Une serre connectée pour nourrir 4 personnes toute l’année

Une serre connectée, évolutive et qui permet de faire pousser des légumes sans engrais toute l’année pour une famille de 4 personnes… C’est ce que proposent trois ingénieurs français avec leur projet MyFood.

23/05/2017 -
Daphné C.
Passionnée par les objets connectés

Pour cultiver des légumes et des fruits en quantité dans un espace restreint (14 ou 22 m²), MyFood a imaginé une serre connectée où l’aquaponie est associée à la permaculture. L’intégration de bassins à poissons permet ainsi à la serre d’évoluer en système fermé sans ajouts d’engrais chimiques et en minimisant la consommation d’eau (90% en moins qu’avec une culture classique).

Ce sont en effet les déjections des poissons qui font office de fertilisants pour la terre, qui elle-même filtre l’eau pour la ramener aux bassins. Ajoutez à cela des systèmes de production verticale hors-sol et l’utilisation de méthodes de permaculture (une technique qui aide à maintenir un sol productif) et vous disposez d‘une production écologique, capable d’augmenter considérablement votre autosuffisance alimentaire !

Des légumes et du poisson frais toute l’année

Avoir son potager à la maison, c’est bien. Mais cela implique des saisons creuses et des difficultés pour récolter de quoi se nourrir toute l’année.

Les serres connectées permettent de remédier à ce problème et de disposer d’une production en fruits et légumes régulière en allongeant les saisons. Les deux modèles proposés par MyFood (14 et 22m²) sont équipés de lucarnes à ouverture automatique qui permettent de réguler à la fois la température et l’humidité. Côté installation, une journée suffit à son déploiement et des graines bio, garanties non-hybrides et sans OGM sont livrées avec le matériel. Le retour sur investissement s’évalue à 3 ou 4 ans, selon MyFood. Ainsi, la serre de 22m², à partir de 7000 €, produit une demi-tonne de végétaux et 50 kg de poissons par an.

Un système connecté pour une maintenance réduite

L’idée des 3 ingénieurs était aussi de faciliter la gestion et la production de leurs serres. En les connectant, toutes les serres MyFood peuvent échanger leurs données et proposer à leur propriétaires des améliorations continues.

Reliées à une appli, ces serres nouvelles génération permettent de contrôler à distance la bonne santé des cultures et d’être alerté lorsqu’une intervention est nécessaire. En outre, moins de 20 minutes par jour d’entretien suffisent à faire fonctionner le modèle de 22m². La société est aussi attachée à travailler dans un esprit collaboratif et évolue en open source pour miser sur l’échange et l’amélioration par la communauté.

A ce jour, une trentaine de serres connectées ont été déployées en Europe et en Afrique du nord. La prochaine étape ? Proposer MyFood dans une version XXL à des producteurs locaux pour créer des réseaux d’agriculture locale et urbaine.