Comment réduire l’impact du télétravail sur votre conso de gaz et d’électricité ?

Le télétravail reste conseillé et se poursuit. Jusqu’à quand ? Nul ne le sait. Tout cela a un impact sur nos consommations d’énergie. Mais de combien ? Et comment le diminuer ? Nous avons mesuré et nous vous livrons nos trucs et astuces.

19/05/2021 -
Sébastien V.

Si le coronavirus avait fait baisser la consommation d’électricité de la Belgique de 20% lors du tout premier confinement (beaucoup d’entreprises et de magasins étaient fermés), celle des ménages, elle, avait légèrement augmenté. Un constat qui s’est poursuivi dans le temps, suite aux deuxième et troisième vagues de l’épidémie.

Nous sommes nombreux à être restée à la maison pour travailler. C’est encore la cas aujourd’hui pour beaucoup de Belges. Conséquences : l’éclairage fonctionne plus souvent et plus longtemps, les ordinateurs sont allumés presque non-stop, on a tendance à laisser le chauffage allumer toute la journée (d’autant que le printemps n’est pas très chaud…), le lave-vaisselle tourne plus souvent, on cuisine davantage… Autant de causes d’une augmentation de votre consommation d’énergie.

L’impact du coronavirus sur la conso d’électricité et de gaz

Lors du premier confinement, ENGIE avait calculé l’augmentation de la consommation électrique des ménages belges. Elle s’élevait à environ 3%.

Quelques mois plus tard, fin 2020, Test-Achats avait aussi fait ses calculs. Résultat ? Un coût supplémentaire d’environ 20€ par mois maximum, 30 € pour ceux qui se chauffent à l’électricité. Une note qui se détaillait comme suit :

> +/- 10€/mois pour ordinateur, écran, imprimante et éclairage du bureau

> +/- 7€/mois pour la cafetière, les vaisselles, la conso d’eau des toilettes.

Quoi qu’il en soit, il est possible de réduire fortement l’impact du télétravail sur vos factures d’énergie. Comme nous ne savons pas quand nous pourrons à nouveau travailler en présentiel 5 jours par semaine, autant mettre tous les atouts de son côté pour éviter les quelque 200€ supplémentaires de consommation lors du prochain décompte annuel.

Comment garder sa conso d’électricité et de gaz sous contrôle ?

Pour contrebalancer l'augmentation de consommation d’énergie, voire carrément diminuer sa consommation à long terme, ces 9 gestes s’avéreront très efficaces…

1. Chauffer uniquement la pièce de travail

Ce conseil vaut surtout en hiver. Mais vu les températures des premiers mois du printemps, un petit rappel n’est pas inutile ;-)

Ce n’est pas parce qu’on reste chez soi qu’il faut chauffer toutes les pièces. Baissez la température dans les pièces que vous n’utilisez pas à 17°C. Et pour votre pièce de travail, ne poussez pas le thermostat non plus. La température idéale de travail : 19°C. Et si vous avez froid, enfilez plutôt un pull ! Chauffer à 19°C au lieu de 20°C vous fera économiser jusqu’à 7% sur votre consommation de chauffage.

Toutefois, sachez que si vous chauffez la maison en journée, l’inertie fait qu’il faudra moins chauffer le soir comme c’était le cas lorsque vous rentriez habituellement du boulot.

2. Profiter de la lumière naturelle

Faire entrer plus de lumière naturelle dans la maison permet de moins utiliser l’éclairage artificiel ! Au printemps et en été, vous n’avez plus d’excuse, il fait clair plus longtemps ;-). Rapprochez votre bureau d’une fenêtre et orientez-le perpendiculairement à celle-ci. Vous ferez le plein d’énergie positive pour toute votre journée de télétravail.

Faire entrer le soleil dans la maison, c’est aussi une bonne façon de chauffer moins les pièces qui sont bien exposées. Y compris l'hiver. Même à travers les vitres, les rayons du soleil réchauffent ! Pensez-y, là aussi, il y a des économies à la clé !

Veillez également à remplacer vos vieilles ampoules et halogènes par des ampoules LED.

3. Éteindre tous ses équipements de bureau le soir !

Ordinateur, imprimante, chargeurs… En fin de journée, éteignez complètement vos équipements de bureau plutôt que les laisser en veille. C’est valable aussi pour votre télé, votre décodeur, etc. Il y aurait dans chaque ménage belge entre 15 et 50 appareils jamais totalement éteints ! C’est ce que l’on appelle la consommation de veille. Une consommation non essentielle qui a augmenté de 30% en 10 ans et qui représenterait, selon les familles, jusqu’à 100€ par an. Pour tout éteindre plus facilement, équipez-vous, par exemple, de multiprises avec bouton on/off qui permettent de tout débrancher en un seul clic.

4. Dépoussiérer les radiateurs

Des radiateurs recouverts de poussière empêche la bonne diffusion de la chaleur et engendre une surconsommation de chauffage. Lisez nos conseils pour enlever la poussière des radiateurs en 3 étapes.

5. Couper l’éclairage inutile

Lorsqu’on reste chez soi, on a tendance à allumer chaque pièce dans laquelle on passe, même en coup de vent. Et à ne pas éteindre en la quittant. Bref, quand vous allez à la cuisine vous faire un café, pensez à couper l’éclairage en retournant dans votre bureau ;-)

6. Adapter ses horaires de consommation

Ce n’est pas parce qu’on reste à la maison qu’il faut démarrer le lave-vaisselle ou faire les lessives en journée entre deux réunions Zoom. Avec un compteur bihoraire, nous vous conseillons de décaler le lancement de vos machines non-indispensables la nuit ou le week-end. Ce seront quelques euros épargnés chaque mois (3€/mois pour un ménage moyen).

Par contre, si vous avez des panneaux solaires, là, lâchez-vous entre 11h et 15h. C’est donc le meilleur moment pour une petite machine ! C’est une bonne façon d’augmenter son autoconsommation et de réduire sa facture d’énergie.

7. Aérer au moins 2 fois par jour

Ne pas aérer augmente la consommation d’énergie et nuit à la qualité de l’air dans la maison. Quelle que soit la saison. Lorsqu’il fait froid, le taux d’humidité est plus grand dans la maison. Or, une habitation humide exige plus de chauffage qu’un logement où l’air est sec. Conclusion : aérer chasse l’humidité et permet de consommer moins ! On vous explique comment aérer la maison en toute saison.

8. Cuisinier malin

Notamment en favorisant la cuisine sur une seule plaque électrique ou un seul bec de gaz. C’est l’une des 6 astuces inattendues pour consommer moins d’électricité. Impossible ? Il existe une foule de recettes de plats tout-en-un sur le Web. Privilégier le wok vous aidera ;-) 

Les plaques de cuisson électriques peuvent consommer jusqu’à 10% de la facture annuelle d’électricité. L’induction est beaucoup moins énergivore. Et cuisiner au gaz est jusqu’à 5x moins cher qu’à l’induction.

Pensez aussi à utiliser davantage le micro-ondes que le four. Sa puissance est plus faible que celle du four et sa durée d'utilisation plus courte. Il consomme donc moins de kWh et est beaucoup plus avantageux. Surtout si, en plus, vous cuisinez de petites portions individuelles.

9. Sensibiliser les enfants aux économies d’énergie

Les enfants, même les plus petits, sont aussi sensibles aux questions d’environnement que leurs aînés. Pourquoi ne pas en profiter, s’ils doivent rester à la maison à cause d’une classe fermée, pour leur apprendre à économiser l’électricité de manière ludique ? Douche musicale, expériences liées à l’énergie, chasse aux appareils en veille, Jeux olympiques des éco-gestes… on vous a concocté 6 façons amusantes d’apprendre aux kids à économiser l’énergie.

Avec tout ceci, vous voilà paré(e) pour limiter l’impact du télétravail et du coronavirus sur vos factures de gaz et d’électricité.

Un dernier bon conseil ? Vous pouvez vérifier à tout moment dans votre Espace client ENGIE si vos acomptes correspondent à votre consommation réelle d’électricité et de gaz. Il suffit d’introduire le relevé de vos compteurs.