La voiture électrique grimpe en flèche !

Bonne nouvelle : le marché des véhicules électriques et hybrides est au beau fixe. Comment expliquer ce succès ? Vous hésitez encore ? Vous vous posez un tas de questions sur la mobilité verte ? Voici tout ce que vous devez savoir…

14/09/2021 -
Isabelle V.
Communications expert - renewable, energy efficiency, green mobility

Une révolution en marche

Les voitures électriques et hybrides ont plus que jamais la cote. Elles séduisent un nombre croissant de particuliers et de professionnels. Résultat : le marché connaît un vrai boom (amorcé ces dernières années) et les chiffres confirment cette véritable lame de fond…

  • 30% des immatriculations en Europe concernent cette catégorie d’automobiles moins polluantes ;
  • Le cap du million d’exemplaires immatriculés sur le Vieux Continent a été dépassé en 2020 ;
  • Avec 19,7% du marché : les voitures électriques et hybrides ont aussi la cote en Belgique. Cela signifie une hausse de 12% (2020) ; 
  • Le parc automobile national comptait ainsi plus de 150.000 hybrides (2,6% du total) en 2020 : ce type de motorisation a quintuplé en 5 ans ;
  • 1 immatriculation sur 3 (de voitures neuves) en Belgique est une hybride ;
  • Et les voitures électriques ? Elles ne sont encore que 24.000 sur les routes.  Soit 0,4% du parc auto… Mais l’électrique représente la plus forte augmentation annuelle avec +56,4% en 2020 ;
  • Et en 2021 ? Ce marché de la « batterie » aurait déjà franchi le million d’unités vendues rien qu’au premier semestre.

Il suffit de regarder autour de vous pour observer la montée en flèche de ces voitures. Encore un chiffre pour la route : 1 Belge sur 3 aurait l’intention d’acheter un véhicule électrique ou hybride. Si ce n’est pas (encore) vous… ce sera certainement votre voisin(e) ou votre collègue de bureau.

Comment expliquer cette (r)évolution ?

1. La volonté d’agir pour la planète

Avec la neutralité carbone en ligne de mire pour 2050, la Commission européenne souhaite voir s’accélérer la transition du parc automobile. Et pour cause : même si les voitures électriques ne sont pas totalement neutres en CO2, elles polluent 2,5 fois moins qu’un véhicule thermique ! Ce n’est donc pas un hasard si l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) estime que 50% des véhicules vendus dans le monde devront être électriques dès 2030…

2. Une réglementation « CO2 » mise en route

La fin des véhicules thermiques en Belgique n’est pas encore une réalité. Mais vous le sentez venir, n’est-ce pas ? Prenez la Norvège – souvent pris en exemple en matière de durabilité : le pays nordique – où plus de la moitié des ventes automobiles concernant déjà des véhicules électriques – pourrait interdire le diesel et l’essence dès 2025.

Une décision entérinée à Bruxelles où le gouvernement a tracé sa feuille de route pour la sortie du diesel en 2030 et de l’essence en 2035. La tendance est donc claire…

3. Les incitants fiscaux conduisent le mouvement

La fiscalité (lire aussi plus loin) donne souvent le la en matière automobile. De moins en moins avantageuse pour les moteurs thermiques, elle encourage travailleurs et employeurs à opter pour des véhicules plus verts. Comment ? Observons ce qui est (en partie) sur la table des discussions gouvernementales et qui pourrait devenir applicable dans un futur proche.

  • Le gouvernement fédéral devrait voter prochainement la fin de la déductibilité fiscale pour les voitures non électriques à l’impôt des sociétés… achetées à partir de 2026.
  • Juillet 2023 marquera également un tournant : 
    • seules les voitures de société à motorisation 100% électrique profiteront encore d’une déductibilité complète ; 
    • et les hybrides « professionnels » achetés à partir de cette date n’auront plus droit qu’à une déductibilité plafonnée et dégressive.

4. Une offre de voitures de plus en plus alléchante

Les modèles de chez Tesla vous font rêver ? L’entreprise d’Elon Musk est loin d’être seule sur ce segment en pleine expansion. La plupart des constructeurs sont rendez-vous et ont pris le virage de la batterie. Avec une offre de plus en plus large pour séduire tous les profils. Avec également des performances revues systématiquement à la hausse : un élément clé pour vous permettre de prendre la route en toute tranquillité et sans vous inquiéter de l’autonomie… On peut aujourd’hui rouler jusqu’à 600 kilomètres sans s’arrêter à une borne.

Sans oublier des options très innovantes qui pointent le bout de leur nez comme la petite Sono Sion rechargeable à l’énergie solaire (en précommande depuis quelques mois).

5. Des véhicules de plus en plus démocratiques

Vous pensez qu’une auto électrique est trop chère pour vous ? Même si ces voitures ne sont pas encore accessibles à tous les portefeuilles, ce « préjugé » est de moins en moins vrai ! Et pour cause : la croissance du marché électrique pousse les constructeurs à multiplier les modèles sur plusieurs segments. Une tendance forcément synonyme de baisse des prix à l’achat et qui devrait se renforcer au cours des prochains mois et années… 

6. Le réseau des bornes de recharge s’intensifie

C’était l’une des préoccupations importantes des « débuts » de l’électrique : où trouver une borne pour recharger le véhicule ? Rassurez-vous : les infrastructures suivent le boom du marché.

On compte ainsi 65 000 bornes publiques et 10.000 de plus planifiées en 2021 ; 22 950 professionnelles (avec 40 000 supplémentaires cette année) et 1.500 privées. Et les différentes Régions œuvrent au déploiement du réseau… La Wallonie prévoit ainsi d’ajouter 185 000 points de recharge au sein des entreprises et 6 900 accessibles au public d’ici 2030. À Bruxelles ? Ce sont 11 000 bornes (avec deux points de recharge) qui devraient voir le jour jusqu’en 2035. Même direction en Flandre où 30 000 points de recharge publiques supplémentaires seront déployés au cours des cinq prochaines années.

Vous voulez connaître les bornes publiques accessibles près de chez vous ? Cette carte interactive est faite pour vous ! Une application gratuite aussi disponible sur smartphone qui s’avère indispensable pour préparer vos vacances en voiture électrique. L’outil vous donnera les clés pour préparer votre trajet européen sans craindre la « panne de batterie ».

7. La recharge à domicile se développe

Le moyen le plus écologique de recharger votre voiture ? Utiliser l’énergie solaire produite par des panneaux solaires installés sur le toit de votre maison ou par votre carport solaire individuel (ou collectif). La recharge à domicile à de beaux jours devant elle… Avec l’avantage d’éviter la dépendance aux points de recharge publiques et de profiter de tarifs avantageux.

Une recharge domestique qui demande de se poser les bonnes questions, notamment pour bien dimensionner votre installation solaire. Devez-vous également investir dans une batterie domestique ? La « bonne » réponse va varier en fonction de votre Région : intéressant et rentable en Flandre ; moins en Wallonie ou à Bruxelles, où il vaut mieux opter pour un contrat d’énergie 100% vert chez votre fournisseur, comme le contrat DRIVE d’ENGIE.

Et pourquoi pas, dans un avenir proche, alimenter votre maison grâce à votre voiture électrique ? Une façon de boucler la boucle ! Cela sonne comme de la science-fiction pour vous ? Voici comment cela pourrait marcher

8. Les entreprises ont aussi emboîté le pas

On le sait : rien de tel que l’exemplarité pour encourager l’être humain à adopter des comportements plus durables. Ce n’est donc pas un hasard de voir certaines entreprises montrer la voie…

C’est le cas d’ENGIE qui s’engage pleinement vers un avenir bas carbone. Entre autres via ENGIE Fleet qui soutient les entités de ENGIE dans la gestion de leurs véhicules de société, d’intervention, de maintenance, etc. Au service de la performance écologique et de la mobilité grâce à une flotte de plus en plus verte.

9. Rouler à l’électrique est meilleur marché

Last but not least… le coût à la « pompe » d’une voiture électrique est nettement inférieur à celui d’une voiture traditionnelle. Cela est entre autres possible grâce au faible coût de la recharge. Vous voulez faire le calcul simplement. ? Prenez la consommation électrique de votre auto - comprise généralement entre 12 et 20 kWh/100 km - et multipliez-la par le tarif au kilowattheure de votre contrat d’énergie.

Bien entendu, cela dépend de votre engin et de votre fournisseur d’énergie. Chez Engie, vous profitez de 7000 km gratuits avec votre contrat DRIVE. Et si vous optez en plus pour la solution de charge intelligente gratuite d'ENGIE et de Jedlix, alors vous pouvez  faire encore mieux et recharger votre voiture aux heures les moins chères. Faites le test !

Quelle fiscalité pour l’électrique ?

Vous êtes séduit par les voitures électriques et hybrides ? Reste à se poser une série de questions… Vous vous demandez peut-être en premier quel modèle choisir ? Quel véhicule serait le plus adapté à vos besoins et votre mode de vie ? Mais viennent aussi les questions de budget. Et pas seulement le coût à l’achat…

Nous vous l’expliquons plus haut : la fiscalité joue un rôle clé et doit impérativement être prise en compte dans votre décision. Un bel incitant pour franchir le cap de l’électrique et qui s’applique aussi aux bornes intelligentes de recharge. Même si la législation peut encore évoluer… Voici des informations pour savoir à quelle « sauce fiscale » votre auto électrique ou hybride sera mangée !

Pour les particuliers (ou locataire d’un véhicule)…

Vous installez une borne intelligente à domicile et vous alimentez votre véhicule avec de l’électricité verte ? Alors vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt (calculée sur un montant maximal de 1 500 euro par point de recharge et par contribuable) de 45% entre le 1er septembre 2021 et le 31 décembre 2022. Cet avantage diminuera ensuite : à 30% en 2023 et à 15% en 2024.

Pour les entreprises…

Du côté des sociétés ? Celles qui investissent dans une borne de recharge accessible au public pourront déduire 200% du coût d’installation entre le 1er septembre prochain et le 31 décembre 2022. Un « bonus » qui passe ensuite à 150% jusqu’au 31 août 2024.

Mais si vous êtes indépendant ou dirigeant d’entreprise : vous avez encore plus intérêt à accélérer votre passage à la mobilité électrique. Et pour cause : seules les voitures électriques de société profiteront encore d’un avantage fiscal intéressant à partir de 2026. Tant les véhicules à moteur thermique (diesel ou essence) que les plug-in-hybrid verront cet avantage raboté de façon dégressive au cours des prochaines années… jusqu’à disparaître à l’horizon 2028. Pour une électrique ? La déductibilité est fixée à 100% au moins jusqu’en 2026 et elle décroît ensuite légèrement tout en restant intéressante.

Prêt à passer à l’électrique ?

Plus aucun doute : l’électrique est l’avenir. Mais vous vous interrogez peut-être encore au sujet de la recharge de votre voiture… Des questions plus techniques qui doivent également être prises en compte.

  • Quelle est la meilleure solution pour recharger à domicile ? On ne recharge pas son véhicule électrique comme l’on branche sa machine à café. Une simple rallonge raccordée à une prise domestique est non seulement peu efficace, mais surtout très dangereux… Une prise renforcée de type CEE17 ? Plus sûr, mais le bémol reste le temps long de recharge (ce qui ne va pas s’arranger avec l’augmentation de la capacité des batteries présentes sur le marché). Reste la valeur sûre et rapide : une borne de recharge placée dans votre maison. Un véritable investissement pour le futur !
  • Combien coûte l’installation d’une borne chez vous et comment recharger en toute sécurité ? Il faut par exemple penser à vérifier au préalable la conformité de l’infrastructure électrique de votre maison et choisir une solution adaptée. 
  • Combien coûte l’électricité pour recharger votre voiture ? Le tout est de choisir un tarif intéressant et adapté à vos besoins, comme Drive d’ENGIE qui vous garantit une énergie verte à un tarif très avantageux pour recharger votre véhicule. Vous profitez d’un très bon tarif de nuit et de 7 000 km gratuits par an. Un geste pour la planète et de réelles économies à la clé ! Vous préférez Dynamic d’ENGIE dont les prix horaires suivent l’évolution du marché ? C’est possible, mais uniquement en Flandre. 
  • Sans oublier l’émergence de solutions technologiques de recharge. En tête ? Jedlix : l’application smartcharging qui met au point votre plan de charge de forme flexible et intelligente. C’est-à-dire ? La batterie de votre véhicule est alimentée (de préférence) lorsque l’énergie est la moins chère et la plus « disponible » sur le réseau. Cela en tenant toujours compte des temps de charge pour que vous ne vous retrouviez jamais à pied… Vous voulez en savoir plus ? Découvrez Jedlix !

Vous l’avez compris : le choix d’une solution de recharge adaptée est fondamental. Un facteur déterminant de votre budget puisque recharger votre voiture à domicile vous reviendra moins cher que de le faire dans une borne publique. 

Prêt à passer à l’électrique ? C’est le moment de profiter de la tendance ! Si vous êtes indépendant ou dirigeant d’entreprise : vous avez encore plus intérêt le faire pour bénéficier d’un avantage fiscal intéressant ! Découvrez toutes nos solutions pour vos véhicules électriques et plug-in-hybrid.