Passez l’hiver au chaud sans faire grimper votre facture de chauffage

Au moment où le froid s’installe, on ne rêve que d’une chose : transformer sa maison en nid douillet. Mais comment éviter les mauvaises surprises sur sa facture de chauffage ? Voici nos conseils pour faire des économies, sans perdre en confort…

28/10/2021 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Depuis quelques mois, les prix du gaz et de l’électricité augmentent en Belgique et à l’étranger. Cela peut évidemment avoir un impact sur votre facture d’énergie, mais cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas agir… En effet, des gestes simples et efficaces peuvent vous aider à garder votre consommation de chauffage sous contrôle, tout en profitant d’une maison bien chauffée. Prêt à vous transformer en écochampion du chauffage ?

1. Échangez 1 °C (et plusieurs euros) contre une petite laine

Qui n’aime pas être bien chaud pour regarder un film ? Pourtant, un petit degré en moins sur votre thermostat est synonyme de grosses économies, sans que vous le sentiez vraiment. Plus concrètement, si vous baissez la température moyenne de votre maison de 20 °C à 19 °C, vous pourriez gagner jusqu’à 7% sur votre facture… Faites le compte, le jeu en vaut la chandelle.

Vous êtes de nature frileuse ? Pas de panique, il vous suffit de solliciter davantage votre garde-robe : une petite laine en plus ; deux ou trois couches au lieu d’une seule ; etc. Un système multicouche que connaissent bien les randonneurs… Pensez aussi à protéger vos extrémités, de la tête aux orteils. Si vous marchez pieds nus sur du carrelage, votre corps se refroidira instantanément. Des chaussettes, donc, mais aussi un thé chaud et un plaid tout doux sont vos meilleurs alliés pour un max de cocooning.

2. Offrez à chaque pièce, sa température

Cela peut sembler logique, mais vous ne chauffez pas votre cuisine de la même façon que votre chambre. Les caractéristiques et les besoins de ces pièces ne sont pas identiques… Voilà pourquoi nous vous conseillons d’adapter la température :

• Dans le salon, la salle à manger et la cuisine, la température recommandée est de 19 °C, car ce sont des pièces à vivre, où vous vous posez ;

• Alors que pour la chambre à coucher, celle-ci peut être réglée sur 18 °C, voire 16 °C pour les plus résistants ou si vous avez de bonnes couettes. Essayer, c’est l’adopter, car vous profiterez en plus d’un sommeil de meilleure qualité ;

• Pour toutes les pièces inoccupées (grenier, chambre d’amis, etc.), ne chauffez pas inutilement.

3. Programmez votre chauffage comme un chef

Dans le même sens, il est inutile de faire tourner votre chauffage quand vous n’êtes pas à la maison. Logique, et vous le faites peut-être déjà, mais votre programme de chauffage est-il encore adapté à votre rythme actuel ? Vérifiez !

Le but est d’enclencher votre chaudière au bon moment, en fonction de vos journées de travail en semaine ; de vos activités du week-end ; de vos heures de réveil ; de vos retours au domicile en soirée ; du moment où vous allez vous coucher ; etc.. Plus vous êtes précis, moins vous consommez inutilement ! Lorsque vous vous absentez plus d’une journée, ou plus longtemps, par exemple, pour aller aux sports d’hiver, réglez votre chaudière entre 12 et 16 °C.

4. Maximisez votre installation actuelle

Depuis quand n’avez-vous pas purgé vos radiateurs ? C’est pourtant une source importante de dysfonctionnement : lorsque ceux-ci emprisonnent « trop d’air », ils ne chauffent plus de manière uniforme. Vous perdez donc en rendement et votre chaudière est obligée de « tirer » davantage sans nécessité. Au final, cela va se ressentir sur votre facture d’énergie. Suivez nos conseils pour régler votre chauffage comme un pro !

Du côté de votre chauffe-eau, vous pouvez réduire votre conso en le faisant fonctionner « au bon moment » et en diminuant un peu la température. Une température de 60 °C est amplement suffisante. Au-dessus, vous risquez de favoriser les dépôts de calcaire qui finissent par encrasser l’installation et réduire la durée de vie de la chaudière. À l’inverse, sous la barre des 60 °C, vous risquez le développement de bactéries et de germes nocives.

Last but not least, en isolant correctement les tuyaux d’eau chaude, surtout ceux qui traversent des pièces froides ou qui viennent de l’extérieure, vous pouvez réaliser jusqu’à 3% d’économies sur le chauffage.

5. Entretenez régulièrement votre chaudière

Élément central de votre installation, votre chaudière mérite toute votre attention, surtout à l’approche de l’hiver. Vous avez donc toutes les (bonnes) raisons de faire entretenir votre chaudière par un professionnel, en temps et en heure. D’abord, le risque de panne est cinq fois moins élevé. Ensuite, l’appareil reste performant, consomme 8 à 10% d’énergie en moins et émet moins de CO2. Enfin, c’est légalement obligatoire, même si les modalités varient de Région en Région.

6. Continuez la chasse aux déperditions de chaleur

Un meuble devant un radiateur ? Un détail qui peut faire une grosse différence. Voilà pourquoi vous avez tout intérêt à faire le tour de votre maison en quête d’améliorations. Comme dégager tous les obstacles devant les sources de chaleur ; et pourquoi ne pas installer un film isolant derrière vos radiateurs pour renvoyer la chaleur dans la pièce (plutôt que dans le mur) ? Évitez également de faire sécher du linge sur vos radiateurs, à l’exception des sèche-serviettes.

De petits courants d’air qui vous font frissonner ? Il n’y a rien de pire pour sentir une bonne dose d’inconfort. Intéressez-vous de près à vos portes et à vos fenêtres, à la recherche des entrées d’air, des fissures, des joints décollés, etc. N’hésitez pas à calfeutrer le tout pour empêcher le froid de rentrer dans votre cocon. Ou alors, passez au conseil suivant…

7. Réveillez votre âme de bricoleur

Si vous faites tourner votre chaudière à plein régime, mais que vos fenêtres, vos murs ou votre toit laissent s’échapper une grande partie de la chaleur… C’est la cata, vous vous chauffez dans le vent ! Inutile d’être un grand scientifique pour comprendre l’intérêt d’effectuer quelques améliorations avant le début de l’hiver (ou pendant, car mieux vaut tard que jamais). Cela fera largement chuter vos besoins de chauffage (et donc votre facture). Vous n’avez pas le courage de faire de gros travaux ? Rassurez-vous, ce n’est pas si compliqué, parfois un week-end entre copains suffit pour mener un petit chantier d’isolation du grenier.

Agir sur votre consommation de chauffage est donc un excellent moyen de garder votre facture sous contrôle, tout en passant l’hiver au chaud. Mais vous pouvez aller plus loin et faire également quelques économies d’électricité… Suivez nos conseils simples et efficaces !