Oublié de penser à l’installation électrique dans un projet de construction ou de rénovation ? Voici ce qui pourrait arriver !

Faire vérifier la capacité de l’installation électrique de son entreprise lors de chaque nouveau projet ou rénovation : cela semble tomber sous le sens.

15/11/2019 -
Damien G.
Marketing expert Reliable installations

Mais dans la pratique, nous rencontrons régulièrement des entreprises qui ont pensé leur projet jusque dans les moindres détails… tout en ayant oublié l’électricité. Ce n’est pas seulement contreproductif et ennuyeux, mais surtout une cause de pertes importantes – de temps et d’argent. Quelques exemples instructifs pour apprendre à ne pas perdre de vue l’installation électrique.

1. À l’aide, ma cabine explose !

Une entreprise lance une nouvelle activité, mais recule la rénovation de sa vieille cabine à haute tension, estimant qu’elle suffira bien pour l’instant. Hélas, une explosion s’y produit après quelques mois. Les conséquences sont désastreuses, puisque toute la production est à l’arrêt.

Pour éviter au maximum les pertes de production, il faut remplacer la cabine au plus vite. Mais rien n’a été planifié et les pièces nécessaires ne sont pas disponibles de stock. En attendant, il faut donc installer un générateur diesel de 2000 kVA. Soit un coût de 4 à 5000 euros par semaine, sans oublier une consommation de plusieurs centaines de litres de mazout par jour. Une belle ardoise…

À titre de comparaison : si l’entreprise avait préventivement remis la cabine à niveau, comme recommandé dans l’analyse de risques, les pièces auraient été commandées à l’avance et les travaux nécessaires auraient pu être planifiés à un moment adéquat, en période de vacances par exemple. Les travaux n’auraient duré que 4 jours, sans coûts supplémentaires…

2. Trois mois de retard pour la nouvelle ligne de production

Une entreprise veut ouvrir une nouvelle ligne de production et acquiert pour cela une machine flambant neuve. Tout est prévu pour un démarrage immédiat… sauf que pour faire tourner la nouvelle machine, il faut renforcer l’installation électrique. Un oubli qui retarde de 3 mois la mise en route de la nouvelle ligne de production.

3. Perte d’argent à cause d’un mauvais planning lors d’une rénovation

Lors de travaux de construction, une entreprise doit fournir l’alimentation électrique d’une grue à tour sur le chantier. La basse tension ne suffit pas, et l’entreprise n’a pas de cabine à haute tension. Pour accélérer les choses, elle commande un générateur diesel. Logique, direz-vous ? Rien n’est moins sûr. Car après coup, il s’avère qu’il fallait installer de toute façon une cabine pour le nouveau bâtiment. Si cette analyse avait été faite avant le début des travaux, la cabine à haute tension aurait pu être prévue à l’avance et on aurait pu y raccorder la grue à tour. Une belle économie…

4. L’ouverture d’un magasin retardée de plusieurs mois pour accords tardifs avec le gestionnaire de réseau

Beaucoup d’entreprises sous-estiment les délais nécessaires pour un renforcement de leur installation électrique. Les démarches auprès du gestionnaire de réseau prennent souvent plusieurs mois – soit la durée du retard de l’ouverture d’un magasin qui n’avait pas prévu ce temps dans son planning.

Conclusion

Est-il nécessaire de faire vérifier l’installation électrique lors de chaque projet ou chaque rénovation ? La réponse est oui, absolument. Il faut plutôt retourner la question : pourquoi ne pas le faire ? Vous éviterez les imprévus et vous vous prémunissez contre des pertes de temps et d’argent parfois importantes. Ne tardez donc plus, agissez !

À lire aussi