5 préjugés qu’on a tous entendus un jour sur l’isolation

Il existe encore de nombreux préjugés sur l’isolation. Et si on leur tordait le cou une bonne fois pour toutes ? Histoire de se concentrer avant tout sur les économies qu’elle peut nous aider à réaliser.

22/12/2017 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Préjugé n°1 : « Trop isoler, c’est mauvais ! »

Faux ! Au contraire, plus vous isolez, mieux c’est. Mais d’où vient donc ce préjugé, alors ? En fait, lorsque vous isolez votre maison complètement, vous la rendez hermétique. Par conséquent, l’air ne peut plus y circuler librement, l’humidité se condense sans pouvoir s’évacuer. Résultat : des moisissures peuvent apparaître.

Mais l’isolation n’est pas en cause, la preuve c’est que les moisissures se développent aussi dans une maison où l’isolation est déficiente ou si la pose de l’isolant a été mal faite. Et cela, à cause des ponts thermiques.

Bref, le responsable des moisissures n’est pas un excès d’isolation mais le manque de ventilation. En résumé, lorsque vous isolez, prévoyez toujours un système de ventilation efficace.

Préjugé n°2 : « Plus le matériau isolant est épais, meilleure sera l’isolation »

Pas du tout. L’efficacité d’un isolant ne dépend pas de son épaisseur mais de sa valeur lambda, c’est-à-dire de son coefficient de conductibilité thermique. Vous trouverez cette valeur, exprimée en W/m²K, sur l’étiquette présente obligatoirement sur le matériau isolant. Elle indique la quantité de chaleur que l’isolant peut conduire. Plus elle est haute, plus l’isolant est conducteur et moins il isole efficacement.

Par conséquent, un isolant fin et dur peut isoler mieux qu’un isolant épais et laineux si sa valeur lambda est plus basse. Par contre, vous pouvez obtenir le même niveau d’efficacité d’isolation avec un matériau dont la valeur lambda est plus haute à condition d’en augmenter l’épaisseur.

Préjugé n°3 : « L’isolation, ça sert juste l’hiver »

Une fois de plus la réponse est non ! Si isoler préserve votre maison du froid, elle permettra aussi à la chaleur de rester à l’extérieur durant l’été.

C’est surtout votre toiture qu’il faut bien isoler. Savez-vous que le soleil peut chauffer le toit jusqu’à 80°C à la belle saison ? D’où l’importance de bien l’isoler pour garder une température moyenne de 20°C à l’intérieur et éviter la fournaise.

Isoler ses murs creux, par l’intérieur ou par l’extérieur est aussi l’un de nos 6 conseils pour garder sa maison au frais tout l’été.

Préjugé n°4 : « Isoler, on peut faire ça soi-même »

C’est vrai, il existe des travaux d’isolation faciles à réaliser soi-même. Même s’il s’agit seulement de poser un joint aux portes et fenêtres ou à calorifuger ses canalisations, par exemple. Isoler son toit est aussi à la portée des bons bricoleurs en prenant des précautions pour que l’isolant soit placé correctement. Par contre, lorsqu’il s’agit d’isoler les murs ou les sols, les techniques exigent de recourir à des professionnels. Idem si vous envisagez de poser de nouvelles fenêtres.

Préjugé n°5 : « Isoler une maison existante ne rapporte pas grand-chose »

Un peu, n’est-ce pas mieux que rien ? Isoler sa maison, ça vaut toujours le coup, et certainement si son âge se compte en décennies ! Isoler le toit, c’est se garantir jusqu’à 30% d’économie sur sa facture d’énergie, isoler les murs, 20% ! Et vous améliorerez aussi votre confort…

Pour vous aider à isoler votre maison étape par étape, découvrez notre guide complet sur l’isolation de la maison.

À lire aussi