Planter un Arbre à Vent pour produire son électricité

L’Arbre à Vent® pourrait détrôner les éoliennes domestiques. On le « plante » dans le jardin et il produit jusqu’à 83% de la consommation électrique annuelle d’une famille de 4 personnes. En plus, il est beau et totalement silencieux !

24/10/2017 -
Daphné C.
Passionnée par les objets connectés

A première vue, on pourrait prendre l’Arbre à Vent® pour une œuvre d’art, un mobile digne de Calder. L’Arbre à Vent® est en fait une sorte d’éolienne domestique nouvelle génération. Inspiré de la nature, il peut transformer le plus petit courant d’air en électricité verte. « Il lui suffit de 6 km/h de vent là où une éolienne traditionnelle nécessite le double », précise Jérôme Michaud-Larivière, directeur associé de NewWorldWind, la société à l’origine du concept de l’Arbre à Vent®.

Un arbre de 9 mètres et 54 feuilles

L’Arbre est conçu selon le principe de l’autoconsommation. « Tout ce qui est produit par l’arbre est consommé directement : s’il n’y a pas de vent, c’est le réseau qui prend le relai ; mais dès la première brise, c’est l’arbre qui apporte l’énergie », note Jérôme Michaud-Larivière. « Le rôle de l’onduleur est de toujours prioriser la production de l’arbre, sur celle du réseau. »

L’Arbre à Vent® se plante dans le jardin ou au bas d’un immeuble, mais aussi en ville ou dans une entreprise. Haut de 9 mètres, il est composé d’un tronc et de 54 feuilles (les aeroleafs) qui sont en fait des micro turbines dotées chacune d’un générateur. Dès le plus petit souffle de vent, les feuilles se mettent à tourner. Chacune d’elles est montée en parallèle, ce qui permet de faire la somme des courants. « C’est grâce au cumul des Watts produits par chaque feuille qu’on arrive à faire des KiloWatts », se réjouit le concepteur. « L’énergie produite est redistribuée via l’onduleur à la tension et la fréquence désirée. C’est généralement du courant alternatif 220 V 50 Hz qui est demandé mais l’onduleur s’adapte à tous les types d’usage, selon ce que l’on veut faire avec son électricité. »

Une production jusqu’à 3.500 kWh/an

L’Arbre peut générer entre 1.500 et 3.500 kWh par an. Assez pour alimenter toutes sortes d’appareils comme des bornes de recharge pour voiture électrique. Pour prendre un exemple, un arbre fournit l’énergie d’une voiture électrique qui parcourt 16.360 km par an. Si ce sujet vous intéresse, consultez aussi notre guide des voitures électriques gratuit.

Quid quand il n’y a pas de vent du tout ? « Soit on pompe sur la batterie tampon qui se trouve dans l’armoire électrique, mais sa capacité de stockage n’excède pas 10 à 15 minutes, soit on rebascule sur le réseau grâce à un délesteur », explique Jérôme Michaud-Larivière. Et toute cette technologie est invisible, tout est intégré dans le tronc et les feuilles !

Les avantages de l’Arbre à Vent

On a déjà parlé de son design attrayant (signé Claudio Colucci Design) et de son volume de production. Mais l’Arbre à Vent a d’autres atouts à faire pâlir d’envie les éoliennes traditionnelles…

> Il est silencieux. Comme il ne présente aucun engrenage ni courroie (les turbines sont à entraînement direct) et que les feuilles, petites, brassent l’air tout en douceur, il n’y aucun cisaillement du vent. Même vos voisins l’adoreront !

> Il exploite tous les vents. Laminaires, turbulents, qu’ils viennent de n’importe quelle direction, tous les vents sont exploités par l’Arbre à Vent®, sur 360°. « Un frein électromagnétique se déclenche automatiquement dès que le vent dépasse les 18 m/s, afin d’éviter tout emballement des feuilles et mettre en sécurité la machine », rassure le concepteur. De plus, la structure de l’Arbre est dimensionnée pour résister à tous les types de vent sur une durée de 15 ans, et répond à la norme Eurocode Classe 4. Il est en outre équipé de toutes les sécurités électriques : disjoncteur différentiel, parafoudre et sectionneurs pour chaque tronc.

> Il produit près de 300 jours par an. Contre 110 ou 120 jours pour les éoliennes traditionnelles, assure New World Wind.

> Il est durable et éco-responsable. Son impact carboné est faible et sa durée de vie est de 15 ans, au moins.

Ah oui, si jamais vous déménagez, vous pourrez même l’emmener avec vous ! L’Arbre à Vent® peut être démonté et remonté. Reste un inconvénient, le prix : 49 500 € aujourd’hui. « Mais nous mettons tout mettre en œuvre pour le diminuer », conclut Jérôme Michaud-Larivière.

Pour rester informé(e) des dernières tendances dans le domaine des énergies renouvelables, des objets connectés, du chauffage et de l’isolation, inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle Sweet & Smart home.