Le passage au gaz riche démarre à Bruxelles !

Bruxelles a démarré ce 1er septembre 2020 la première vague de conversion du gaz pauvre au gaz riche. Sibelga se charge d’en informer les habitants des communes concernées au fur et à mesure. Avec quels impacts sur vos appareils au gaz naturel ?

08/09/2020 -
Laetitia M.

La conversion du gaz pauvre au gaz riche était annoncée depuis quelques années. Bruxelles a entamé le chantier le 1er septembre avec 3 communes : Berchem-Saint-Agathe, Molenbeek et Koekelberg. Soit 51 000 ménages.

Gaz pauvre versus gaz riche

Ce changement de gaz naturel est surtout une question de pouvoir calorifique. La composition du gaz pauvre (gaz L) et du gaz riche (gaz H) n’est pas la même. Le gaz riche produit plus d’énergie pour un même volume. Le consommateur a donc besoin de moins de m3 pour produire une quantité équivalente de kWh.

Quid des autres communes bruxelloises ?

Sibelga, le gestionnaire de réseaux de gaz et d’électricité à Bruxelles, et Fluxys, gestionnaire des infrastructures de transport du gaz, poursuivent leurs travaux d’adaptation des réseaux haute et basse pression.

La 2e vague de passage a été fixée à juin 2021. Elle concernera les communes de Jette, Ganshoren, Laeken, Neder-Over-Heembeek, Haren, Schaerbeek, Saint-Josse, Evere, Anderlecht, Saint-Gilles et Bruxelles-Ville. La 3e et dernière phase est, elle, prévue en juin 2022, pour les communes de Forest, Uccle, Etterbeek, Auderghem, Ixelles, Watermael-Boitsfort, Woluwé-Saint-Pierre et Saint-Lambert.

Comment adapter sa chaudière au gaz riche ?

La plupart d’entre vous n’auront pas grand-chose à faire. Il est juste conseillé de faire vérifier la compatibilité de votre chaudière au gaz riche par un technicien agréé. Parfois, un léger réglage doit en effet être effectué pour éviter une légère baisse de rendement ou une production un peu plus importante de monoxyde de carbone, dont il vaut mieux éviter les dangers. Le plus simple est de le faire lors du prochain contrôle périodique obligatoire de l’appareil. Cette opération devrait concerner 80 000 à 90 000 ménages. Les plus précarisés peuvent profiter d’une prime de 100 € pour effectuer ces opérations.

Toutefois, seules les chaudières d’avant 1978 pourraient présenter un réel problème de compatibilité et devoir être remplacées. Cela devrait concerner 10 000 logements. Bruxelles Environnement octroie des primes pour votre nouvelle installation de chauffage au gaz naturel.

Faut-il remplacer ses autres appareils au gaz ?

Gazinière, convecteurs, chauffe-eau… sont logés à la même enseigne que votre chaudière. S’ils datent d’avant 1978, vous devrez en changer. Si pas, une simple vérification devrait suffire.

Le gaz change, et mon contrat d’énergie ?

Votre contrat reste le même. Vous ne devez entreprendre aucune démarche.

Par contre, contactez ENGIE sans tarder pour effectuer l’entretien de votre chaudière et en même temps vérifier la comptabilité de vos appareils avec le gaz riche ! C’est sans frais supplémentaire.

À lire aussi