L’hiver, on aime se retrouver dans un intérieur douillet et chaleureux. Pour s’assurer une maison confortable tout en augmentant ses performances énergétiques et en diminuant la facture d’électricité, on adopte ces 10 gestes simples…

1. On procède à un nettoyage des corniches

décrassage et nettoyage de corniches

L’hiver est un ennemi redoutable pour les toitures et leurs éléments, en particulier les corniches qui se bouchent facilement. Il est conseillé de contrôler son toit 2 fois par an. Avant le début de l’hiver, on procède à un brossage et un décrassage dans les règles de l’art en enlevant les feuilles mortes, saletés et résidus qui pourraient, à terme, endommager vos corniches et favoriser des dégradations comme l’apparition de mousses, des débordements, etc. Vous n’avez pas envie de brosser par vous-même ? Faites appel aux professionnels d’un service de nettoyage spécialisé qui vous fourniront un devis pour le nettoyage de gouttières. Par la même occasion, faites aussi vérifier les soudures de ces dernières afin d’éviter que le gel et les intempéries n’en fasse fissurer les jonctions, ce qui provoquerait des fuites.

2. On vérifie l’étanchéité des fenêtres et des portes

Afin d’obtenir une bonne isolation thermique, il faut que les joints adhèrent parfaitement aux fenêtres et baies vitrées. De cette manière, vous évitez toute déperdition de chaleur et bénéficiez d’un meilleur confort thermique. En effet, l’air froid ne s’engouffre plus à l’intérieur pendant que l’air chaud de la maison file tout droit vers l’extérieur. Si besoin, optez pour une pose de joints d’étanchéité. On vous explique comment rendre vos fenêtres insensibles aux courants d’air en 4 étapes. Evidemment, le simple vitrage n’est pas idéal pour l’isolation et il est préférable d’avoir du double voire du triple vitrage (on vous donne ici quelques conseils pour choisir vos nouvelles fenêtres), que vous pouvez encore compléter par de bons volets isolants, mais ces travaux d’isolation sont évidemment un peu plus compliqués et onéreux à entreprendre… 😉

De même, vérifiez que votre porte d’entrée, portes-fenêtres et portes d’intérieur ne laissent pas passer d’air froid. Appliquez au besoin un « joint de porte » et/ou un « bourrelet » au bas de porte, qui permettront de calfeutrer vos pièces de vie et vous feront bénéficier d’une isolation thermique et acoustique améliorée. Ou encore recourez à un bon vieux boudin de porte. Si si, ils ont toujours la cote ☺.

3. On purge ses radiateurs

Des radiateurs qui ne chauffent pas assez ou restent désespérément froids malgré des vannes thermostatiques au maximum et un système de chauffage performant ? Pensez à purger vos radiateurs ! Le problème sera automatiquement résolu. En effet, cela permettra d’évacuer les petites bulles d’air qui se font au fur et à mesure dans vos circuits de chauffage : de cette manière, vous rétablissez la bonne circulation de l’eau et évitez une surconsommation énergétique inutile. Vous ne savez pas comment purger un radiateur ? Cette vidéo devrait aider les moins bricoleurs d’entre vous. Sinon, l’installation d’un purgeur d’air automatique par un chauffagiste vous permettra d’éviter cette tâche à réaliser, dans l’idéal, annuellement.

4. On contrôle les détecteurs d’incendie

L’hiver, on utilise plus souvent des bougies, son feu ouvert (voir aussi nos conseils pour utiliser son poêle à bois en toute sécurité) ou des petits chauffages d’appoint électriques. Mieux vaut donc contrôler que les détecteurs incendie de la maison fonctionnent toujours parfaitement. Les détecteurs de fumée sont très faciles à installer et fonctionnent avec des piles alcalines ou au lithium. Le déclenchement d’un voyant lumineux et d’un signal sonore vous avertit en cas de batterie faible.

Par ailleurs, même s’il n’est pas légalement obligatoire d’équiper les habitations privées d’extincteur, il est toujours plus prudent de s’équiper correctement contre le feu et d’en acheter un.

5. On vérifie la qualité de l’air

Il existe au moins 5 raisons de se soucier de la qualité de l’air dans la maison. C’est encore plus vrai en hiver lorsqu’on a tendance à moins aérer. Pour ce faire, il existe désormais des objets connectés, comme la station météo Netatmo que nous avons testée, qui mesurent le niveau de CO2, les particules fines… mais aussi la température ou le niveau d’humidité dans la maison.

Même s’il fait froid et que vous n’en avez pas envie, ne passez pas outre l’aération matin et soir pendant 10 à 15 minutes de vos pièces de vie. Cela permet de purifier l’air en le renouvelant.

L’installation d’un détecteur de monoxyde de carbone, comme le Nest Protect est également recommandée dans les pièces fermées, a fortiori dans les pièces qui contiennent votre chauffe-eau ou votre chaudière. Elle vous préviendra via un signal d’alarme de la présence du gaz toxique, ce qui vous évitera une intoxication au CO et ses conséquences, qui peuvent être mortelles.

6. On fait ses réserves de combustibles

Mazout, bois, pellets… Il vaut mieux effectuer ses réserves de combustibles avant les grands froids et les périodes d’humidité pour s’assurer un meilleur confort. Et surtout éviter la panne ! Pour cela, faites appel bien avant l’hiver à une entreprise de livraison de combustibles. D’’ailleurs, pourquoi ne pas profiter de votre avance pour faire un achat groupé et faire des économies en obtenant des prix compétitifs ou des facilités de paiement pour des combustibles de qualité supérieure ? On vous donne d’ailleurs ici quelques conseils pour bien choisir vos pellets.

7. On switche vêtements d’été et d’hiver

D’abord, séparez-vous des vêtements, chaussures, bas, chaussettes usés, abîmés, qui ne sont plus à votre taille ou qui ne vous plaisent plus. Cela libérera de la place. Et en plus, c’est une première démarche vers le zéro déchet ! Bon à savoir : un vêtement non porté pendant une année a peu de chance d’être porté à nouveau, profitez-en pour faire le ménage.

Vous manquez de place ou vous n’avez pas 2 garde-robes ? Utilisez des housses sous-vides pour les vêtements les moins fragiles. Vous gagnerez 50 % de place ! Pour les vêtements fragiles comme la soie et les lainages d’été délicats, emballez-les dans des housses en coton ou du papier de soie et stockez-les dans des boîtes en plastique. En revanche, évitez de placer vos vêtements dans des boîtes en carton ou des sacs plastique. Ils pourraient jaunir et s’abîmer à cause de l’humidité et de la poussière.

Dernier conseil : vaporisez de l’antimite pour éviter les mauvaises surprises l’été prochain.

8. On isole les robinets d’extérieur

Avant l’arrivée du froid, on prend soin de bien vidanger ses robinets d’extérieur. Et surtout, on les protège du gel avec des manchons en mousse. Pensez également à fermer la vanne d’arrivée d’eau vers l’extérieur.

Vous pouvez en profiter pour examiner l’état de vos murs extérieurs et réparer les éventuelles fissures dans lesquels l’eau pourrait s’infiltrer.

9. On privilégie les ampoules LED et les économies d’électricité

Et si vous remplaciez vos ampoules classiques énergivores par des LED à consommation ultra basse ? En hiver, après le changement d’heure, les soirées commencent tôt, autant diminuer votre consommation électrique, et par là, votre facture énergétique et votre impact environnemental ! On vous explique comment choisir la bonne ampoule LED.

10. On fait entretenir sa chaudière

Pour s’assurer un chauffage au top de sa forme tout l’hiver et éviter de devoir faire appel à un dépanneur en pleine période de gel, on pense à l’entretien obligatoire de sa chaudière. Le chauffagiste en profitera pour la régler de façon optimale, régler le boiler à la bonne température et à vérifier la pression dans le circuit. Nos techniciens professionnels interviennent pour tous les entretiens et réparations et vous garantissent une intervention rapide : n’hésitez pas à nous demander un contrat d’entretien pour être tranquille !

On vous souhaite un agréable hiver !

Facebook Comments