La géothermie marine pour chauffer sa maison à l’eau de mer

Utiliser l’eau de mer comme source de chaleur pour les maisons. La thalassothermie, ou géothermie marine, est déjà prisée aux Pays-Bas et par plusieurs villes côtières en France. Comment fonctionne cette technologie aux nombreux avantages ?

16/10/2018 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

L’eau de mer est désormais une source de chaleur au même titre que le mazout, le gaz, les pellets, l’électricité… Du moins, dans certaines villes côtières. Aux Pays-Bas, 800 maisons de Duindorp, petit village qui jouxte le port de Scheveningen (La Haye), utilisent l’eau de mer comme source de chaleur depuis plus de 10 ans. À Monaco, 70 installations de thalassothermie (ou géothermie marine) permettent de chauffer plusieurs immeubles, hôtels et même le Palais des Congrès. Depuis, d’autres villes ont emboîté le pas à ces précurseurs, dont Marseille qui a accueilli Thassalia, la première centrale de géothermie marine. Elle permettra de chauffer d’ici 2020 près de 500 000 m2 de bâtiments à l’eau de mer. Certains en profitent déjà.

Comment fonctionne la thalassothermie ? 

La thalassothermie est un peu l’équivalent de la géothermie mais en mer

La thalassothermie est un peu l’équivalent de la géothermie mais en mer. L’idée est de pomper l’eau de mer dont la température, selon la profondeur, s’élève entre 12°C et 25°C. Grâce à un échangeur thermique, la chaleur de l’eau est récupérée tandis que l’eau est rejetée dans la mer. La chaleur, elle, alimente une boucle d’eau douce tempérée qui, elle-même, relie la centrale de géothermie marine aux pompes à chaleur des maisons ou immeubles. Les pompes à chaleur permettent de chauffer ou, selon la saison, de climatiser les habitations.

Quels sont les avantages de la géothermie marine ?

Miser sur l’eau de mer comme combustible de chauffage a de nombreux avantages :

> Elle valorise une ressource naturelle inépuisable et renouvelable sans perturber l’écosystème marin. Lors du rejet de l’eau en mer, la température est contrôlée pour que la faune et la flore ne souffrent pas.

> Pour les consommateurs, ce système de chauffage est économique. Le prix du combustible est stable, il ne dépend pas d’autres combustibles fossiles. Se chauffer à l’eau de mer permettrait même de réaliser près de 30% d’économie sur la facture de chauffage.

> Côté rendement énergétique, 1 kWh électrique consommé peut restituer jusqu’à 4 kWh thermiques. Et on peut l’utiliser aussi pour le chauffage de l’eau sanitaire.

> Elle est écologique. La thalassothermie permettrait de réduire de 50% les émissions de CO2 par rapport au chauffage au chauffage au gaz naturel.

> Avec plus de 40 % de la population mondiale vivant à moins de 100 km de la mer (soit 2,4 milliards d’habitants), la géothermie marine est une réponse à la forte demande démographique.

À quand un système de chauffage à l’eau de mer à Ostende, Zeebrugge, Knokke ou La Panne ?