Isoler les murs intérieurs : pourquoi et avec quel isolant ?

Isoler les murs par l’intérieur a la particularité d’être bon marché. C’est souvent pour cela que ce type d’isolation est privilégié. Mais est-ce toujours un choix judicieux et quels matériaux faut-il choisir ?

02/01/2019 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

L’isolation la plus efficace est l’isolation des murs par l’extérieur ou l’isolation des murs creux. Toutefois, lorsqu’on n’a pas le budget pour ces travaux d’isolation ou que ce n’est techniquement pas faisable, mieux vaut isoler les murs par l’intérieur que ne rien faire. D’autant que les murs sont responsables de 25% des déperditions thermiques dans la maison.

Avantages et inconvénients de l’isolation murale par l’intérieur

L’avantage de l’isolation thermique des murs par l’intérieur est qu’elle est peu coûteuse : en moyenne 40 à 50 €/m² contre 100 à 150 €/m² pour l’isolation par l’extérieur. De plus, les plus bricoleurs peuvent réaliser les travaux eux-mêmes. Vous pouvez également profiter d’une prime Énergie en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles.

En revanche, elle a un gros désavantage : il est difficile d’assurer une continuité à l’isolant sur tout le mur de façade à cause des autres murs intérieurs qui viennent s’y raccorder et des plafonds. Résultat : on augmente le risque de pont thermique. Celui-ci peut néanmoins être fortement limité grâce à une bonne ventilation de la pièce. De plus, vous devez vous assurer que le mur ne présente aucun problème d’humidité (moisissures, traces de condensation, remontées capillaires…) avant le début du chantier. En effet, l’isolant ne ferait que la masquer et ne la traiterait pas.

On reproche aussi souvent à l’isolation par l’intérieur de grignoter sur la surface habitable. C’est vrai, mais nous parlons là de quelques centimètres, pas de quoi avoir une incidence énorme. Posez-vous la question : préférez-vous économiser quelques centaines d’euros par an sur votre facture énergétique et diminuer votre empreinte écologique mais vivre dans une maison rabotée d’1 ou 2 m² ou garder vos volumes actuels à tout prix ?

Enfin, l’isolation intérieure nécessite de refaire en partie la décoration (plinthes, papier-peint, peinture, emplacement des prises…), ce qui représente un coût supplémentaire dont il faut tenir compte.

Les techniques d’isolation par l’intérieur ?

3 grandes techniques permettent d’isoler un mur intérieur : les panneaux à base de béton cellulaire, les cloisons de doublage et les panneaux isolants prêts à poser.

> L’isolation grâce aux panneaux à base de béton cellulaire

Cette technique d’isolation murale par l’intérieur utilise la pose et la colle de panneaux à base de béton cellulaire contre le mur. Jusqu’à 5 fois plus isolants que les matériaux d’isolation « classiques », le béton cellulaire est également ininflammable, incombustible, étanche et perméable à la vapeur, évitant ainsi l’humidité. Enfin, en plus de vous offrir une bonne isolation thermique, le béton cellulaire contribue à l’isolation acoustique de votre maison.

> Isoler sa maison avec des cloisons de doublage

Cela consiste à fixer des panneaux de finition en plâtre, sur un support en bois ou en métal et de combler ensuite l’espace avec du matériau isolant comme de la laine de roche ou de la laine de verre, 2 matériaux isolants qui s’adaptent au mur préexistant. Un pare-vapeur (sorte de film étanche) est appliqué par-dessus l’isolant et des rubans d’étanchéité sont apposés sur les joints entre les panneaux. Une solution un peu plus économe que le béton cellulaire.

Les murs sont responsables de 25% des déperditions thermiques. Mieux vaut les isoler !

Les laines minérales ne sont pas les seules solutions disponibles pour les cloisons de doublage. Ce sont les plus fréquemment utilisées car il s’agit d’un isolant écologique et qu’elles sont les moins chères, même si elles n’ont pas forcément la meilleure durée de vie. Vous pouvez également opter pour des isolants synthétiques comme le polystyrène extrudé ou expansé ou le polyuréthane, qui sont très performants mais beaucoup moins écologiques. Vous pouvez aussi utiliser d’autres matériaux naturels comme les panneaux de liège expansé, la fibre de bois ou encore la paille.

> Isolation des murs via des panneaux isolants prêts à poser

Pour les moins bricoleurs d’entre nous, il existe aussi désormais des panneaux isolants multicouches prêts à poser, légers et tout en un qui assurent une isolation complètement étanche à l’air. Leurs avantages : ils s’emboîtent très facilement les uns aux autres grâce à un système de rainures et sont recouverts d’une plaque de plâtre solide et hydrofuge qui permet directement d’effectuer la finition. Bref, l’installation est rapide et facile et le système offre un plus grand confort thermique.

Il existe en outre de nouveaux matériaux prometteurs comme les peintures isolantes ou les aérogels mais qui, pour l’instant, restent onéreux.

En résumé, les méthodes et les isolants ne manquent pas pour réaliser l’isolation de vos murs et vous assurer par là un meilleur confort et une meilleure isolation thermique et acoustique. Faites votre choix en fonction de votre budget, de votre intérêt pour l’écologie, de la performance thermique que vous souhaitez atteindre mais également de vos capacités manuelles en travaux d’isolation. Si vous avez encore des doutes sur cette solution ou sur le matériau à utiliser, n’hésitez pas à demander la visite gratuite d’un de nos experts en isolation pour savoir quelle est la solution la plus appropriée dans votre situation.

À lire aussi