Un max d'économies sur votre facture d'électricité? Chiche !

Prêt à relever un challenge cet hiver ? À la clé, vous gagnez des euros sur votre facture d’énergie, tout en agissant pour la planète. En plus, ce n’est pas si compliqué, de bonnes pratiques suffisent pour voir la différence… sans perdre en confort !

28/10/2021 -
Suzanne M.

Au cours des derniers mois, vous avez certainement entendu parler de la hausse du prix du gaz et de l’électricité, en Belgique comme à l’étranger. Une augmentation du coût de l’énergie qui peut évidemment avoir un impact sur votre facture. Voilà pourquoi il est d'autant plus important de faire des économies et de garder votre consommation sous contrôle. Après tout, le kWh le moins cher est… celui que vous n'utilisez pas. 

De simples (nouvelles) habitudes du quotidien peuvent faire baisser drastiquement la consommation d’électricité de votre maison… À tel point que vous risquez de vous demander pourquoi vous ne les aviez pas adoptées plus tôt. Reste à savoir par où commencer ! Voici une série d’astuces et de conseils efficaces. Parfois, il est même question de « ne rien faire » ou de « faire moins »…

Faire de belles économies d’électricité cet hiver ? Chiche ! Quoi de plus motivant que de se lancer un défi, en faisant participer toute la famille ?

1. Rendez-vous dans la cuisine, mais pas pour grignoter

La cuisine est l’une des pièces les plus intéressantes pour atteindre votre objectif. Il suffit de compter le nombre d’électros… On ne va pas vous demander d’acheter des versions plus économes, mais si vous devez, par exemple, remplacer votre frigo, optez plutôt pour un modèle énergétiquement efficace. Un électro A utilise jusqu’à 60% d’énergie en moins qu’un appareil classé D !

Pour le reste, un peu de bon sens et quelques habitudes quotidiennes font vraiment la différence. Par exemple :

  • Votre four électrique traditionnel est un grand consommateur, alors utilisez-le avec parcimonie. Privilégiez la cuisson à basse température (80 °C maximum), c’est excellent pour votre santé et meilleur pour votre facture. Jouez également avec l’inertie du four, par exemple en l’éteignant avant la fin de la cuisson. Quant à l’entretien, les systèmes de pyrolyse ou catalyse sont efficaces, mais exigent de hautes températures et donc une grosse consommation. Un nettoyage à la main et au vinaigre, c’est pas mal aussi.
  • Cuisson, toujours. À choisir, les plaques de cuisson à induction sont bien moins énergivores que celles en vitrocéramique ou les anciennes versions électriques. Dans tous les cas, couvrez systématiquement vos marmites et vos casseroles sur le feu. Sachez aussi qu’une cocotte-minute cuit nettement plus vite et dépense donc moins, alors pourquoi pas ? Enfin, préférez une bouilloire pour faire bouillir de l’eau, plutôt qu’une casserole ou le four à micro-ondes.

2. Un petit tour par votre buanderie

C’est dans cette pièce que se cachent certains des appareils les plus énergivores, le séchoir en tête. On est d’accord, la météo ne se prête pas vraiment à faire sécher ses draps blancs à l’extérieur, mais ce n’est pas une raison pour ne pas agir !

  • D’abord, pourquoi ne pas réduire autant que possible le recours au sèche-linge et au lave-linge : porter plus longtemps ses vêtements n’est pas une tare ; attendre que vos machines soient bien pleines avant de les mettre en route ; etc. Autre astuce : un programme de lavage à 30 degrés est largement suffisant pour des habits tout propres. De plus, utilisez systématiquement le cycle économique de votre machine, car ce n’est pas parce qu’il dure des heures qu’il consomme plus, bien au contraire !
  • Côté sèche-linge, essorez correctement les vêtements avant de les faire sécher. Si vous devez changer de séchoir, portez votre choix sur un modèle ultra-performant, qui s’arrête par exemple automatiquement quand les vêtements sont secs.
  • Du côté de votre chauffe-eau, vous pouvez réduire votre conso en le faisant fonctionner « au bon moment » et en diminuant un peu la température, entre 55 et 60 °C

3. Direction le salon, sans se jeter dans le fauteuil

Voilà une autre pièce où il y a beaucoup à dire… et à faire ! Dans votre salon, mais aussi dans le reste de la maison, votre objectif est de jouer à Ghostbusters pour faire la chasse à toutes vos consommations fantômes. C’est-à-dire, tous vos appareils en veille. Même éteints, ils ont un impact conséquent sur votre facture. Cela vaut aussi pour votre cafetière ou votre grille-pain. Au total, chaque famille posséderait entre 15 et 50 appareils constamment en veille. Même chose pour vos câbles branchés sans nécessité, comme un chargeur de smartphone… sans smartphone au bout. Ça consomme, malgré tout. La solution passe souvent par des prises intelligentes ou des multiprises à interrupteur.

4. Un petit tour par votre « bureau » à domicile

Les ordinateurs et les tablettes ont pris beaucoup de place dans notre quotidien, que ce soit pour télétravailler ou pour « home-profiter ». Mais nous n’avons pas toujours conscience de leur impact énergétique sur notre facture, mais aussi sur la planète. Saviez-vous, par exemple, que le streaming de vidéos (même les très bonnes séries) est responsable de 45% de la consommation mondiale d’énergie due au digital ? Si vous avez revendu tous vos DVD, pourquoi ne pas ouvrir plus souvent vos livres qui prennent la poussière ? Ou jouer à des jeux de société avec vos enfants ?

Saviez-vous aussi que les portables sont nettement moins énergivores que les ordinateurs de bureau ? Par exemple, un PC de bureau tout équipé consomme autour de 200 Wh, soit près de 600 kWh par an pour une utilisation quotidienne de huit heures. Cela pèse plus de 150 euros sur votre facture ! Alors qu’avec un ordinateur portable, vous divisez votre consommation (au moins) par deux… Une économie de 50% !

5. On poursuit la visite de votre logement

Pour l’éclairage de la maison, la formule magique du « bon élève » passe par un maximum de lumière naturelle et du LED. Les bonnes ampoules LED sont vraiment plus économiques, ce n’est pas un mythe. Pense également à faire la poussière sur vos ampoules, cela augmente leur efficacité. Dans votre jardin, on passe au solaire quand c’est possible, car c’est gratuit

6. Les « bons élèves » en veulent toujours plus (d’économies) !

Imaginez la joie de vos enfants quand vous leur annoncerez que vous avez atteint votre défi familial… Pour y arriver, voici encore quelques précieux conseils. Plus que des pourcentages abstraits, du bon sens à garder bien présent dans un coin de votre tête et à appliquer quotidiennement pour « consommer toujours mieux ».

a. Plus de sobriété

Concrètement ? Cela signifie consommer raisonnablement et en adéquation avec vos besoins ; éviter les gaspillages et envisager systématiquement des alternatives plus économes ; prendre aussi conscience de l’impact de chacun de vos choix et de vos habitudes quotidiennes. Une troisième télé dans la maison est-elle vraiment nécessaire ? Un presse-agrumes manuel ne vaut-il pas une version électrique ? Etc.

b. Vive l’efficacité

Le progrès technologique fait parfois des miracles en termes d’économies d’énergie. Quand vous remplacez un appareil, faites des choix pondérés et informés, privilégiez les modèles économes : moins cher aujourd’hui est parfois synonyme de plus cher plus tard. Pensez aussi à dimensionner correctement vos équipements : oubliez, par exemple, la belle lampe à 12 ampoules pour une version plus simple et plus efficace.

c. L’engagement renouvelable

Les énergies vertes sont désormais une réalité plus que valable et un excellent choix pour agir positivement pour l’environnement. Alors, pourquoi ne pas opter pour l’installation de panneaux photovoltaïques et profiter de leurs avantages ?

 

À vous de jouer pour relever le défi en famille et faire de belles économies d’électricité… Vous maîtrisez ainsi votre consommation et gardez votre facture sous contrôle ! Pour aller encore plus loin, pourquoi ne pas faire également des économies de chauffage ? Suivez nos conseils simples et efficaces