducteurs d’un véhicule électrique. Grâce à elles, la durée de recharge de la batterie est fortement réduite : 20 à 30 minutes seulement. Le temps de prendre un café. En Belgique, il en existe actuellement une cinquantaine, dont environ 35 sur des axes stratégiques du réseau autoroutier. Avantage : même avec une voiture électrique dont l’autonomie est de 200 à 300 km, il est aujourd’hui possible d’envisager des trajets plus longs sans devoir prévoir de longs arrêts pour faire le plein.

Pourquoi les bornes fast charge sont si rapides ?

Si les bornes fast charge sont plus rapides que les solutions de recharge domestiques ou industrielles, c’est grâce à quelques différences techniques…

> la batterie est rechargée directement et non via l’onduleur de la voiture

Dans le cas de la recharge rapide, on n’utilise pas l’onduleur. Les bornes «fast charge» rechargent la batterie en courant continu directement. On peut ainsi recharger la voiture beaucoup plus vite.

Une batterie de voiture électrique fonctionne au courant continu, le réseau d’électricité au courant alternatif. Pour pouvoir recharger la batterie via le réseau électrique ordinaire, la voiture est équipée d’un onduleur qui convertit le courant alternatif en courant continu. Or la puissance de l’onduleur détermine et limite la vitesse de recharge de la batterie. Moins l’onduleur est puissant, plus la recharge du véhicule dure longtemps. Dans le cas de la recharge rapide, on n’utilise pas l’onduleur. Les bornes «fast charge» rechargent la batterie en courant continu directement. On peut ainsi recharger la voiture beaucoup plus vite.

> le câble de charge est fixé à la borne

Les voitures électriques sont en principe équipées de leur propre câble de charge. On peut ainsi les recharger facilement aux bornes publiques. Vous n’avez pas besoin de ce câble lorsque vous vous ravitaillez à une borne de recharge rapide. Elle est munie d’un certain nombre de câbles avec différents types de prise ce qui permet une compatibilité de la borne avec la plupart des marques de voitures électriques.

Le type de prise dépend souvent du pays d’origine de la voiture. En Belgique, quatre options sont disponibles :

  • Système de chargement combiné, ou CCS Combo, pour les voitures européennes (BMWi3 – Opel Ampera e – VW E-Golf – Hyndai Ioniq et bientôt l’Audi e-tron et la Porsche Mission E)
  • CHAdeMO, pour les voitures japonaises et sud-coréennes (Nissan Leaf – Mitsubishi Outlander– Kia Soul EV) et aussi Tesla via un adaptateur que vous devez prévoir.
  • Type 2- Mennekes à grande puissance, pour la Renault ZOE. Avec cette prise le chargement est moins rapide qu’avec les deux précédentes (pas plus de 43 kW pour la Renault ZOE, contre au moins 50 kW pour les autres)
  • Tesla Supercharger, seulement pour les Tesla. C’est la borne de recharge la plus rapide au monde. Elle peut délivrer jusqu’à 150 kW et bientôt 350 kW contre 120 kW pour les autres (voir ci-dessous).

> on charge avec une puissance maximale de 150 kW au lieu de 22 kW

Les bornes de recharge rapide ont parfois une puissance allant jusqu’à 120 kW et même 150 kW pour les Supercharger Tesla. Pour la Tesla Model S, le gain d’autonomie est de 105km/10 mins de chargement.

Si vous rechargez votre voiture électrique chez vous, vous disposerez au mieux d’une solution de recharge d’une puissance de 22 kW, soit l’équivalent de 10 friteuses. Si tous les autres facteurs sont optimaux (la puissance de charge de la batterie, la capacité du réseau électrique et la câble de recharge) vous pouvez espérer emmagasiner une autonomie de 100 km en une heure. Les bornes de recharge rapide ont parfois une puissance allant jusqu’à 120 kW et même 150 kW pour les Supercharger Tesla. Pour la Tesla Model S, le gain d’autonomie est de 105km/10 mins de chargement.

 > A grande vitesse charger à 80% au lieu de 100% suffit

La vitesse de charge diminue fortement quand la batterie a atteint environ 80% de sa capacité. Cela s’explique par les caractéristiques spécifiques de l’accu. Il est donc beaucoup plus rapide d’arrêter le chargement dès que la batterie est pleine à 80% pour la recharger de nouveau à 80% ultérieurement.

Les bornes de recharge bientôt plus nombreuses et encore plus rapides

Comme les voitures électriques, la recharge rapide évolue à un rythme soutenu. Aux Pays-Bas, on trouve d’ores et déjà des bornes de recharge rapide le long de la plupart des grands axes routiers. En Belgique aussi, leur nombre augmente constamment.

En roulant en Tesla, on peut désormais traverser l’Europe du nord au sud sans encombre. Le constructeur automobile américain possède son propre réseau de superchargeurs. En Belgique, Tesla en a déjà mis cinq à la disposition de ses clients. Elon Musk, CEO de Tesla, se montre d’ailleurs très ambitieux à cet égard. La prochaine génération de superchargeurs devrait offrir une puissance de charge supérieure à 350 kW : charger sa voiture électrique serait alors aussi rapide que faire le plein d’une voiture à essence ! D’autres constructeurs comptent bien suivre. C’est le cas, entre autres, de Porsche (et du groupe VW en général), de BMW et même de Renault.

Reste la question du prix de cette recharge rapide. Elle est clairement plus chère qu’une recharge à domicile ou à une borne publique traditionnelle. Il faut compter environ 13€ pour 100 km à une borne « fast charge », 8€ à une borne publique classique.

 

À lire aussi