Check-list des économies d’énergie possibles dans la cuisine

La cuisine est l’une des pièces de la maison où vous consommez le plus d’électricité, de gaz et d’eau. Si l’on peut difficilement débrancher le réfrigérateur, vous allez voir que la liste des économies possibles est loin d’être courte !

30/03/2021 -
Paul D.
Expert énergie chez ENGIE

Les Belges n’ont jamais passé autant de temps dans leur cuisine ! Plus de 70% ont tenté de nouvelles recettes, selon une étude menée par notre partenaire Hello Fresh. Et 34% affirment cuisiner plus souvent, selon Test-Achats. Le « hic » ? La cuisine est, avec la buanderie (merci sèche-linge et machine à laver), l’une des pièces les plus gourmandes en énergie.

Mais pas question de se laisser abattre par la fatalité ! Voici une liste d’astuces à mettre en pratique sans tarder pour diminuer conso d’eau, de gaz et d’électricité.

Les bons électroménagers aux bons endroits

On commence par le b.a.-ba : on n’installe pas son frigo à côté du four. Idem, évidemment, pour le congélateur. On évitera aussi que ces deux appareils soient trop près d’autres sources de chaleur comme les plaques de cuisson, un radiateur ou encore la lumière directe du soleil.

Pourquoi ? Car toute source de chaleur les obligera à tourner davantage pour maintenir leur production de froid. Avec un impact non négligeable sur votre facture d’électricité.

Le mieux serait même de les installer dans le garage ou à la cave.

Favoriser les appareils moins gourmands

Lorsque vous remplacez votre four, votre lave-vaisselle ou n’importe quel autre électro arrivé en fin de vie (et uniquement en fin de vie), privilégiez ceux au label énergétique A.

Ne cherchez plus les A+++, les labels énergétiques ont changé le 1er mars 2021, et les + ont disparu. Tous les détails dans notre article « Bye bye le A+, A++ et A+++ sur les étiquettes énergétiques en 2021 ! »

Vive les ustensiles mécaniques !

Dans nos cuisines, tout est devenu électrique : le presse-citron, le couteau électrique, le batteur, la cafetière, le blender à soupe…

Bien sûr, ils font gagner du temps. Mais leurs consommations mises bout à bout ont un impact sur votre facture d’énergie. Sans parler du fait que pour les fabriquer, l’empreinte carbone est loin d’être neutre…

Alors si on revenait au fouet manuel, au bon vieux presse-purée ou au couteau à pain ?

Tenir frigo et congélateur à l’œil

Saviez-vous que réfrigérateur et congélateur représentent, ensemble, quasi 20% de votre consommation d’électricité ?

Pour qu’ils soient moins gourmands en énergie, de simples gestes comme mieux ranger leur contenu, ne pas les laisser vides, nettoyer régulièrement la grille arrière ou faire le test de la feuille de papier sont très efficaces. Pour en savoir plus, voici deux lectures indispensables :

  • 8 conseils pour diminuer la consommation de son frigo
  • 6 étapes pour dégivrer son congélateur

Stop aux grands réfrigérateurs

Ces dernières années, le volume de nos réfrigérateurs n’a cessé de gonfler. Or un « frigo américain » A consomme plus de 2x plus qu’un frigo combi A (400 kWh pour le premier contre 150 à 190 kWh pour le second).

Mais au-delà de la consommation, les plus grands réfrigérateurs favorisent le gaspillage et… ils ne rendent pas heureux !

La vaisselle, en machine et en mode ECO !

Faire la vaisselle sans dépenser trop d’euros est plus facile qu’on le pense. Mais combien d’eau consommons-nous à chaque fois que l’on ouvre le robinet ? Pour un lavage à la main, comptez entre 20 et 45 litres, rinçage compris. Avec le lave-vaisselle, entre 10 et 20 litres. Bref, il n’y a pas photo !

Attirons tout de même votre attention sur le fait que la machine consomme, en plus de l’eau, environ 1 kWh par lavage pour un appareil de classe A. Là où 0,7 kWh seulement seront nécessaires, avec un petit boiler électrique, pour chauffer l’eau de la vaisselle à la main.

Quoi qu’il en soit, le lave-vaisselle remporte le match surtout si, en plus, vous enclenchez le mode ECO et que vous appliquez notre top 5 des gestes pour consommer malin avec son lave-vaisselle.

L’astuce bonus : si vous possédez des panneaux solaires, faites tourner votre lave-vaisselle au moment où ils produisent le plus, entre 11h et 14h. Non seulement ça vous coûtera 0 euro d’électricité mais, en plus, vous augmenterez votre autoconsommation. Ce qui n’est pas négligeable, surtout en Flandre avec l’introduction en janvier 2021 du nouveau tarif d’injection et le futur tarif capacitaire en 2022 !

Et pour ceux qui ont un compteur bihoraire, ce sera la nuit qu’il sera le plus économique de faire tourner le lave-vaisselle.

Optimiser les cuissons

Avec les plaques de cuisson

De la plus économe à la plus énergivore, le classement s’établit comme suit :

  • 1. cuisinière au gaz
  • 2. plaques à induction
  • 3. plaques vitrocéramiques
  • 4. plaques électriques classiques

Les plaques électriques consomment 2x plus qu’une cuisinière au gaz. L’induction consomme 20% de moins que la vitrocéramique et 25% par rapport aux plaques classiques.

Plus radical : oser les repas 100% crus ou sans cuisson. C’est l’une des 6 astuces inattendues pour consommer moins d’électricité. Tout comme la cuisine tout-en-un qui ne nécessite qu’une seule plaque de cuisson à chaque repas.

Vous pouvez aussi :

  • utiliser des casseroles et poêles à semelle épaisse pour moins de perte de chaleur ;
  • faire correspondre la taille de vos casseroles à celles des plaques pour éviter les déperditions ;
  • couper vos plaques vitro ou classiques 10 minutes avant la fin de cuisson (l’inertie suffira) ;
  • couvrir vos casseroles pendant la cuisson, plus encore quand vous faites bouillir de l’eau.

Avec le four

Le four à micro-ondes consomme moins qu’un four traditionnel. Mais tout ne peut pas cuire au micro-ondes… Nos conseils :

  • Évitez d’ouvrir (trop souvent) le four pour vérifier l’évolution de la cuisson. Cela générera un appel de puissance supplémentaire à chaque fois. Allumez plutôt la lampe de l’appareil.
  • Privilégiez la chaleur tournante. Ce type de four chauffe plus vite, de façon plus homogène et reste chaud plus longtemps.
  • La pyrolyse oui, mais pas trop souvent. Ce système de nettoyage nécessite beaucoup d’électricité. L’idéal est de l’enclencher après une cuisson pour profiter de la chaleur encore présente. La catalyse est moins énergivore.
  • Cuisinez au four uniquement si vous n’avez pas d’autre choix.

Traquer la veille des petits électroménagers

Bouilloire, cafetière, grille-pain, blender… Qui retire la prise de ces appareils après leur utilisation ? Très peu de monde. Pourtant, même si vous pensez qu’ils sont éteints, ils continuent de consommer !

De l’éclairage LED, comme partout dans la maison

On vous le répète souvent, pour l’éclairage, le plus économique et le plus durable, c’est le LED. Y compris dans la cuisine. Petit résumé de quelle ampoule LED installer dans quelle pièce.

Comme on dit, il n’y a plus qu’à… ;-)