Les 5 énergivores de l’été

Si la consommation d’électricité a tendance à être moins élevée l’été que l’hiver, certains appareils sont tout de même particulièrement énergivores durant la période estivale. Conseils pour réduire leur impact sur votre facture d’énergie.

13/07/2020 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

C’est sûr, la consommation d’électricité baisse généralement l’été. Vous n’avez plus besoin d’allumer l’éclairage pour prendre le petit-déjeuner ou pour souper, les enfants délaissent un peu plus la télé et les consoles au profit des jeux dans le jardin, fini le petit chauffage électrique d’appoint… Mais ne baissez pas la garde pour autant ! Outre les piscines chauffées et autres jacuzzis… quelques-uns de vos appareils plus communs pourraient bien jouer les trouble-fête…

1. La climatisation

Nous sommes de plus en plus nombreux à craquer pour un air conditionné mobile ou fixe dans nos maisons. Saviez-vous que cet appareil, dont on apprécie la fraîcheur qu’il produit, consomme l’équivalent de 2 sèche-linge qui tournent en même temps (=puissance van +- 4000W)?!. Cela fait tout de même 6€/jour de consommation électrique si votre climatiseur tourne 12h. Et donc 270 € pour 45 jours de fortes chaleurs. Bien sûr, les modèles les plus récents ou mobiles consomment moins. Mais il faudra tout de même compter entre 135 € et 300 € en moyenne !

La solution ? Pourquoi de ne pas plutôt opter pour un ventilateur qui ne consomme presque rien. Ou ces autres conseils pour garder sa maison au frais tout l’été ? Ou choisir un airco naturel grâce à ces 5 plantes ?

2. Les spots de jardin

Ah les soirées d’été au jardin ou sur la terrasse… éclairées aux gros spots halogènes gourmands en kilowattheures !

La solution ? Pour éviter de déchanter quand viendra la facture d’électricité, remplacez-les par un éclairage LED bien plus économique. Découvrez ici nos 3 solutions d’éclairage de jardin LED préférées !

Autre solution : les lampes solaires. Il vous faudra, c’est vrai, en mettre un peu plus pour obtenir la même puissance, mais elles auront un impact nul sur votre consommation d’énergie. En plus, pas besoin de câblage.

3 et 4. Le frigo et le congélateur

Une glace par-ci, un soda bien frais par-là, les pâtes chaudes qu’on met vite au frigo pour en faire une salade à midi. De juin à septembre, c’est fou le nombre de fois que l’on peut ouvrir et refermer le réfrigérateur et le congélateur. De quoi augmenter sérieusement leur consommation. Sans parler du fait que l’été, tous deux utilisent davantage d’énergie que l’hiver pour refroidir leur contenu à cause des plus fortes températures dans la maison.

La solution ? Si c’est possible, avancez légèrement votre frigo pour que l’air puisse circuler derrière et rafraîchisse la grille arrière, le condenseur. Adoptez aussi ces 8 conseils pour diminuer la consommation de votre frigo. Valables aussi toute l’année ;-)

5. Le lave-linge

Dur dur de faire l’économie d’un T-shirt quand on transpire par 25°C. On a même plutôt tendance à en changer au moins une fois sur la journée. Résultat : quelques machines supplémentaires. Ne passez donc pas à côté de de nos conseils pour mieux utiliser votre machine à laver… Et évitez le sèche-linge, profitez plutôt des congés pour fabriquer vous-même votre séchoir à linge. Il y a des économies à la clé. Sur les 4 mois d’été, utiliser votre sèche-linge 3x par semaine vous coûtera entre 40 et 50€ s’il est de type B, et environ 15€ s’il est de type A+++.* De quoi s’offrir quelques crèmes glacées ;-)

Et pour encore plus d’économies, même lorsque vous êtes en vacances, suivez nos 6 bons plans

*Un sèche-linge de classe B consomme 3 à 4 kWh/séchage. Un A+++ 80% de moins.

À lire aussi