Comment bpost a réduit ses émissions de CO2 de 1 200 tonnes

Être élu « opérateur postal le plus écologique du monde » pendant six années de suite : c’est une distinction dont on peut être fier.

03/06/2019 -
Isabelle V.
Communications expert - renewable, energy efficiency, green mobility

Pour autant, bpost ne renonce pas à ses ambitions pour l’avenir et entend réduire d’ici 2030 ses émissions de CO2 de 20 % encore. Pour y arriver, l’opérateur a notamment opté pour des panneaux photovoltaïques afin de produire sa propre énergie renouvelable. En 2018, bpost a ainsi installé 3 700 panneaux photovoltaïques sur le toit du centre de tri à Anvers – son quatrième centre de tri à fonctionner désormais à l’énergie solaire.

Une intéressante formule de tiers investisseur

Bpost n’a pas réalisé lui-même l’investissement d’Anvers ; au lieu de cela, l’opérateur a eu recours au modèle dit de « tiers investisseur » d’ENGIE Sun4Business. Il s’agit d’une sorte de formule de leasing selon laquelle bpost loue son toit pour une durée de 10 ans à ENGIE, qui en contrepartie installe les panneaux photovoltaïques et prend en charge l’ensemble du projet, tant les démarches administratives que l’exploitation. L’opération n’engage donc pas d’investissements importants pour bpost, qui en revanche voit diminuer sa facture énergétique dès le premier jour. Après ces dix ans, bpost devient propriétaire des panneaux. L’entreprise peut ainsi bénéficier au maximum d’une belle source d’énergie renouvelable sans avoir à y consacrer des budgets importants. Un win win incontestable !

>> Plus d’informations sur notre formule all-in

bpost, un roi-soleil en Belgique

Installés par ENGIE Fabricom, les 3 700 panneaux photovoltaïques du centre d’Anvers ont une capacité de 1 mégawatt. Au total, bpost dispose ainsi d’une superficie de 33 000 m² de panneaux photovoltaïques sur ses différents bâtiments dans notre pays, ce qui en fait clairement un des principaux acteurs belges du solaire. Quant aux toits des centres de tri de Gand, Liège, Charleroi et Anvers, ils totalisent 12 460 panneaux photovoltaïques, pour une capacité d’ensemble de 3,2 mégawatts, soit la consommation annuelle d’environ 900 ménages et une source d’économies annuelles de CO₂ d’un bon 1 200 tonnes.

Autres initiatives respectueuses de l’environnement

Mais pour rester « le plus vert du monde », bpost consent à d’autres efforts. « Depuis 2007, nous avons limité à 40 % nos émissions de CO2. À l’horizon 2030, nous entendons les réduire de 20 autres pour cent. Nous intégrons le fait que le consommateur belge se tourne de plus en plus vers l’achat web, ce qui entraîne une hausse de notre activité de distribution de colis. Pour répondre à cette tendance et l’accompagner de façon écologiquement responsable, nous basculerons d’ici 2030 sur l’électrique pour la moitié de notre flotte, soit au total 4 000 véhicules sur 8 000. Dès 2022, on verra 600 nouvelles camionnettes électriques sur les routes », indique Koen Van Gerven, CEO de bpost. Un exemple à suivre…

>> Voici comment réduire concrètement vos émissions de CO2