Certificat PEB obligatoire en 2025 pour tous les logements bruxellois

Le certificat PEB, jusqu’ici, n’était obligatoire qu’en cas de vente ou de location d’un bien à Bruxelles. En 2025, tous les logements sans exception devront avoir le leur. Qu’est-ce que cela signifie ?

14/07/2021 -
Daphné C.
Passionnée par les objets connectés

La Région de Bruxelles-Capitale a un grand objectif : atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050. Du moins, réduire ses émissions de CO2 de 80 à 95%. Pour y parvenir, Bruxelles n’a pas le choix : elle doit améliorer l’efficacité énergétique des logements. La raison ? L’habitat résidentiel est le secteur qui émet le plus de gaz à effet de serre dans la capitale.

Pour Bruxelles-Environnement, le succès passera donc inévitablement par la rénovation des maisons et appartements. Et l’obligation pour tous de détenir un certificat PEB.

Quand le certificat PEB sera-t-il obligatoire à Bruxelles ?

Le certificat PEB pour l’ensemble des logements bruxellois sera obligatoire d’ici à 2025.

Bon à savoir : jusque-là, seules les habitations mises en vente ou en location doivent présenter un certificat PEB. Mais rien n’oblige les propriétaires à effectuer des travaux pour améliorer le score énergétique de leur bien. Le certificat a pour seul but d’informer futurs acquéreurs ou locataires du gradient associé au logement. En 2025, cela changera, le propriétaire devra procéder à certains travaux (lire ci-après).

Quels logements devront présenter un certificat PEB ?

Toutes les habitations sont concernées par le certificat PEB obligatoire en 2025 ! Qu’elles soient mises en vente ou en location, ou pas. Bref, indépendamment de toute transaction immobilière. Aucun bâtiment résidentiel n’y échappera. Les copropriétés sont aussi concernées.

Quel score énergétique devront atteindre les logements bruxellois ?

Aujourd’hui, le bâti résidentiel à Bruxelles affiche, en moyenne, un score énergétique D, E ou plus mauvais encore. Saviez-vous, par exemple, que plus de 30% des toitures à Bruxelles ne sont pas isolées ?

La Région souhaite que toutes les habitations ait atteint un score C d’ici à 2050. Concrètement, cela signifie que leur consommation d’énergie primaire ne pourra pas dépasser les 100 kWh/m2/an, c’est 3x moins qu’actuellement.

Un peu plus de 570 000 logements devront, pour cela, être rénovés pour 2050.

Qu’imposera le certificat PEB obligatoire à Bruxelles ?

Le certificat PEB est la carte d’identité énergétique d’un immeuble. Il est établi, après visite du bien, par un certificateur agréé. Le score, à Bruxelles, va de A++ à G.

Un diagnostic PEB en 5 étapes

Le certificateur agréé évaluera la maison ou l’appartement en procédant à :

  1. un audit de l’état physique du bâtiment
  2. une étude de sa dimension urbanistique et patrimoniale
  3. une analyse énergétique
  4. un examen des composantes environnementales
  5. une prise en compte de l’usage réel du bâtiment

Le certificat PEB obligatoire en 2025 dressera, outre le score énergétique, une liste de 5 travaux prioritaires à effectuer pour améliorer ledit score. Parmi ces travaux, on citera, entre autres :

  • l’isolation du toit ;
  • l’isolation des murs extérieurs et intérieurs ;
  • l’isolation des sols ;
  • le remplacement des châssis et fenêtres ;
  • le remplacement de la chaudière ou du système de chauffage ;
  • l’installation de panneaux solaires ;
  • etc.

Chaque habitation aura, évidemment, sa liste de 5 travaux à réaliser en fonction du diagnostic posé.

Quand faudra-t-il faire les 5 travaux prioritaires ?

Vous devrez entamer les travaux, à concurrence d’un tous les 5 ans, au plus tard à partir de 2030. L’objectif étant d’avoir terminé l’ensemble des 5 mesures préconisées pour 2050. Afin d’atteindre au minimum le score énergétique C.

Le certificat PEB ne sera alors plus délivré sous la forme d’un document valable 10 ans mais figurera dans un document dynamique (qui pourra être mis à jour régulièrement et mentionnera chaque travaux effectué) qui prendra la forme d’un « passeport logement », assez semblable au Woningpas déjà en vigueur en Flandre.

Bon à savoir : vous pouvez évidemment réaliser tous les travaux en même temps si vous le souhaitez. Une rénovation globale est souvent moins onéreuse, évite les erreurs techniques et réduit les chantiers. Vous réaliserez également plus vite des économies d’énergie. D’autant que les matériaux actuels répondent déjà aux normes fixées pour 2050.

Comment financer ces travaux énergétiques ?

Il existe de nombreuses primes accordées par la Région pour les différents types de travaux concernés par le certificat PEB. Des primes énergie, bien sûr, mais aussi une prime à la rénovation, des prêts verts et des aides communales. On vous les résume dans notre article « Quelles sont les primes énergie à Bruxelles en 2021 ? ».

Que ce soit pour vos travaux d’isolation, de remplacement de chaudière ou l’installation de panneaux solaires, nous pouvons vous aider à les concrétiser.