9 vrais ou faux à propos du compteur digital

Le compteur digital a commencé à remplacer les bons vieux compteurs électromécaniques pour l’électricité et le gaz. Quel sera l’impact pour le consommateur ? Qu’est-ce qui est vrai, ou faux, à propos de ce nouvel appareil ?

07/10/2020 -
Sébastien V.

Tout comme les compteurs classiques, les compteurs intelligents mesurent votre consommation d'électricité ou de gaz naturel. La différence ? Les compteurs digitaux ont des écrans électroniques et une technologie de communication intégrée qui leur permet d'envoyer et de recevoir des données. Ils peuvent ainsi communiquer avec votre gestionnaire de réseau (GRD).

Les premiers à en bénéficier ? Les propriétaires de panneaux solaires et les détenteurs d’un compteur à budget. D’ici 2035, tous les logements belges seront équipés d’un compteur numérique. Le déploiement a démarré en Flandre en juillet 2019 et a décidé de l’accélérer ; 80% des ménages devraient être équipés d’ici 2024. À Bruxelles, il est désormais obligatoire en cas de nouveau raccordement ou d’un remplacement de compteur et certains consommateurs sont prioritaires pour le changement (propriétaire de voiture électrique, d’une pompe à chaleur…). En Wallonie, l’installation systématique est prévue pour le 1er janvier 2023 chez les clients disposant d’un compteur à budget, ceux dont le compteur doit être remplacé, dans les nouvelles constructions, chez les clients qui le demandent mais aussi dès octobre 2020 pour les nouveaux propriétaires de panneaux solaires (et les anciens qui le souhaitent) suite à l’introduction du tarif prosumer.

C’est connu, toute nouveauté intrigue. Le compteur intelligent ne fait pas exception. Les interrogations sur ses avantages et les affirmations à son propos sont nombreuses. Lesquelles sont vraies, lesquelles sont fausses ?

1. Le compteur digital est obligatoire

VRAI. Les différents gouvernements régionaux ont statué en ce sens. Quelle que soit la Région dans laquelle vous habitez, vous ne pourrez pas refuser le placement du compteur intelligent. C’est votre GRD qui s’occupe de son installation : Fluvius en Flandre, Sibelga à Bruxelles, Ores et Resa en Wallonie.

Des dérogations pourraient être possibles pour les personnes électro-sensibles.

2. C’est le consommateur qui doit demander l’installation du compteur digital

FAUX mais… Votre GRD prendra lui-même contact avec vous pour le remplacement de votre compteur électromécanique par un compteur digital. Vous ne devez rien faire. Toutefois, si vous souhaitez demander un compteur numérique anticipativement, c’est possible. Les GRD proposent un formulaire en ligne pour introduire votre demande.

Bon à savoir : en Flandre, Fluvius a développé un outil de planification sur son site web pour vous permettre de savoir à quel moment devrait être prévu votre changement de compteur. Pratique !

3. Le compteur digital n’est pas gratuit

VRAI et FAUX. Plusieurs cas de figure sont possibles, selon les Régions.

Le prix du compteur digital en Wallonie

  • Le remplacement a lieu à la demande du GRD ? Le compteur intelligent est alors gratuit (sauf si changement de puissance ou que le compteur doit changer de place).
  • Vous demandez le remplacement ? Le coût est à votre charge, comme pour un compteur analogique. Prix : 152 €

Dans les 2 cas, le GRD reste propriétaire du compteur et vous payez une location (comme pour le compteur traditionnel). Le prix est inclus dans le tarif d’utilisation des réseaux de votre facture.

Le prix du compteur intelligent à Bruxelles

En région Bruxelles-Capitale, le coût du compteur intelligent est inclus dans les coûts de distribution et est partagé par tous les Bruxellois, comme pour les compteurs électromécaniques. Par contre, les frais de pose et de remplacement (déplacement, mise en service…) vous seront facturés séparément.

Bon à savoir : ces frais de pose et de remplacement sont gratuits si le compteur digital est installé parce que vous placez des panneaux solaires ou une borne de recharge pour véhicule électrique (sauf si changement de puissance ou que le compteur doit changer de place).

Le prix du smart meter en Flandre

  • Le remplacement a lieu à la demande du gestionnaire de réseau de distribution ? Le compteur intelligent est alors gratuit (notamment pour les familles qui possèdent des panneaux solaires, un compteur à budget ou qui souhaitent participer au projet pilote de compteur digital).
  • Vous demandez le remplacement ? Le coût est à votre charge, comme pour un compteur analogique. Prix : 88 € (htva et hors boîtier).

Quant au coût d’adaptation du réseau pour l’utilisation de ce nouveau type de compteur, il devrait représenter une quinzaine d’euros par ménage et par an quelle que soit la Région. Un coût inclus dans les tarifs du réseau et donc réparti solidairement entre tous les utilisateurs du réseau.

4. Le relevé de compteur est automatique avec un compteur intelligent

VRAI. C’est l’un des avantages de ce type de compteur. Plus besoin d’être chez soi, de prendre congé pour le relevé du compteur. Ni de le communiquer au GRD sur son site web. Les données de consommation (et d’injection) sont communiquées régulièrement au GRD. L’avantage ? D’abord une tranquillité d’esprit !

5. Le compteur numérique permet de changer facilement de tarif, de mono-horaire à bi-horaire ou inversement

VRAI. Avec le compteur digital, il est possible de basculer d’un tarif mono-horaire à un bi-horaire à distance. Plus besoin qu’un technicien se déplace chez vous. Deuxième bonne nouvelle, ce changement de tarif vous coûtera dès lors moins cher aussi (idem lors de la fermeture ou la (ré)ouverture d’un compteur) !

En Flandre, c’est même gratuit si vous décidez de changer de tarif au moment de l’installation du compteur digital. Par la suite, il vous en coûtera 10,20€ (TTC). Si vous n’avez pas encore de compteur numérique et que vous désirez changer de tarif, Fluvius en profitera pour installer votre nouveau compteur digital (88€).

Les compteurs numériques n'ont aucune conséquence pour les clients qui ont choisi le tarif jour/nuit. Ces tarifs sont calculés indépendamment du compteur utilisé. Les compteurs digitaux enregistrent l'énergie en deux périodes tarifaires de façon standard. Si le client opte pour un tarif horaire unique, les deux consommations sont additionnées.

6. Grâce au compteur digital, fournisseurs et gestionnaires de réseau connaîtront mes habitudes de consommation

FAUX. Aucune de vos données ne seront utilisées ou partagées si vous ne donnez pas préalablement votre consentement à votre fournisseur d’énergie ou à une autre instance. C’est donc vous qui décidez. Si vous estimez que partager vos données pourrait avoir un intérêt (par exemple pour obtenir des conseils personnalisés à propos de votre consommation), vous pouvez donner votre autorisation. Vous décidez de partager vos données avec ENGIE ? ENGIE s’engage dans ce cas à ne les utiliser que pour vous fournir des informations personnalisées et des conseils utiles concernant votre consommation. Pas pour vous proposer des services complémentaires. Vos données ne seront jamais utilisées ou partagées avec des tiers pour autre chose. Et ce, en vertu du Règlement Général sur la Protection des Données. Le consommateur est et reste propriétaire de ses données et libre d’activer ou non la communication de celles-ci de manière automatique.

7. Avec le compteur numérique, mes factures d’acompte peuvent toujours être adaptées à ma consommation réelle

VRAI. Dès que vous autorisez le partage de vos données, vos factures d’acompte pourront en effet être ajustées directement à votre consommation effective et ne seront donc plus établies sur base d’une consommation annuelle estimée. C’est un gros avantage du compteur digital communicant. De cette manière, vous évitez les mauvaises surprises lorsque vous recevez votre facture annuelle ! Quand vous consommerez moins, cela se répercutera plus vite sur votre facture. Mais l’inverse est vrai aussi si vous consommez plus… Grâce à l’ajustement, vous pouvez éviter de devoir payer de manière inattendue une somme élevée. ENGIE travaille à une solution pour cela.

8. Il est possible de connecter d’autres appareils intelligents au compteur digital

VRAI. Le compteur digital dispose de ports utilisateur (P1 et S1 mais activés uniquement à votre demande) auxquels vous pouvez connecter des applications et des appareils intelligents. Cela peut être des appareils de lecture qui permettent de lire vos chiffres de consommation sur votre smartphone ou votre tablette en temps réel, par exemple. Ou pour recevoir des conseils pour optimiser votre consommation. C’est notamment le cas avec boxx, la technologique intelligente qui est compatible avec le compteur intelligent. Mais une fois de plus, ceci n’est possible que si et seulement si vous donnez votre accord.

9. Le compteur intelligent pour l’électricité est le même pour le gaz

Faux. Il existe des compteurs intelligents pour l’électricité et d’autres pour le gaz. Ils sont donc parfaitement indépendants. Ici aussi, des différences existent entre les Régions.

En Flandre, Fluvius installe le compteur de gaz numérique en même temps que celui pour l’électricité.

En Wallonie, il n’existe pas encore de compteur intelligent pour le gaz. Des projets sont à l’étude.

À Bruxelles, Sibelga n’installe pas non plus pour l’instant de compteur digital pour le gaz.