7 conseils pour voyager écolo

Voyager de manière écoresponsable a la cote. Pour réduire l’impact écologique de vos futures vacances, qu’elles soient quasi neutres en CO2, ces 7 conseils écolo devraient vous aider.

11/05/2021 -
Suzanne M.

Avant la pandémie, les voyages avaient la cote. En 20 ans, la demande avait triplé. Avec le coronavirus, le secteur du tourisme a perdu entre 70% et 80% de son chiffre d’affaires en 2020. Certains prédisent néanmoins que l’engouement pour les voyages devrait repartir de plus belle, voire davantage qu’auparavant, une fois la crise passée. Avec, cela va de soi, un impact important sur l’environnement. Le tourisme (transport, hébergement, restauration…) représentait avant la Covid-19 8% des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle mondiale. 

Toutefois, de plus en plus de défenseurs de la planète décident d’arrêter de voyager. Le mouvement «Flygskam» ou « honte de prendre l’avion » gagne de nombreux jeunes. Mais voyager vert et responsable est possible. La preuve…

1. Compenser son empreinte carbone

La compensation des émissions de CO2 de votre voyage peut être un premier geste pour réduire son impact négatif sur le climat. Certains sites web, comme Greenseat par exemple, proposent ce service. Vous calculez en ligne l’empreinte CO2 de votre voyage selon le mode de transport utilisé et vous payez pour compenser les émissions incompressibles. L’argent est réinvesti dans des projets durables ou écologiquement responsables.

2. Réduire les voyages en avion et le poids de ses bagages

Un vol aller-retour Bruxelles-New York représente 1,4 tonne d’émission de CO2, l’équivalent d’1 an de chauffage d’un petit logement.

15 kilos de bagages en moins permet d’économiser entre 100 et 200 kg équivalent CO2 sur un vol vers Les Canaries .

L’objectif est donc de prendre l’avion le moins possible et de lui préférer le train, le bus ou, pourquoi pas, le covoiturage si vous voyagez seul ou en couple. Claudine et William l’ont fait. Ils sont même allés jusqu’à utiliser une BlaBlaCar électrique pour leur séjour « Tous UPtimistes » à Amsterdam ! Regardez…

Quoi qu’il en soit, évitez surtout les vols avec escale(s), qui augmentent encore la facture pour la planète même si cela réduit celle de votre voyage. Et voyagez léger ! 15 kilos de bagages en moins permet d’économiser entre 100 et 200 kg équivalent CO2 sur un vol vers Les Canaries, par exemple. Bref, préférez plutôt les voyages sac à dos qu’avec des valises.

3. Partir moins souvent mais plus longtemps

Alors que la tendance avant la pandémie était de partir plus souvent mais moins longtemps, pour préserver la planète il est plutôt conseillé de faire l’inverse !

4. Privilégier des destinations près de chez soi

Pas toujours besoin de partir à l’autre bout du monde pour passer de bonnes vacances. De toute manière, en 2021, seule l’Europe vous est ouverte ;-) Et puis, il y a tant de choses à découvrir à moins de 500 km mais aussi en Belgique ! Et pourquoi ne pas tenter, pour une fois, l’aventure des vacances à vélo ? Il existe une foule d’itinéraires plus alléchants les uns que les autres : la côte de granite rose en deux-roues ; Jersey et Guernesey (2 îles à l’ouest de la Bretagne), Vignobles et océan, la Forêt noire (Allemagne) en roue libre… Le slow tourisme, à vélo (électrique :-)) ou à pied a la cote.

5. Choisir des hébergements écolo

Voyager de manière durable, c’est aussi opter pour des hébergements qui tiennent compte de l’environnement. Le label international Clé verte, par exemple, met en avant des établissements touristiques écoresponsables dans 56 pays dont la Belgique : hôtels, auberges de jeunesse, campings… Certains hôtels, par exemple, sont fiers d’afficher qu’ils n’ont pas la climatisation dans les chambres. Voire pas d’ascenseurs. D’autres produisent leur électricité grâce à des panneaux solaires, les chasse d’eau des toilettes sont alimentées par l’eau de pluie, les revêtements de sol sont à base de matériaux recyclés, les serviettes ne sont pas changées tous les jours pour économiser eau et énergie.

L’Ecolabel européen est un autre label octroyé aux hébergeurs qui prennent des mesures écologiques comme l’interdiction de portions individuelles aux petits déjeuners, le débit d’eau des robinets inférieur ou égal à 8,5 litres par minute, des détergents écologiques pour nettoyer les chambres, etc.

L’app FairTrip référence quant à elle plus de 3000 hébergements, restaurants ou activités partout dans le monde « pour leur caractère authentique et leur impact social et environnemental positif ».

6. Éviter la location de voiture

En vacances, on prend le temps de marcher, de pédaler, d’utiliser les transports en commun pour se déplacer d’un point A à un point B plutôt que louer une voiture. C’est une bonne manière aussi de s’immerger dans la culture d’un pays et découvrir ses habitants.

7. Garder ses bonnes habitudes

En vacances comme à la maison, privilégiez les gourdes aux bouteilles en plastique, les lampes solaires à celles à piles, les couverts réutilisables à ceux en plastique, les sacs en tissu à l’aluminium, les fruits locaux et de saison, etc., etc. Bref, restez une famille zéro déchet et une famille à énergie positive même en vacances.

À la maison, pensez aussi à limiter votre consommation d’énergie pendant vos vacances avec ces quelques conseils.

Bon voyage !