Comment chasser la consommation des appareils électriques en veille ?

Consommation de veille, consommation cachée, certains appareils électriques ne sont jamais complètement éteints. Avec au final, des conséquences sur la facture d’énergie. Qui sont-ils et comment venir à bout de cette dépense inutile ?

09/04/2020 -
Sébastien V.

Dans nos maisons, ils sont jusqu’à une cinquantaine à consommer de l’électricité alors qu’on les pense éteints. En stand-by durant de nombreuses heures toute l’année, ils avalent les kWh plus qu’on le croit. Ce qui peut vite coûter cher…

La consommation de veille, qu’est-ce que c’est ?

S’il est raccordé au secteur mais ne fonctionne plus, certains appareils continuent de consommer du courant. C’est ce que l’on appelle la consommation de veille. Appuyer sur le bouton rouge de la télécommande ne suffit pas à éteindre votre télé. La preuve, une petite diode reste allumée. Pour l’éteindre complètement, il est impératif de pousser sur le bouton on/off du téléviseur ou de tirer la prise.

1 Watt (W) représente une consommation annuelle de 8,76 kWh soit +/-2€

Cette consommation de veille n’est pas la seule à peser sur nos factures d’électricité. De nombreux équipements de la maison ont aussi une consommation cachée car ils restent branchés en permanence. Soit parce qu’on ne peut faire autrement (frigo) soit parce qu’on ne pense tout simplement pas à les déconnecter du réseau électrique alors qu’on aurait tout intérêt…

Pourquoi un appareil éteint mais branché consomme-t-il encore de l’électricité ?

Parce que l’interrupteur principal se trouve après le transformateur. Branché, ce dernier continue de consommer que l’appareil soit éteint ou en veille, relié à un appareil ou pas. Posez votre main dessus, vous constaterez qu’il chauffe. Le transformateur fonctionne en permanence, même si ce n’est pas à 100% de ses capacités, si votre appareil est raccordé au réseau électrique lorsque la prise est branchée. Ce qui engendre des consommations inutiles.

Quels sont ces appareils à la consommation cachée ?

Pour que vous puissiez aller à la chasse aux appareils en veille, voici une petite liste non-exhaustive d’appareils qui restent en mode stand-by si on ne les éteint pas complètement :

  • la TV
  • Le décodeur télé (Proximus TV, Telenet, Voo, etc. On déconseille toutefois de les débrancher complètement car des mises à jour régulières sont effectuées. Certains ont une fonction « économie d’énergie » ou « veille profonde » que l’on vous recommande d’activer dans les menus)
  • le lecteur DVD
  • la chaîne Hi-Fi
  • l’ordinateur fixe
  • l’écran du PC
  • le routeur Wi-Fi
  • les baffles sur secteurs, indépendants d’une chaîne Hi-Fi
  • l’imprimante
  • la box Internet
  • le cadre photo numérique
  • la console de jeu
  • l’horloge de la cuisinière, du four

Dans la catégorie « conso bien cachée » figurent :

  • la machine à laver programmable
  • le sèche-linge programmable
  • la machine Nespresso ou Senseo
  • les vieux chargeurs de smartphone laissés dans la prise
  • le support de la brosse à dent électrique qui ne charge pas
  • le lampadaire halogène avec variateur
  • le four (et le système électronique derrière)
  • le micro-ondes (il reste souvent en veille)
  • le chargeur non branché au PC portable
  • le radioréveil
  • le laptop qui reste branché même éteint
  • la veilleuse des enfants
  • les répéteurs Wi-Fi

Combien consomment les appareilles en veille ?

1 Watt (W) consommé par un appareil qui reste branché en permanence représente une consommation annuelle (8760h/an) de 8,76 kWh soit +/-2€.

De nombreux appareils en veille peuvent monter jusqu’à 10 Watts en veille (décodeur 10 à 50 W, chaîne Hi-Fi 8 W, PC + écran 3,5 W). Et on a, en moyenne, jusqu’à 30-50 appareils en veille dans nos maisons…

Bref, la consommation de veille peut représenter facilement 100 € par an voire davantage !

Comment réduire la consommation de veille ?

1. Identifier la consommation de veille

Est-ce qu’un chargeur branché consomme ? Le bon test pour savoir si un appareil ou chargeur consomme : posez avec vigilance, la main sur le transformateur ou la prise. Si c’est chaud au toucher, c’est qu’ils consomment inutilement. Idem s’il y a une loupiote.

2. Quantifier la consommation de veille

Pour réduire sa consommation de veille, la première chose à faire est de trouver les pertes de courant électrique dans sa maison et d’identifier les énergivores.

Vous pouvez investir dans un wattmètre ou consomètre, à brancher entre la prise murale et la prise de l’appareil dont vous souhaitez connaître la consommation de veille.

Plus facile, boxx permet d’identifier sa consommation de veille de 4 façons et vous livre tous les chiffres de consommation en temps réel.

3. Utiliser des multiprises avec interrupteur

Il vous suffira alors d’appuyer sur un seul interrupteur pour tout éteindre complètement. Vous pouvez utiliser une multiprise par thème. Une multiprise pour les appareils liés à la télé (TV, décodeur, recorder…), une autre pour le matériel informatique…

4. Installer un coupe-veille (stand-by killer)

Il éteint automatiquement les appareils qui y sont connectés. On l’installe dans la prise murale et on y branche l’appareil dont on veut éviter la consommation de veille. Pour le matériel informatique, il se connecte par un port USB.

5. Débrancher les chargeurs

Cela doit devenir un réflexe. Votre tablette, votre smartphone, votre rasoir, votre appareil photo sont rechargés, ôtez le chargeur de la prise sinon il risque de continue de consommer.

6. Tout débrancher ?

On favorisera les options précédentes pour la plupart des appareils. Par contre, pour le petit électroménager, les appareils de cuisson et les appareils programmables, débrancher est la meilleure option.

À lire aussi