Mobilité électrique et pleine conscience : quel rapport ?

Imaginez : la semaine prochaine, vous devez aller en formation. Le lieu : à 300 km environ. Et comme les séances ont lieu un vendredi, vous aimeriez les combiner avec un week-end à la mer, soit encore 100 km de plus.

17/09/2019 -
Isabelle V.
Communications expert - renewable, energy efficiency, green mobility

Pourquoi mettre absolument le doigt sur les kilomètres à faire en véhicule électrique, alors que vous parcourriez autant de kilomètres en véhicule diesel ou essence sans vous poser de question !

Oui, la voiture électrique va transformer votre état d’esprit, la « pleine conscience » n’est pas loin. Mais cela vous fera peut-être voir les choses différemment : choisir un hôtel plus près de chez vous plutôt que de vous rendre absolument à la mer. La voiture électrique vous apprendra à être plus prévoyant, à prendre votre temps et à… ne pas oublier de « faire le plein ».

Recharger vos batteries

Si vous roulez au diesel ou à l’essence, faire le plein n’est sans doute pas l’une de vos préoccupations. Quand le voyant orange vous l’indique, vous vous rendez à la station-service la plus proche. Pour le reste, vous y pensez très peu, voire jamais. Avec une voiture électrique, c’est différent. En principe, vous rechargerez la batterie dès que l’occasion se présente : chez vous, au travail, sur le parking du supermarché, pendant votre visite hebdomadaire à la bibliothèque… Dès que vous avez un moment ou que vous êtes garé pour une période un peu plus longue, vous brancherez la prise. Et vous garderez toujours en tête « combien il vous reste de kilomètres ». Il faut s’y habituer, mais cela deviendra rapidement une routine ou même un jeu.

Qu’en est-il concrètement ? De quoi faut-il tenir compte et combien tout cela vous coûtera-t-il ? Voici un premier aperçu.

Bornes publiques et « semi »-publiques

Les points de chargement publics deviennent de plus en plus courants, dans les rues et les parkings. La Belgique en compte quelque 3.000 actuellement, un nombre en pleine croissance. C’est ainsi que la Flandre va déployer au total 2.500 bornes de chargement d’ici 2020. Bruxelles (200 bornes) et la Wallonie (100 bornes) vont lancer des initiatives dans le même sens. À côté de cela, vous remarquez bon nombre de bornes de chargement sur des terrains privés : hôtels, restaurants, magasins, … Vous pouvez aussi les utiliser sans problème.

Comment payer… ?

C’est très simple : il vous suffit d’utiliser votre carte de recharge ou une appli spéciale. Passez la carte devant la borne ; celle-ci vous signale que le chargement a commencé et enregistre votre opération de recharge. Le système est sécurisé et empêche que n’importe qui puisse venir se servir à la borne de chargement dans l’entrée de garage de votre entreprise…

Pour l’enregistrement, les fournisseurs d’infrastructures de chargement publiques, à l’instar des opérateurs de télécoms, mutualisent leurs installations et donnent accès à leurs réseaux à tous les clients. Au niveau belge, ils participent à la « Open Charge Platform » (OCP), un système pratique qui regroupe tous vos temps de charge sur une seule facture. Vous disposez ainsi de toutes vos consommations sur un relevé mensuel unique. L’un de ces acteurs publics, c’est EVBox, dont la carte de recharge donne accès à pratiquement toutes les bornes de chargement en Belgique et au total à plus de 28.000 points de charge en Europe. Vous pourrez donc voyager sans souci, en veillant à ne pas prévoir d’étapes trop longues et en faisant régulièrement « le plein ».

… et combien* ?

En règle générale, un passage à un point de chargement public vous coûtera environ 0,35 € par kWh. Ces bornes sont en mesure d’assurer une charge de votre voiture électrique à une vitesse de recharge allant jusqu’à 100 km d’autonomie par heure. Mais tout dépend d’où (et parfois de quand) vous rechargez. Pour une « charge rapide », il vous en coûtera sans doute un peu plus (les prix tournent actuellement autour des 0,70 € par kWh). Une borne rapide a une puissance consommée supérieure, ce qui permet de recharger très rapidement un véhicule électrique à 100% (jusqu’à 300 km d’autonomie par heure). Par ailleurs, il est probable qu’une recharge à une borne publique soit plus chère qu’un « plein » chez vous ou au travail.

Cela pourrait aussi vous intéresser :
/fr/business/blog/green-mobility/rouler-a-lelectricite-combien-ca-coute/

Où trouver des points de chargement près de chez vous ?

Dans la plupart des voitures électriques, le système de navigation est équipé d’une application intégrée qui vous donne la liste des bornes de chargement se trouvant à proximité. Mais il existe aussi toute une série d’applis très pratiques que vous pouvez télécharger gratuitement sur votre smartphone. Chargemap, par exemple, vous indique même le prix de chaque point de chargement et vous donne des appréciations et des commentaires d’utilisateurs. Un TripAdvisor pour vos recharges, en quelque sorte.

Conclusion

Si vous envisagez de passer à la voiture électrique, pas de souci à vous faire : les points de chargement se multiplient dans toute l’Europe, de sorte que même les trajets plus longs ne posent pas de problème. Il vous suffira de prendre quelques précautions et de vous arrêter un peu plus souvent en route. Un moment de détente en plus sur le trajet, pourquoi pas ?

À lire aussi