8 bonnes résolutions pour adopter un mode de vie plus neutre en carbone

Chaque Belge émet 10 tonnes de CO2 par an en moyenne. L’objectif est de diviser par 2 ces émissions d’ici 2030. Et si l’on s’y mettait dès 2021 en prenant quelques-unes de ces 8 bonnes résolutions pour une vie plus proche de la neutralité carbone ?

26/11/2020 -
Suzanne M.

Tendre vers la neutralité carbone, changer ses habitudes pour rendre son mode de vie plus « ecofriendly » et contribuer ainsi à l’objectif de l’Europe de devenir le premier continent neutre CO2 d’ici 2050. Un chouette vœu en cette fin d’année, non ? ENGIE, par différentes actions, s’engage à construire un avenir neutre en carbone. Et si nous le faisions ensemble pour encore plus d’impact ? Prêt(e) à participer ? Il ne vous reste qu’à choisir parmi notre liste de bonnes résolutions vertes. Mais avant cela, petit rappel…

C’est quoi être neutre en CO2 ?

Le changement climatique affecte le monde entier. Afin de limiter le réchauffement de la planète à 1,5 degré comme préconisé par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 est essentiel.

La définition de la neutralité carbone ? Il s’agit d’un équilibre entre les émissions de carbone et l'absorption du carbone de l'atmosphère par les puits de carbone (les plantes, les sols, les océans). Pour atteindre des émissions nettes nulles, toutes les émissions de gaz à effet de serre dans le monde devront être compensées par la séquestration du carbone. Plus que compenser, l’objectif principal est d’éviter le plus possible les émissions de CO2. Et pour cela vous pouvez…

1. Arrêter d’appuyer sur le champignon

Réduire sa vitesse en voiture de 20 km/h sur les routes nationales à deux bandes ou les autoroutes et de 10 km/h sur le reste du réseau permettrait de diminuer de 10% les émissions de gaz à effet de serre selon une étude de l’Institut du développement durable (IDD). Mais aussi de 15% vos dépenses en carburant ! Bref, une double économie : pour le climat et pour votre portefeuille.

Mieux encore si vous comptez changer de véhicule : choisir une voiture électrique, hybride ou un véhicule roulant au CNG (-12% d’émissions que les véhicules diesel et 27% par rapport aux voitures à l’essence). Voire carrément vous passer de voiture et adopter les transports en commun et/ou le vélo électrique.

2. Réduire sa consommation de viande

Dans un rapport, Climatic Change explique que le passage d’un régime riche en viande, à savoir plus de 100g par jour, à un régime végétarien réduit l’empreinte carbone annuelle d’un individu de près de 1200 kg de CO2, l’équivalent de plus de 10 000 km en voiture.

Bon, on ne vous demande pas de bannir la viande du jour au lendemain, mais réduire le nombre de grammes par repas et introduire un ou deux jours par semaine un repas végé dans vos menus, voilà qui serait déjà un bel effort…

3. Envoyer moins d’e-mails et éviter les grosses pièces jointes

Toutes les heures, 12 milliards d’e-mails sont envoyés dans le monde. En consommation d’électricité, cela équivaut à la production de 18 centrales nucléaires durant 1 heure ! Saviez-vous qu’un e-mail sans pièce jointe génère 4g de CO2 ? Et que si vous y attachez une photo ou un document d’1Mo c’est comme si vous rouliez 500 mètres en voiture ? Bref, n’envoyez que les e-mails vraiment utiles et limitez leur envoi aux seules personnes réellement concernées.

Changez de moteur de recherche, aussi. Plusieurs d’entre eux compensent les émissions de CO2 de leurs serveurs : Ecosia, Lilo, Ecogine. Pensez aussi à mettre en favoris les URL des sites sur lesquels vous surfez régulièrement. Vous éviterez ainsi de lancer une requête qui consomme en électricité. Une recherche sur Google génère 7g de CO2 ?

4. Penser à la colocation

Une personne habitant seule génère un bilan carbone jusqu’à 2 fois supérieur à une famille de 3 personnes. Cela s’explique facilement. En effet, les consommations de chauffage et d'électricité sont mutualisées quand on habite à plusieurs. De même, mieux vaut habiter un grand appartement qu’on se partage qu’une maison 4 façades. L’idéal ? Les maisons compactes.

5. Mieux isoler et mieux chauffer son habitation

Pour consommer moins d’énergie, et donc avoir moins d’impact climatique, l’isolation des bâtiments est indispensable. Trop de maisons et d’appartements en Belgique sont encore trop mal isolés. Or l’isolation du toit, par exemple, permet d’éviter 35% de déperditions de chaleur ! Vous pouvez même profiter de primes à l’isolation en Flandre et des primes énergie à Bruxelles et en Wallonie pour financer les travaux.

6. Opter pour un contrat d’énergie verte

Cela fait partie des actions qui ont le plus d’impact lorsqu’on souhaite réduire son empreinte carbone. Ce n’est pas nous qui le disons mais l’Environnemental Resaerch Letters. Vous pourriez économiser plus d’1,3 tonne par an ! Car oui, chez ENGIE, l’énergie verte de votre contrat est verte, renouvelable et locale !

7. Devenir une famille à énergie positive

Certains vous diront que changer vos ampoules traditionnelles par des LED a peu d’impact sur la réduction des émissions carbone (8x moins que se passer de viande). Ou qu’éteindre complètement la télé plutôt que la laisser en veille n’économise que 106g de CO2 par an. Mais ne dit-on pas aussi que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières ? Chaque geste compte ! Lisez donc les 7 qui vous mèneront sur le chemin de la famille à énergie positive et nos 5 conseils pour devenir une famille zéro déchet.

8. Faire de la compensation carbone

La compensation carbone permet d’agir pour la part d’émissions de gaz à effet de serre incompressibles que nous ne pouvons ou ne savons pas réduire de manière satisfaisante. Comment faire de la compensation carbone ? En soutenant notamment des projets environnementaux et sociaux. Concrètement, vous payez un montant donné pour financer des projets qui permettent d'économiser une quantité de CO2 équivalente au CO2 émis. Même si c’est déjà mieux que rien, cela reste très… artificiel.

On pourrait encore vous conseiller d’installer des panneaux solaires afin de produire votre propre énergie. De remplacer votre vieille chaudière à mazout par une chaudière au gaz naturel. Ou encore votre petit chauffage d’appoint électrique par un poêle à granulés.

Une étude suédoise fait, elle, une suggestion étonnante : des chercheurs de l’université de Lund affirment ainsi que l’action la plus efficace dans la vie pour diminuer son impact carbone est… d’avoir un enfant de moins ! L’économie serait de 58,6 tonnes par an. Une idée qui ne fait pas l’unanimité, d’autant que l’étude est basée sur le modèle d’une famille américaine. Mais quoi qu’il en soit, pas sûr qu’on la mette sur notre liste des bonnes résolutions 2021... 😉