Qu’est-ce qu’un géonef ?

Les géonefs sont des maisons construites avec des pneus, des cannettes, des bouteilles, autonomes en énergie, en eau voire en nourriture. Vous les pensez sorties tout droit du dernier Star Wars ? Que nenni, elles sont bien réelles !

19/02/2018 -
Steven V.

Les géonefs, habitations en matériaux recyclés, 100% autonome en énergie et en eau et même, pour certaines, en nourriture, sont nés au siècle dernier de l’imagination fertile d’un architecte américain : Michael Reynolds. L’homme a aujourd’hui breveté le nom et le concept d’« Earthships » (vaisseaux de terre ou géonefs en français), vend des plans en ligne (entre 1.000 et 8.000 $) et a même créé une app sous forme de guide de construction.

Un couple de Belges, voici quelques années, a d’ailleurs racheté le seul Earthship français, situé en Normandie (photo ci-dessous).

Exploiter le soleil, la terre, l’eau et l’air

Un géonef suit les principes de l’architecture bioclimatique, qui utilise au maximum les éléments naturelles (soleil, terre, eau, air), et est construit à partir de déchets et matériaux recyclés. Pour les murs extérieurs, il s’agit essentiellement de pneus remplis de terre, recouverts d’un torchis, consolidés avec du ciment. Semi-enterré, le « vaisseau de terre » absorbe, garde ou libère la chaleur lorsque l’intérieur se refroidit ou se réchauffe. Ce qui permet de conserver une température agréable en toutes saisons, de 17 à 20°C.

Si la façade nord est enfouie sous terre, la façade sud, elle, est constituée de larges baies vitrées inclinées. Histoire de maximiser l’apport de chaleur grâce au soleil le plus longtemps possible durant les jours d’hiver. Une chaleur qui reste emmagasinée grâce à l’inertie thermique. Heureusement car, il n’y a ni chaudière ni radiateurs dans un géonef…

Autonome en électricité et en eau

Des panneaux solaires et, parfois, une éolienne fournissent toute l’électricité nécessaire. Des batteries domestiques pour stocker l’énergie sont également installées. Résultat : la maison est totalement autonome en énergie et n’a plus besoin d’être raccordée au réseau. Bref, plus de factures d’énergies ! Vous êtes jaloux ? Découvrez 6 façons d’autoproduire vous aussi votre électricité.

Tout le confort d’une maison moderne

Les murs intérieurs, eux, sont constitués de cannettes en aluminium, de boîtes de conserve empilées comme des briques, de bois, ou encore de morceaux de bouteille en verre ou en plastique, qui amènent couleurs et lumière. L’important est que tout matériau utilisé ait un bilan carbone nul.

Sur le papier, le géonef peut paraître plutôt « rustique ». Certains affichent pourtant une déco originale et offrent tout le confort d’une maison moderne. Regardez…

Récupération de l’eau de pluie

Ce type de bâti est également autosuffisant en eau. Un système de récupération d’eau de pluie couplé à un système de filtre permet d’alimenter toute la maison. L’eau filtrée est utilisée pour cuisiner et se laver. Celle-ci est ensuite envoyée vers la serre pour arroser les plantes avant d’être transférée vers la chasse d’eau des toilettes. L’eau des WC est ensuite évacuée vers le jardin pour arroser les plantes non comestibles.

Un géonef est donc équipé d’une serre. Parfois plusieurs. Poussé à l’extrême, le concept permettrait en effet d’être autonome en nourriture. Outre la culture de légumes, certains ajoutent des bassins pour des poissons, un poulailler pour obtenir viande et œufs.

Les Earthships ont aussi leurs détracteurs…

Ce qu’en disent les détracteurs…

Voilà qui paraît idyllique. Pourtant, les Earthships ont aussi leurs détracteurs. Certains leur reprochent de ne pas être adaptés à tous les climats (surtout nordiques), de présenter une isolation insuffisante des sols, d’utiliser des matériaux qui pourraient être recyclés de façon plus efficace, de recourir à des batteries qu’il faut changer tous les 10 ans, de favoriser le développement d’humidité et de moisissures à cause de la serre ou encore un prix finalement tout aussi élevé qu’une maison traditionnelle (à cause du vitrage, des batteries, des systèmes de filtre…) et que l’on construit généralement soi-même.

Et si l’inconvénient principal de cette maison hors du commun était surtout d’obtenir un permis de construire ?

Alors, conquis(e) par ces « vaisseaux de terre » ? En feriez-vous votre habitat ?

Téléchargez gratuitement notre guide « Installer une batterie domestique chez soi ». A lire sans modération pour vous faire une opinion…