4 façons de mesurer votre production solaire

Savoir combien on a produit d’électricité verte grâce à ses panneaux photovoltaïques au cours de la journée, du mois ou de l’année, est intéressant à plus d’un titre. Comment (bien) le faire ? Plusieurs méthodes sont possibles…

01/07/2020 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Pourquoi suivre sa production solaire ?

Vérifier le rendement de ses panneaux solaires est fondamental. On observe qu’au début, les propriétaires de panneaux ont tendance à suivre leur production solaire tous les jours. C’est en effet grisant de constater combien on a produit soi-même d’électricité. On conseille généralement de vérifier le rendement des panneaux solaires une fois par mois.

Pourquoi calculer, mesurer ?

  • Pour vous assurer que l’installation fonctionne normalement. Que l’onduleur n’est pas défectueux ou en panne, par exemple. Toutes les installations photovoltaïques ne bénéficient pas d’un service de suivi à distance par l’installateur. En cas de problème, plusieurs semaines voire mois pourraient s’écouler sans que vous vous aperceviez de quoi que ce soit. Ce qui pourrait avoir un impact sur votre facture d’énergie…
  • connaître votre production journalière ;
  • contrôler que le rendement de vos panneaux solaires correspond au rendement promis par l’installateur (saviez-vous qu’ENGIE peut vous garantir votre rendement pendant 10 ans ?) ;
  • surveiller ce qui influence le rendement de vos panneaux (pluie, chaleur, hiver…)
  • S’assurer qu’un panneau n’est pas recouvert de feuilles d’arbre ou de déjections d’oiseau qui pourraient réduire, voire carrément stopper, votre production solaire.

Bref, suivre sa production, c’est pouvoir être alerté au moindre souci et pouvoir agir rapidement.

Comment mesurer sa production solaire

Plusieurs outils existent pour suivre, avec plus ou moins de facilité, sa production solaire.

1. Faire un relevé du compteur de production

C’est la bonne vieille méthode. Sur un carnet ou un tableau Excel, notez chaque mois (toujours à la même date, idéalement en début ou fin de mois pour éviter d’oublier) le relevé de l’onduleur ou du compteur de production photovoltaïque (le compteur vert, pas votre compteur général).

Calculez la production du mois en soustrayant la valeur du compteur du mois dernier de la valeur actuelle. Reportez le nombre de kWh dans un tableau ou sur un graphique. De mois en mois, vous pourrez ainsi comparer votre production d’électricité verte. Au fil du temps, vous pourrez aussi confronter les résultats d’un même mois par rapport aux années précédentes.

2. Installer un système de monitoring

De plus en plus d’installateurs photovoltaïques mais aussi de fabricants d’onduleurs ont développé des interfaces de mesure, connectée à l’onduleur, qui collectent les données de production. Celles-ci sont alors enregistrées dans votre tableau de bord personnel, consultable sur Internet (via le site du fabricant ou de l’installateur) ou directement sur votre smartphone ou tablette par l’intermédiaire d’une application mobile. Vous y avez donc accès partout et à tout moment.

Ce système est pratique dans le sens où vous n’avez rien à faire. Vous pouvez consulter automatiquement des statistiques et graphiques par heures, jours, mois, années. Certains systèmes de monitoring envoient même des notifications lorsqu’ils détectent une anomalie dans la production.

3. Adopter le module pour panneaux solaires de boxx

En termes de données, boxx, le thermostat intelligent d’ENGIE, est une mine d’or pour le propriétaire de panneaux solaires.

 

 

 

 

 

Quels sont les avantages supplémentaires de boxx ? Grâce au capteur posé sur votre compteur d’électricité, vous connaissez en temps réel (en kWh et en euros) :

> la production des panneaux, bien sûr ;

> la production que vous avez immédiatement consommée ;

> la quantité d'électricité produite que vous injectez sur le réseau ;

> la quantité d'électricité que vous avez consommée en provenance du réseau ;

> la comparaison entre votre production estimée et votre production réelle.

Ces informations sont précieuses pour augmenter son autoconsommation et diminuer sa dépendance au réseau.

4. Une app sur votre smartphone

Que ce soit sur l’Appstore ou Google Play, vous trouverez désormais une quantité impressionnante d’application pour rendement des panneaux solaires. Vous les trouverez aisément en tapant « application panneaux solaires » ou « analyseur panneaux solaires » ou encore « calculateur panneaux solaires ». Leur qualité est assez variable. Et toutes ne fournissent pas toujours les mêmes informations ni la même précision. Certaines exigent que vous rentriez manuellement vos données de production. D’autres supposent d’installer des optimiseurs de puissance près des panneaux. Regardez bien les commentaires avant de choisir ou acheter la vôtre, surtout si elle est payante.

Bon à savoir : selon la méthode que vous utiliserez pour suivre la production de vos panneaux solaires, des petites différences dans les relevés peuvent exister si vous les comparez. Celles-ci peuvent être dues à la fréquence des relevés, la méthode de calcul, etc.

Comment améliorer le rendement d’un panneau solaire ?

Pour que votre production soit la meilleure possible, pensez, avant d’acheter vos panneaux solaires, à vérifier que l’orientation de votre toit et son inclinaison sont bonnes.

Vérifiez aussi s’il y a des sources d’ombre (arbres, cheminée, toit du voisin). Si c’est le cas, demandez à votre installateur de configurer votre système en parallèle avec des optimiseurs pour que les panneaux puissent fonctionner séparément.

Il existe aussi plusieurs types de panneaux solaires (monocristallin, polycristallins…). Certains sont plus efficaces que d’autres. Discutez-en avec votre installateur avant qu’il vous remette un prix. Veillez aussi à bien dimensionner votre installation en fonction de vos besoins.

Il existe 4 grands avantages à installer des panneaux solaires. Mariska, Jean-Baptiste et Michael ont déjà franchi le pas. Découvrez pourquoi ils ont installé des panneaux solaires et comment vous pourriez financer les vôtres ainsi que les primes encore d’application.