9 questions pour comprendre le b.a.-ba du chauffe-eau thermodynamique

Votre eau sanitaire chauffée par une pompe à chaleur ? C’est le principe du boiler (ou chauffe-eau) thermodynamique. Bon pour la planète et votre budget, comment marche ce système ? Quels sont ses atouts, ses défauts et sa rentabilité ? On vous explique !
Eva
22/08/2022 |

La pompe à chaleur a le vent en poupe ! Et pour cause, ces appareils, particulièrement adaptés aux nouvelles constructions et aux maisons bien isolées, sont plus écologiques, offrent un grand confort thermique et permettent même, à terme, de faire des économies. Parmi les nombreuses variantes existantes sur le marché, le chauffe-eau thermodynamique fait figure de proue pour produire de l’eau chaude sanitaire.

1. C’est quoi un chauffe-eau thermodynamique ?

Il s’agit d’un système composé d’une pompe à chaleur air-eau et d’un ballon de stockage d’eau, qui permet de chauffer l’eau sanitaire dans votre maison. C’est-à-dire celle produite et utilisée à des fins domestiques, donc dans votre douche, la baignoire, le lavabo ou encore l’évier de la cuisine.

2. Quels sont ses principaux atouts ?

Le chauffe-eau thermodynamique représente une alternative innovante et efficace énergétiquement, été comme hiver, par rapport au boiler électrique classique. Une solution respectueuse de l’environnement, puisqu’elle recourt aux énergies renouvelable, mais aussi positive pour votre portefeuille. En effet, grâce aux derniers modèles, vous pouvez diviser par trois les coûts de production d’eau chaude… Vous allez très vite le voir sur votre facture. Si en plus, vous couplez le boiler-pompe à chaleur à des panneaux solaires, vous faites d’une pierre deux coups, mais nous y reviendrons !

3. Comment ça fonctionne techniquement ?

a. La captation de la chaleur

Grâce à un ventilateur, la pompe à chaleur aspire la chaleur présente naturellement dans l’air : que ce soit l’air extérieur, celui à l’intérieur d’une pièce non chauffée, par exemple celle où se trouve le chauffe-eau thermodynamique, ou encore l’air sortant de la VMC simple ou double flux de votre maison. Un procédé qui consomme donc très peu… Une fois les calories extraites ? Cet air est expulsé dans la pièce ou hors de l’habitation.

b. Le fluide devient gaz

Cette chaleur (extraite dans l’air) va ensuite réchauffer un fluide « caloporteur », circulant dans un circuit fermé et dont l’une des propriétés est de s’évaporer quand la température grimpe. Autrement dit ? Sous l’effet de l’énergie thermique, ce fluide — qui reste à l’état liquide jusqu’à -5 °C — va devenir un gaz. Ce changement d’état (de liquide à gaz) génère une chaleur bien supérieure à un simple échauffement.

c. Le gaz est comprimé

Cette vapeur est ensuite comprimée par la pompe à chaleur, afin de faire monter le gaz en pression et en température. La chaleur produite est ensuite transférée vers le ballon de stockage d’eau, permettant ainsi de chauffer l’eau sanitaire de votre habitation.

d. La boucle repart

En « donnant » sa chaleur, le fluide finit par refroidir et retrouve sa forme liquide… Un nouveau cycle peut redémarrer !

4. Combien consomme un chauffe-eau thermodynamique ?

La consommation du boiler-pompe à chaleur dépend de son COP. What ? Le COP est un coefficient de performance : un moyen simple de comparer les performances de différents appareils. Cet indice de performance énergétique mesure le rapport entre l’énergie transmise à l’eau et celle utilisée pour fonctionner.

Un boiler classique (électrique ou au gaz) affiche généralement un COP inférieur à 1, à cause de la perte au moment de la transformation de l’énergie. En chiffres : pour 1 kWh utilisé, moins de 1 kWh sera transmis à l’eau. Et pour un chauffe-eau thermodynamique ? Selon la marque et le modèle, le COP sera compris entre… 3 et 5 ! Ces appareils consomment donc 3 et 5 fois moins d’électricité pour chauffer la même quantité d’eau.

5. Combien coûte un boiler-pompe à chaleur ?

Le prix d’achat varie entre 1 500 et 3 000 euros (hors TVA et installation), en fonction de la marque, du modèle et bien entendu de ses performances. Pour le coût d’installation ? Cela dépend de votre installation actuelle, mais il faut généralement (sauf gros « travaux » à prévoir) compter entre 500€ et 1 000€.

6. Ce système est-il rentable ?

Le chauffe-eau thermodynamique est souvent décrit comme nettement plus cher qu’un boiler électrique ! Vrai ou faux ? C’est vrai, le prix d’achat est plus élevé, mais, grâce aux primes régionales et aux importantes économies de consommation, cela devient rapidement un excellent investissement. Bien entendu, cela va aussi dépendre de plusieurs facteurs, comme votre consommation d’eau chaude, le prix de l’électricité, l’efficacité de l’appareil, les éventuelles primes reçues, etc. Mais venons-en aux chiffres, avec un exemple, histoire de vous aider à y voir plus clair…

  • Imaginons que votre chauffe-eau électrique traditionnel, d’une capacité de 200 litres, consomme en moyenne 3 600 kWh par an. C’est-à-dire une facture énergétique annuelle d’environ 1 000€.
  • Un chauffe-eau thermodynamique de même taille peut consommer jusqu’à 75% d’énergie en moins ! Soit environ 900 kWh/an et une facture annuelle de… 250€. En résumé, si vous changez de boiler pour une version « pompe à chaleur », vous économisez 750€ par an.
  • Bien entendu, il faut compter le prix d’achat : un chauffe-eau thermodynamique coûte en moyenne 2 000€ de plus (installation comprise).
  • La bonne nouvelle ? Chaque Région propose des primes : 450€ en Flandre ; 500€ (minimum) en Wallonie ; 1.400€ (minimum) à Bruxelles.
  • Compte tenu de tous ces éléments, la rentabilité dans chaque Région est la suivante :
    • En Flandre, votre chauffe-eau thermodynamique est amorti en un peu plus de 2 ans.
    • En Région wallonne ? C’est pile 2 ans.
    • Et à Bruxelles, le retour sur investissement est encore plus rapide, puisque vous êtes gagnant dès la première année !

7. Quel chauffe-eau thermodynamique choisir ?

Les plus efficaces sont les systèmes capables de capter l’air intérieur ou celui extrait de la VMC, puisque la température ambiante est généralement plus élevée que celle dehors. Les chauffe-eau thermodynamiques dotés d’une fonction « smart grid-ready » sont également très rentables… Pourquoi ? Le « smart grid-ready » permet de coupler ces appareils à vos panneaux photovoltaïques et de consommer « intelligemment » votre électricité verte. On vous en dit plus ci-dessous !

En effet, votre chauffe-eau thermodynamique est toujours associé à un appoint de chauffage : ce dispositif prend alors le relais lorsque l’eau n’atteint pas assez rapidement la température souhaitée. Il existe jusqu’à 4 configurations différentes :

  • Avec une résistance électrique, un équipement standard sur les modèles ;
  • Raccordé à une chaudière, on parle alors de chauffe-eau thermodynamique hybride ;
  • Connecté à des capteurs solaires ;
  • Associé à des panneaux solaires, uniquement possible avec les appareils dotés de la fonction « smart grid-ready ».

8. Pourquoi coupler le boiler-pompe à chaleur à des panneaux solaires ?

Comme expliqué plus haut, lorsque vous associez un chauffe-eau thermodynamique « smart grid-ready » à vos panneaux photovoltaïques, vous êtes doublement gagnant. En effet, votre boiler — qui consomme déjà 75% de moins qu’un modèle classique — est alimenté par de l’énergie solaire gratuite, au moment où elle est disponible. Mieux que cela : il va servir de « batterie thermique », en stockant l’énergie solaire sous forme de chaleur. Vous pouvez donc l’utiliser ultérieurement, par exemple pour prendre une douche chaude le soir. Une façon efficiente d’augmenter votre autoconsommation !

8. Quels sont les inconvénients d’un chauffe-eau thermodynamique ?

À côté de ces atouts de poids, le chauffe-eau thermodynamique présente de légers défauts :

  • Le bruit : ce système fait un peu plus de bruit qu’un boiler électrique classique (entre 30 et 50db). Mieux vaut donc éviter de le placer dans votre salon !
  • Le temps de chauffe : il met plus de temps à chauffer votre eau sanitaire, puisqu’il faut compter entre 1 à 2 heures. Raison pour laquelle la taille du ballon de stockage est importante : optez pour un réservoir d’eau suffisamment grand.
  • La place : prévoyez un local assez grand — au minimum 20M3 — pour accueillir votre pompe à chaleur et le grand ballon de stockage. Il faut aussi prévoir une arrivée d’air frais suffisamment large, avec l’installation éventuelle de conduits de ventilation supplémentaires.

9. À quelles aides avez-vous droit ?

Comme expliqué, chaque Région permet de bénéficier de primes pour l’achat d’un chauffe-eau thermodynamique, entre autres en fonction de vos revenus.

En Flandre : 

  • La prime, via le guichet centralisé Mijn VerbouwPremie, s’élève à 450€, avec un maximum de 40% du montant de la facture. Celle-ci peut être majorée pour les clients protégés ou les utilisateurs avec un tarif « exclusif nuit » : 540€  (maximum de 50% du montant de la facture).
  • Si vous couplez votre pompe à des panneaux solaires, alors une prime en plus est accessible pour la régulation de chauffage électrique (valable jusqu’au 31 décembre 2022). Celle-ci s’élève à 400€ (maximum de 50% du montant de la facture de l’appareil de contrôle).

À Bruxelles :

  • La prime, octroyée par Bruxelles Environnement, varie de 1400€ à 1600€ par habitation, en fonction de vos revenus et de la localisation du bien. Le plafond de 50% du montant de la facture est temporairement suspendu, afin d’encourager les Bruxellois à miser sur ce système renouvelable.

En Wallonie :

  • La prime, octroyée par le département logement de la Région wallonne, peut aller de 500€ à 3000€ par habitation, en fonction de vos revenus et de la localisation du bien, avec un maximum de 70% du montant de la facture. Sachez que, jusqu’au 30 juin 2023, vous ne devez plus obligatoirement réaliser un audit logement avant de demander votre prime.

Pour les 3 Régions, une réduction temporaire de la TVA est également accordée par le gouvernement fédéral, jusque fin 2023. Concrètement, le taux de TVA passe de 21% à 6% pour les habitations de moins de 10 ans.

Découvrez comment franchir le cap du chauffe-eau thermodynamique en 4 étapes avec ENGIE !