6 façons d’augmenter son autoconsommation avec ses panneaux photovoltaïques

Autoconsommer, c’est utiliser l’énergie produite par vos panneaux solaires au moment où ils la produisent, sans l’injecter sur le réseau via le compteur. Augmenter cette autoconsommation est plus facile qu’on ne le pense. Mode d’emploi.

12/05/2021 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

L’autoconsommation est l’une des meilleures solutions pour augmenter la rentabilité des panneaux solaires. C’est encore plus vrai depuis la fin du système avec compteur qui tourne à l’envers en Flandre et à Bruxelles, l’introduction du système avec tarif d’injection en Flandre, et même en Wallonie pour tous ceux qui ont déjà un compteur digital et sont soumis au mode de tarification « compensation partielle » voire pour tous lorsque le tarif prosumer ne sera plus compensé à 100% (en 2022, la compensation ne sera plus que de 54,27% et en 2024 elle disparaîtra).

L’autoconsommation, qu’est-ce que c’est ?

Les panneaux solaires produisent essentiellement en journée – entre 11h et 15h – avec un pic vers 13h. Or nous n’avons pas tous l’occasion de faire du télétravail ou d’être à la maison. Il arrive aussi, notamment l’été, qu’ils produisent davantage que l’énergie dont nous avons besoin. Conséquence, nous n’utilisons jamais 100% de l’électricité qu’ils génèrent au moment-même pour notre propre consommation.

Or l’autoconsommation, c’est justement cela : le fait de consommer soi-même l’électricité produite sur son toit. On l’estime, en moyenne, à 30%. Le surplus est injecté sur le réseau.

Il est toutefois possible d’augmenter ce taux d’autoconsommation, jusqu’à 50% voire 80% ! Un geste intéressant à plus d’un titre…

Les avantages de l’autoconsommation

Optimiser son autoconsommation présente plusieurs avantages :

> vous consommez moins d’énergie du réseau ;

> vous réduisez les frais de réseau sur votre facture d’électricité. C’est particulièrement vrai :

  • à Bruxelles suite à l’introduction, en 2020, du système de compensation partiel pour tous les propriétaires de panneaux solaires (anciens et nouveaux) puisqu’ils paient les tarifs réseau sur base de la quantité d’électricité réellement prélevée.
  • en Wallonie pour tous ceux qui ont déjà un compteur digital et sont soumis au système de compensation partiel (ou l’ont choisi) plutôt qu’à un tarif prosumer fixe (établi, lui, sur base de la puissance maximale de l’installation).

> en Flandre, suite à la disparition du système avec compteur qui tourne à l’envers et l’introduction du système avec tarif d'injection, augmenter son autoconsommation permettra de compenser l’effet, parfois négatif mais pas forcément, de ces nouvelles dispositions.

> vous augmentez le rendement de votre investissement dans votre installation photovoltaïque.

> vous favorisez l’utilisation d’une énergie renouvelable produite localement, vous réduisez l’impact environnemental et faites un pas supplémentaire vers la neutralité carbone.

Comment augmenter son autoconsommation ?

Pour synchroniser la production et la consommation de l’électricité, plusieurs options, combinables entre elles, sont possibles.

1. Bien dimensionner son installation photovoltaïque

Si vous n’avez pas encore de panneaux solaires, ce conseil est la base. Plus la taille et la puissance de votre installation correspondront à vos besoins de consommation, plus il vous sera facile d’autoconsommer.

2. Faire tourner ses électroménagers entre 12h et 15h

Vous avez l’habitude de faire tourner votre lave-linge, votre sèche-linge et votre lave-vaisselle le soir ou la nuit ? Si vous avez des panneaux solaires, mieux vaut les utiliser au maximum en journée. Vous pourrez augmenter votre autoconsommation d’environ 10%.

Ces appareils disposent quasi tous aujourd’hui d’une fonction de programmation et peuvent être déclenchés même lorsque vous êtes absent(e). Les vôtres n’ont pas cette option ? Il existe aujourd’hui des prises connectées sur lesquelles brancher les appareils électriques afin de les allumer (ou les éteindre) à distance via son smartphone.

3. Chauffer l’eau en journée

Le conseil est identique pour votre ballon d’eau chaude électrique. Dans la majorité des cas, il se met en route la nuit. Lui aussi peut être reprogrammé pour se déclencher en journée et ainsi profiter de toute l’énergie produite par vos panneaux photovoltaïques.

4. Installer une batterie domestique

C’est l’une des manières les plus efficaces pour augmenter votre autoconsommation. Grâce à une batterie domestique, vous pourrez stocker l’énergie. Et utiliser le soir votre production de la journée. Résultat, vous pourrez consommer entre 50% et 80% de votre propre production d’électricité au lieu de 30% !

Certes, investir dans une batterie présente des avantages et des inconvénients. Par ailleurs, pour l’instant, l’achat d’une batterie est rentable uniquement en Flandre. Notamment parce que la Flandre offre une prime pour les batteries domestiques et ce, jusqu’en 2024. Un conseil : ne négligez pas la taille (la puissance) de votre batterie lors de son acquisition. Plus elle sera grande, plus vous pourrez autoconsommer et la prime sera elle aussi plus élevée ! Pour ne pas vous tromper, lisez notre article « Quelle taille de batterie domestique choisir ? ».

Pour en savoir plus, téléchargez également notre guide gratuit sur les batteries domestiques.

5. Coupler vos panneaux solaires à une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur tire environ les 2/3 de la chaleur qu’elle fournit de l’environnement (terre, air) et 1/3 de l’énergie électrique qu’elle consomme.

Une électricité que vous pouvez autoproduire grâce à vos panneaux solaires ! Et ainsi augmenter encore un peu plus votre autoconsommation. Évidemment, vos panneaux produiront davantage l’été quand vous avez moins besoin de chauffage… Ce n’est donc toutefois pas la solution miracle.

Malgré tout, l’électricité solaire étant moins coûteuse, elle vous permettra une production de chaleur l’hiver. Car oui, les panneaux solaires produisent aussi en hiver !

6. Recharger votre (future) voiture électrique

L’installation d’une borne de chargement en complément de votre installation solaire peut être intéressante pour améliorer votre autoconsommation si vous avez, ou envisagez, un véhicule électrique.

De plus, les voitures électriques pourront, à terme, seconder ou remplacer une batterie domestique. Surtout si votre voiture est stationnée chez vous durant la journée (télétravail, indépendant, horaires décalés, week-end…). En effet, la batterie pourra se charger durant la journée et le soir, lorsque votre consommation électrique augmente dans la maison, la batterie du véhicule pourra restituer l’électricité. C’est ce que l’on appelle la « charge bidirectionnelle ».

Avec une batterie domestique votre autoconsommation peut passer de 30% à 50% et jusqu’à 80% !

En attendant que cela soit possible, vous pouvez d’ores et déjà utiliser votre production photovoltaïque de la journée pour recharger votre voiture à ce moment-là, si vous travaillez à la maison par exemple, que vous bossez en horaire décalé ou que vous utilisez la voiture surtout le soir et un autre moyen de transport la journée.

Quand utiliser l’énergie de ses panneaux solaires ?

Vous l’aurez compris, pour augmenter son autoconsommation, il faut consommer l’électricité le plus possible durant la journée, au moment où les panneaux produisent le plus. La meilleure plage horaire étant entre 11h et 15h.