Véhicules électriques dans ma flotte: comment démarrer?

De plus en plus d’entreprises décident de franchir le cap vers une flotte de véhicules électriques. Dès lors, comment s’y prendre concrètement? Nous énumérons ici les 5 éléments clés à considérer.

12/11/2018 -
Kristof C.

L’offre de véhicules électriques ne cesse d’augmenter. Les récentes décisions prises par l’Europe concernant les transports en matière de réduction des émissions de CO2 confirment cette transition: une réduction de 35% des émissions de CO2 d’ici 2030 ne sera pas possible avec les véhicules à essence ou au diesel. L’électricité et l’hydrogène, deviendront donc progressivement importants, comme  les prévisions de la Fondation Européennes pour le Climat le démontrent dans le graphe ci-dessous :

Comment organisez-vous cette transition dans votre flotte? Voici 5 étapes utiles à suivre lors de l’adaptation de votre politique de mobilité et de l’introduction des véhicules électriques dans votre entreprise.

1. Une vision au-delà de la voiture

Avant de franchir le cap, l’entreprise doit mener une réflexion sur sa stratégie de mobilité afin de pouvoir proposer une solution adaptée à ses besoins et à l’usage réel de ses travailleurs. Dans ce sens, une démarche multimodale, composée d’alternatives valables semble inévitable (transports en commun, voitures partagées, mobilité douce, etc.). Les véhicules électriques s’inscrivent dans un contexte de multimodalité où l’employé combinera de plus en plus le véhicule avec d’autres moyens de transport.

Les véhicules électriques s’inscrivent dans un contexte de multimodalité

Il est également important de faire une analyse de la flotte actuelle. Dans son analyse, l’entreprise ne doit pas négliger les caractéristiques propres à la structure de sa flotte. Une analyse des profils de déplacement de vos employés peut contribuer à mieux comprendre le potentiel de mobilité électrique, et ce, tout en tenant compte de l’autonomie de la plupart des modèles électriques (250-300 km pour la majorité des véhicules).

2. Un plan basé sur vos ambitions

Une fois que la politique de mobilité et les besoins ont été clarifiés, on peut définir les ambitions de la société. Est-ce que la flotte sera composée de 20%-50%-100% de véhicules électriques ?  Quel est l’horizon de temps fixé pour atteindre cet objectif (2020 ? 2025 ?) Un plan solide et en ligne avec les évolutions du marché facilite l’acceptation de la direction et permet de gérer les problèmes de manière structurée.

Il y a un impact sur votre bâtiment, votre comptabilité et votre RH à gérer

Si nous comparons les véhicules électriques aux véhicules classiques, il existe un certain nombre d’éléments supplémentaires à prendre en considération. Ceux-ci peuvent avoir un impact sur votre bâtiment, votre comptabilité et vos ressources humaines. Il est donc important de convaincre les différentes parties prenantes d’avoir un plan commun et de le budgétiser.

3. Adaptez votre car policy et votre politique de parking à temps

80 à 90% de la charge des véhicules électriques se fait à la maison et au travail, ce qui est une différence importante par rapport des véhicules avec un moteur de combustion. Il est donc important de soutenir vos employés de manière adéquate. Cela nécessite une adaptation de la politique mobilité, qui décrit notamment les règles en matière de facturation à domicile et de remboursement.

Songez également à l’organisation du parking de l’entreprise si nécessaire. Vous avez tout intérêt à promouvoir la charge du véhicule au travail étant donné que les coûts énergétiques y sont moins élevés qu’au domicile de l’employé.

Une adaptation de votre politique de mobilité est nécessaire pour règler la recharge à domicile

La charge publique, quant à elle, représente une part beaucoup moins importante. Néanmoins, elle est psychologiquement importante pour les conducteurs électriques. Il est donc essentiel d’en tenir également compte.

4. Communiquer et tester

Le passage à un mode de transport électrique est clairement un pas positif sur l’image éco-responsable de l’entreprise. Cette initiative va renforcer les valeurs de l’entreprise. Il est donc important de communiquer vos ambitions, si possible avec le soutien de la direction. Pour cela, il est recommandé d’ organiser une session d’information ou un test qui peut symboliser le départ de la nouvelle direction relative à la mobilité.

Une autre possibilité consiste à placer un véhicule d’essai au sein de votre entreprise. Un certain nombre d’entreprises proposent des formules flexibles dans lesquelles un véhicule est temporairement disponible pour leurs employés. Ceci leur permet de découvrir la conduite électrique de manière plus concrète.

5. Adaptez votre infrastructure à votre ambition

Pour les entreprises, la nécessité de fournir des solutions de recharge sur le lieu de travail devient de plus en plus grandissante. L’installation de bornes de recharge sur le lieu de travail représente sans nul doute un point clé pour faciliter l’adoption des véhicules électriques.

Il est important de soutenir vos employés de manière adéquate dans la charge de leur véhicule

Une implémentation en différentes étapes vous permettra d’installer vos bornes de rechargement de manière plus efficace. Lors de l’installation de bornes de recharge, il est parfois utile de prévoir le câblage des prochaines phases.

À partir de 5 bornes de recharge, il est possible de contrôler l’impact sur la consommation électrique grâce aux applications de «recharge intelligente» proposées sur le marché.

Si les coûts d’investissement pour les bornes de recharge deviennent trop élevés, des solutions de financement sont disponibles pour vous aider : Charging-as-a-Service (CaaS) est une formule dans laquelle les bornes de recharge et les travaux d’adaptation électrique sont financés par un tiers investisseur (par exemple, ENGIE). En échange, le propriétaire de la flotte paie un forfait mensuel fixe pour les bornes de recharge et les services qui leur sont rattachés.

À lire aussi