Prix élevés de l’énergie : mon acompte doit-il être adapté ?

Vous n’avez pas idée de l’impact des prix élevés de l’énergie sur votre facture ? Pas envie d’avoir un choc au moment de recevoir votre facture annuelle ? On vous explique comment agir proactivement, en augmentant votre acompte mensuel…
Valentine S.
17/01/2022 |

Les prix de l’électricité et du gaz atteignent des niveaux record. Plusieurs raisons, à l’échelle mondiale, expliquent cette hausse, similaire chez tous les fournisseurs d’énergie, mais la question cruciale : quelles conséquences pour votre foyer ?

En d’autres mots, quel est l’impact réel sur votre facture d’énergie ?

Vérifier votre acompte pour ne pas être surpris

Les prix du gaz et de l’électricité sont nettement plus élevés qu'il y a un an. Les acomptes mensuels sont peut-être insuffisants pour faire face à cette augmentation. Si vous n’ajustez pas votre acompte, vous risquez de devoir payer un supplément en une fois, lors de la facture annuelle. Comment pouvez-vous éviter cela ?

Comment est calculé le montant ?

Reprenons au début… Vous consommez de l'énergie toute l'année. Une fois par an, votre compteur est relevé et votre fournisseur vous envoie une facture relative à votre consommation de l’année écoulée. Pour éviter de devoir payer le montant total de la facture en une fois, des factures d’acompte sont établies chaque mois. Vous payez ainsi un acompte mensuel, correspondant à 1/12 du coût estimé de votre consommation pour l’année.

Pour estimer le montant de l’acompte que vous payez chaque mois, deux éléments sont pris en considération : votre consommation annuelle antérieure et le prix lié à votre contrat actuel. 

Quel est l'impact des prix élevés de l'énergie sur votre facture d’énergie ?

Mon acompte doit-il être adapté ?

1. Vous avez un contrat variable

Cela veut dire que votre prix suit les évolutions du marché. En d’autres mots, un nouveau prix vous est appliqué chaque mois ou trimestre.

Vu la hausse des derniers mois, la référence de prix utilisée pour calculer votre acompte ne colle plus à la réalité et votre acompte est donc probablement insuffisant. Voilà pourquoi vous avez tout intérêt à adapter proactivement votre acompte ! On vous explique ci-après comment le faire simplement via votre Espace client en ligne

2. Vous avez un contrat fixe

Tout dépend de la date à laquelle votre contrat a été renouvelé et de la date à laquelle votre acompte a été calculé. Voici un exemple :

  • En novembre 2020, Marie signe un contrat, avec un prix fixe pour une durée de 1 an. 
  • En avril 2021, elle reçoit sa facture annuelle. À ce moment-là, son acompte mensuel est mis à jour, sur la base de sa dernière consommation et le prix de son contrat de novembre 2020.
  • Quelques mois plus tard, en novembre 2021, son contrat arrive à échéance et est renouvelé avec un nouveau prix fixe. Compte tenu de la hausse des prix de l’énergie, ce prix est plus élevé qu’avant.
  • L’acompte de Marie est donc probablement insuffisant, puisqu’il est toujours basé sur l’ancien prix, plus bas.
  • Heureusement, Marie peut facilement vérifier en ligne si son acompte doit ou non être adapté.

Notez que cet exemple ne tient pas compte d’une éventuelle hausse de la consommation de Marie, qui aura aussi un impact sur sa facture.

En résumé…

Que devez-vous faire ?

Le choix vous appartient, car, chez ENGIE, vous restez libre d’adapter ou non votre acompte.

  1. Vous voulez éviter un supplément lors de votre facture annuelle ? Ne perdez pas une minute et vérifiez votre acompte en un clic.
  2. Ou alors, attendez votre facture annuelle, si vous préférez payer en une seule fois.

Comment adapter mon acompte ?

C’est très simple.

  • Encodez les relevés de votre compteur ;
  • Un nouvel acompte mensuel vous sera proposé sur la base de votre prix actuel. Attention, ce montant peut être plus élevé que prévu. Pourquoi ? Il est possible que votre dernier acompte soit trop faible depuis plusieurs mois. Le nouvel acompte compense le montant trop faible de l'avance que vous avez payé les mois précédents et est donc en réalité supérieur à un montant mensuel "normal".  

Un dernier conseil : rappelez-vous que le kWh le moins cher est celui que vous n’utilisez pas… Alors rien de tel que garder votre consommation sous contrôle, grâce à quelques gestes simples, mais avec un réel impact sur votre facture